Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Nous soutenir Lancer une pétition
Pétition

un viol equivaut à un meurtre

Pétition : un viol equivaut à un meurtre Pétition

un viol equivaut à un meurtre

113 signatures
Auteur(s) :
Thierry Prevost
Destinataire(s) :
ministre de la justice, ministre de la femme, ministre de la santé
La pétition
Pour
que les lois évolues.
Dans la continuité du manifeste Contreleviol "Viol, la honte doit
changer de camp", campagne à l'initiative du CFCV: collectif féministe
contre le viol, mix-cité et osez-le-féminisme, je vous invite non
seulement à signer le manifeste mais aussi cette pétition pour la
réforme des lois.
Une personne violée est traumatisée pour le restant de ses jours dans un
corps meurtri.
A savoir qu'en France, environ 75000 femmes sont violées par an soit
l'équivalent de 205 par jour (bien plus que nos morts sur les routes),
un chiffre qui pourrait atteindre les 120 000 avec les mauvaises
rencontres sur internet, les séparations,...
Les victimes sont trop souvent désignées comme des coupables alors
qu'elles n'ont rien demandé et se sentent coupables aussi bien les
femmes que les enfants (filles et garçons).
Chaque individu est différent et réagit différemment à son violeur.
Certaines, certains porteront plainte immédiatement, d'autres peut être
dans 2, 4, 6, 10 ans, voir plus et enfin les autres (la majorité)
garderont le silence.
Quelques chiffres;
- 1 femme sur 10 a subi ou subira une agression sexuelle au cours de sa
vie.
- 1 femme sur 10 ose porter plainte et seulement 2 à 3% verront leurs
agresseurs condamnés à de lourdes peines.
- 96% des auteurs des viols sont de sexe masculin.
- 91% des victimes sont de sexe féminin.
( Source ministère de la justice et du CFCV )
- 74% des viols sont commis par une personne connue de la victime.
- 25% des viols sont commis par un membre de la famille.
- 57% des viols sont commis sur des mineurs ( filles et garçons )
- 49% des viols sont commis sans aucune violence.
( Source de Viols Femmes Informations )
Il est bon de savoir que si la délinquance des adultes a baissé, en
revanche, celle des mineurs a explosé de 575% depuis 1990 alors qu'ils
ne représentent que 5 % de la population et sont responsables de:
- 25% des viols et agressions sexuelles.
- 41% des viols sur mineurs.
( Source Institut pour la justice selon un rapport )

Je demande au nom des associations et de toutes les victimes, au
gouvernement de prendre des mesures concrètes et à long terme tel que:
- L'abrogation des lois sur la prescription d'un viol quel qu'il soit
car comme je l'ai dit chaque individu réagit différemment.
- Que les soins des victimes soient prises en charge à cent pour cent
par la sécurité sociale pour les adultes et la gratuité pour les
mineurs.
- Que les victimes soient mieux considérées: prise en charge par un
médecin légiste en priorité dans les urgences hospitalières, à défaut
par un médecin dans un cabinet.
- Que les policiers, les gendarmes reçoivent une formation adaptée à
l'écoute des victimes pour que les plaintes soient bien prises en compte
et jugés: les viols, par une cour d'assise et non pas par une cour
correctionnelle.
- un accompagnement par un psychologue spécialement formé au moment du
dépôt de plainte si la victime en formule la demande et doit être
systématiquement proposé par les receveurs de plainte.
- Un suivi systématique du dossier à tout les niveaux par la victime.
- Le rétablissement de la loi sur le harcèlement sexuel mais d'une
manière bien décrite dans les textes pour ne rien laisser passer ( en
cours ).
- Que ces viols soient reconnus comme les autres crimes de sang, que
les peines soient conséquente.
- Qu'un mineur dés l'âge de 15 ans, auteur d'un viol puisse être
reconnu responsable et jugé comme un adulte.

Ce n'est là que quelques exemples de ce qu'il faudrait changer au niveau
des lois et que les ministères tels que celui de la justice, de la
femme, de la santé arrivent à travailler en étroite collaboration avec
les associations telles que le CFCV, mix-cité,
osez-le-féminisme,....

Un grand merci aux associations, au manifeste Contreleviol, à vous pour
vos témoignages, à mon psy de m'avoir expliqué et permis de comprendre.

A Nat, elle-même victime, je n'ai su l'écouter, comprendre ses maux, ses
souffrances malgré tout l'amour que j'ai pour elle, j'ai découvert le
manifeste que trop tard et je n'ai su l'aider.

Merci d'apporter votre signature.

.PREVOST Thierry
113 signatures
Signez avec votre email
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Partagez cette pétition avec vos amis
Je signe avec un autre email
7 commentaires
Le 26/07/2012 à 23:46:10
Bonsoir
vous avez entièrement raison ,mais avec la ministre de la justice ,madame Thobira ,on l'a vue s'exprimer a l'assemblé national,elle mélange tout sur ce sujet ,ne maîtrise pas ses phrases ,saute d'un paragraphe a un autre ,on n' est pas dans la merde ,je ne sais d'où ils l'ont sorti les socialistes ,si on l'a pendant cinq ans bonjour les dégâts
1
Jacques - Le 15/09/2012 à 05:44:31
Tout à fait vrai. Une vie gâchée souvent à tout jamais. Dans les années 50-60 le viol n'était pas banalisé de la sorte. Vous étiez passible de 14 ans de prison et dans les cas les plus graves, vous aviez le privilège de passer au fouet. Aujourd'hui, les juges donnent plus souvent qu'autrement de petites sentences bonbons. En agissant de cette manière,c'est à croire qu'un jour ils pourraient se faire prendre à leur tour et alors ils invoqueraient leur propre jurisprudence comme quoi le 'viol' n'est pour eux qu'un petit crime inintéressant. Les lois seraient à revoir dans leur entièreté et surtout les sentences devenues au fil des ans d'un ridicule et d'un manque de justice véritable.
1
Marie-france - Le 14/11/2017 à 23:32:17
Honte à la justice .
0
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs