64 845 874 personnes agissent sur MesOpinions.com

Pétition - Justice

Signez la pétition

Déjà 140 signatures

  Partager avec vos amis Facebook  Partager avec vos amis Facebook

Sauvegarde en cours...
Pétition : Retrait abusif d'un enfant de sa famille.

Retrait abusif d'un enfant de sa famille.

Auteur : Mme Fortin Christel

Créé le 24/02/2017  

À l'attention : de M. le Procureur de la république

M. Le Procureur la République,

Adrien est un petit garçon de 10 ans qui a été adopté il y 6 ans avec ses deux sœurs aînées qui ont aujourd'hui 14 et 15 ans.

Les rapports des deux filles aînées et des parents se sont dégradées au cours des années, les filles ne supportant pas l'autorité parentale.
Elles ont demandé leur retrait temporaire et leur placement en famille d'accueil afin de se soustraire à cette autorité.
Accusant leurs parents de maltraitances; celles-ci n'ayant jamais été constatées, ni sur elles deux, ni sur Adrien.

Cependant, elles entraînent avec elles, leur petit frère Adrien pour qui tout se passe pour le mieux avec ses deux parents.
C'est un enfant très bien intégré au sein de son école, sociable, qui a des amis avec lesquels il inter agit régulièrement. Très équilibré donc.

Les deux sœurs aînées souhaitant ce placement, elles sont seules décisionnaires de leur choix. Mais aidez - nous à faire entendre la voix d'Adrien qui ne souhaite pas être arraché à son foyer et à ses parents qui l'aiment plus que tout. Et croyez - moi, ce petit garçon aime aussi ses parents profondément.

Nous souhaitons vous solliciter afin qu'Adrien puisse retrouver son foyer au plus vite. Espérant que si la situation est temporaire elles sera moins traumatisante pour lui, ainsi que pour ses parents.
Ne soyez pas le bras droit de l'Injustice.

Les parents sont prêts a avoir une période d'observation durant laquelle une assistante sociale pourra passer quand elle veut. Ils n'ont rien à se reprocher, rien à cacher.

Il y a tant de cas, et vous le savez bien, dans lesquels ces accusations sont fondées, donc aujourd'hui, aidez Isabelle et Bernard a retrouver leur fils, car ces gens sont innocents des faits dont on les accuse.

Je côtoie ces gens lors des fêtes d'écoles, d'anniversaire, d'activité extra- scolaire et je n'ai jamais vu un geste ou une attitude violente envers leur fils. Jamais.

Du fond de mon cœur, j'en appelle à vous, M. Le Procureur de la République.
Aidez Adrien.

Mme Fortin Christel