Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Nous soutenir Lancer une pétition
Pétition

allechrisna

allechrisna Pétition

allechrisna

1 signature
Auteur :
Auteur(s) :
test456
Destinataire(s) :
tt le monde
La pétition

Chaque jour, 70 hectares de terres agricoles et naturelles sont artificialisés…


Energie 


suicide au travail


pollution, énergie grise, bilan carbone


dé-socialisation 


suicide au travail (2 agri/j)


réduction du nombre d’agri


endettement des agriculteurs




200 fermes disparaissent chaque semaine !!!




mode de vie non individualiste et solidaire.




Un agriculteur se suicide chaque jour selon la MSA.


rythme de bétonnage et de bitumage de 50 000 à 60 000 hectares par an,




En France, entre 20 000 et 30 000 hectares sont artificialisés chaque année. Cette artificialisation augmente presque 4 fois plus vite que la population




france  = 551 000 km2 / 96 dept = 5 738 km2 = 573 800ha/dept


573 800 / 25 000ha = 23ans un département disparait




Les conséquences sont très diverses : «augmentation des trajets en voiture, atteinte à la biodiversité, gestion des eaux, banalisation des paysages, diminution des terres agricoles et de notre autonomie alimentaire…» 




"Et si habiter et travailler n'étaient plus synonymes d'artificialisation des sols?"




Parce qu'habiter est considéré comme synonyme d'artificialisation des sols, la loi oblige à regrouper les habitats sur des zones étiquetées “urbanisable”, afin de préserver les terres Agricoles et Naturelles. 


Pour cela, nous continuons à rendre "urbanisable" des terres agricoles ou naturelles. Cette approche entraîne tous les ans le grignotage et donc l’artificialisation de nombreuses zones Agricole et Naturelle !! 


Du coup, ce regroupement de populations en zone artificialisée, écarte l’humain des espaces naturels et crée trop souvent des “bourgs dortoirs”.




Changeons d’approche.




Car une approche “d’Urbanisation” amène logiquement à Urbaniser nos campagnes. Nous préférons une approche de “Ruralisation” pour apprendre à vivre entouré de nature, de manière respectueuse et complémentaire.





Notre collectif de citoyens, d’habitants, de travailleurs et d’agriculteurs, est engagé pour expérimenter une autre manière d’habiter nos terres. 




Pour sortir de cette dichotomie, ce type de projet, qui doit s’intégrer dans un cadre légal sécurisé, nécessite un zonage spécifique articulé autour des fondamentaux suivants :



  • des habitations principales confortables et modernes ;
  • des bâtis non connectées au réseau et autonomes en énergie;
  • des constructions respectueuses de l’environnement, donc réversibles, en matériaux durables et posées sur pilotis; 
  • une gestion du foncier par une seule entité juridique indivisible, permettant la dématérialisation de la notion de “propriété” et la non-spéculation.




Citoyens, nous avons besoin de votre soutien pour faire reconnaître une nouvelle approche urbanistique.




Signez pour soutenir un projet expérimental porté par 20 familles visant à vivre en favorisant la biodiversité, le social, l’artisanat, la permaculture, l’habitat écologique, l’autonomie, la production paysanne, le recyclage, la bienveillance, le partage etc …




Il s’agit d’un projet de hameau intergénérationnel intégré à l'environnement,  éco-responsable et solidaire, intégré à l’écosystème et au territoire pour expérimenter un mode de vie résilient, indépendant des énergies fossiles, à impact positif sur la nature en alternative à l’artificialisation des campagnes et sur la base d’une organisation sociétale coopérative et solidaire. 




Le projet est basé sur les cinq piliers d’une oasis Colibri : 


- l'autonomie alimentaire


- sobriété énergétique et éco-construction


- gouvernance partagée


- ouverture sur le monde


- mutualisation




C’est donc le projet de créer un  “village pilote”, autour de Bordeaux, construit sur 25 hectares.


Un collectif de 20 foyers (30 adultes, 15 enfants) qui ont décidé de s’engager au quotidien dans l’incarnation d’un objectif de décroissance. Un Laboratoire Vivant cheminant vers une autonomie intégrée à l'écosystème et au territoire. Le tout sera encadré par un Comité Scientifique afin d'assurer le lien entre nos expériences dans l’éco-hameau et la science.




Notre raison d'être: "Retrouver des compétences à faire et à vivre ensemble, dans l’élégance de la sobriété heureuse, pour préserver notre environnement humain et nourricier, sauvegarder notre planète et réenchanter le monde."




Elle se retrouve dans tous nos choix :


- les maisons, en bois pour capter le CO2, intégrées dans la biodiversité et le paysage, réversibles parce que non connectées aux réseaux et en matériaux compostables (bois, chanvre, terre, paille etc…),


- l’auto-production d’énergie propre et renouvelable,


- la reforestation qui compense la production de gaz à effet de serre,


- la préservation des petits animaux par de petits abris (chauves-souris, papillons, insectes …),


- une végétation favorable aux abeilles et pollinisateurs,


- la préservation des plantes sauvages apportant l’azote au sol,


- les relations entre végétaux, fruitiers, animaux qui renforcent la biodiversité,


- l'utilisation des déchets végétaux et humains pour les sols et pour produire de l’énergie,


- le choix des circuits courts et des matériaux locaux, le recyclage,


- la mutualisation, la dynamique avec les citoyens et les acteurs locaux,


- le développement des low-tech et des mobilités propres,


- l’organisation en intelligence collective et la coopération


- et plein d’autres bonnes choses pour notre monde ;)...




Notre site internet : 


https://oasis-ducoqalame.com




Notre WIKI collaboratif regroupant les connaissances utiles sur le sujet : https://oasis-ducoqalame.com/wikiOasis/




Merci à vous :) !!!





Proposition de Christine :




En France, entre 20 000 et 30 000 hectares sont artificialisés chaque année. Cette artificialisation augmente presque 4 fois plus vite que la population.


Malgré les plans successifs des institutions, 200 fermes disparaissent chaque semaine en France.


Trop souvent ces terres agricoles resteront en friche. Puis, avec la spéculation sur le foncier, un projet d'urbanisme va voir le jour et transformer ces terres agricoles en lotissement pour les nombreux citadins qui s’éloignent petit à petit des grandes métropoles.


 


Actuellement, la loi oblige à regrouper les habitats sur des zones étiquetées “urbanisable”, afin de préserver les Terres Agricoles et Naturelles. 


Seul l’exploitant agricole peut habiter sur sa terre, renforçant son isolement et menant à de plus en plus de bétonnage et de bitumage autour.


En quelque sorte, nous allons vers la nature d’un côté, les humains de l’autre.


 


Pour sortir de cette dichotomie, NOTRE PROJET, qui doit s’intégrer dans un cadre légal, nécessite un zonage spécifique articulé autour des fondamentaux suivants :



  • des constructions respectueuses de l’environnement, donc réversibles, en matériaux durables et posées sur pilotis; 
  • des habitations confortables et modernes  ET non connectées au réseau, autonomes en énergie;
  • une gestion du foncier par une seule entité juridique indivisible, permettant la dématérialisation de la notion de “propriété” et la non-spéculation.

 


  Signez pour soutenir cette nouvelle approche urbanistique et la création d’un zonage spécifique préalable indispensable à la réalisation de notre projet.


 


  Ce projet expérimental, porté par 20 familles sur un terrain de 24 hectares dans le Réolais, a pour raison d'être :


"Retrouver des compétences à faire et à vivre ensemble, dans l’élégance de la sobriété heureuse, pour préserver notre environnement humain et nourricier, sauvegarder notre planète et réenchanter le monde."


 


Cette raison d’être se retrouve dans tous nos choix :


- les maison intégrées dans la biodiversité et le paysage, non connectées aux réseaux et en matériaux compostables (bois, chanvre, terre, paille etc),


- l’auto-production d’énergie propre et renouvelable,


- la reforestation qui compense la production de gaz à effet de serre,


- la préservation des petits animaux par de petits abris (chauves-souris, papillons, insectes …),


- une végétation favorable aux abeilles et pollinisateurs,


- la préservation des plantes sauvages apportant l’azote au sol,


- les relations entre végétaux, fruitiers, animaux pour renforcer la biodiversité,


- l'utilisation des déchets végétaux et humains pour les sols et pour produire de l’énergie,


- le choix des circuits courts et des matériaux locaux, le recyclage,


- la mutualisation, la dynamique avec les citoyens et les acteurs locaux,


- le développement des low-tech et des mobilités propres,


- l’organisation en intelligence collective et la coopération,


- capitalisation de nos expériences pour des études scientifiques 


- et plein d’autres bonnes choses pour notre monde ;)...


 


Nous sommes heureux de vous avoir présenté notre projet et en un simple clic vous pouvez nous soutenir et ainsi aider nos politiques à oser une approche différente !




Merci à vous :-)


 


Notre site internet : 


https://oasis-ducoqalame.com


 


Notre WIKI collaboratif regroupant les connaissances utiles sur le sujet : https://oasis-ducoqalame.com/wikiOasis/


 




sources : https://artificialisation.biodiversitetousvivants.fr/determinants-artificialisation-2009-2017


https://ree.developpement-durable.gouv.fr/themes/pressions-exercees-par-les-modes-de-production-et-de-consommation/occupations-du-sol/vue-d-ensemble/article/les-pertes-de-terres-agricoles-en-france


https://www.terre-net.fr/actualite-agricole/economie-social/article/un-agriculteur-se-suicide-chaque-jour-selon-la-msa-202-152192.html


http://www.agra.fr/le-sur-taux-de-suicide-des-agriculteurs-un-fait-ancien-et-complexe-art460767-2494.htm


https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/agriculture/suicides-chez-les-agricultures-des-chiffres-qui-font-froid-dans-le-dos_3612595.html


https://www.ladepeche.fr/article/2018/04/21/2784517-disparition-des-terres-agricoles-l-alarme.html




raisons suicide cf chiffres MSA 2015 rien depuis : endettement X3 en 30 ans (vente de production à perte - prix du foncier qui explose…) - pression financière et faible salaire - la perte de l’outil de travail, notamment du foncier - conditions de vie et de travail - l’isolement, le célibat, le divorce - le manque de reconnaissance avec des pratiques agricoles montrées du doigt notamment l’usage des pesticides, l’élevage intensif - déshumanisation des rapports (banques, consommateurs excepté depuis le covid et la mise en place de vente de proximité)
Centre d’appel agri-écoute : en 2015 90 appels/mois - en 2017 300 appels/mois - Mais malgré ces chiffres les ministères de l’Agriculture et des Finances décident en 2018 de ne plus financer le dispositif d’aide au répit pour les agriculteurs. En une seule année la MSA avait accompagné près de 3 500 exploitants agricoles en situation de burn-out ou d’épuisement professionnel. 


https://www.vie-publique.fr/sites/default/files/rapport/pdf/277548.pdf


https://www.ladepeche.fr/article/2018/04/21/2784517-disparition-des-terres-agricoles-l-alarme.html


terre de lien : https://terredeliens.org/-le-sens-de-notre-action-.html 


https://www.planetoscope.com/sols/1370-disparition-de-terres-agricoles-en-france.html#:~:text=Combien%20de%20terres%20agricoles%20cultivables,perdent%20chaque%20ann%C3%A9e%20en%20France.&text=Le%20saviez%2Dvous%20%3F,%C3%A0%202%20centim%C3%A8tres%20par%20si%C3%A8cle.

1 signature
Signez avec votre email
Veuillez sélectionner une option
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je signe avec un autre email
Ajouter un commentaire
Partagez la pétition avec vos amis :
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs