102 904 386 signatures sur MesOpinions.com

Suivez-nous !

Pétition : Arrêtons de faire de l'écologie punitive

Signez la pétition

Déjà 2.541 signatures

    Partager avec vos amis Facebook

Je signe
Sauvegarde en cours...

Arrêtons de faire de l'écologie punitive

Auteur : Frédéric Grosse

À l'attention : Ségolène Royal, ministre de l'Écologie

Mobilisons-nous contre l'écologie punitive de Ségolène Royal !


Ces derniers mois, Ségolène Royal, ministre de l'Ecologie, a mis en œuvre ce qui s'est systématiquement révélé être de fausses bonnes idées. Et bien sûr, les victimes de ce concours Lépine, c'est nous.  


Premier sujet : la lutte contre les voitures polluantes. Un objectif pour tous, mais doit-on surtaxer le gasoil après avoir encouragé les Français et les constructeurs à s'équiper de véhicules diesel ? L'écologie punitive sur les routes s'intensifie avec la circulation alternée, l'interdiction de certains sites urbains à la circulation ou l'instauration future de pastilles vertes pour limiter la circulation des vieilles voitures (comme si on avait tous les moyens de s'en payer une nouvelle...).  


Deuxième sujet : la suppression des sacs plastique. Difficile d'être contre, mais en conséquence, il va falloir se tourner vers les sacs en papier… dont l’écobilan est désastreux! Ils sont d'une part peu compactables (x15 par rapport au plastique en terme de volume), il faudra donc plus de camions et de fret pour les transporter (polluant ET coûteux).  Ils nécessitent d'autre part des millions de litres d’eau pour être recyclés, alors qu'il existe déjà des solutions pour valoriser les déchets plastiques (comme celles d’Eco-Emballages). Et ne parlons même pas de leur importation massive, du coût que les commerçants ne manqueront pas de reporter sur leurs clients (x2!), ni d'une industrie de la sacherie plastique saccagée... 3 000 emplois menacés partout sur le territoire : le gouvernement en a-t-il conscience ?


Troisième sujet : les règles imposées à nos agriculteurs au nom de l'écologie. Les exemples sont légions : réintroduction des loups près des troupeaux de mouton, redirection des aides agricoles accordées aux petites récoltes biologiques inabordables pour les classes populaires, limitation du nombre de vaches dans un troupeau pour sauver la couche d'ozone.


Messieurs les ministres et leurs conseillers, nous vous demandons de vous arrêter !