124 150 855 signatures sur MesOpinions.com

Pour le retour des enfants de la famille EVEN dans leur foyer familial , auprès de leurs parents Marie-Catherine et Thierry EVEN et pour tous ces enfants placés abusivement !!!

Sauvegarde en cours...
Pétition : Pour le retour des enfants de la famille EVEN dans leur foyer familial , auprès de leurs parents Marie-Catherine et Thierry EVEN et pour tous ces enfants placés abusivement !!!
Par EVEN Thierry, Marie-Catherine, Manon, Nolwenn, Noann, Maël

Pétition adressée à Tout le monde, TGI Côtes d'Armor

Pétition pour le retour des enfants de la famille EVEN dans leur foyer familial , auprès de leurs parents Marie-Catherine et Thierry EVEN et pour tous ces enfants placés abusivement


Nos enfants sont placés depuis le 23/05/19 par le juge des enfants Mme X (TGI Côtes d'Armor 22) à la demande de l'ASE/MDD (aide sociale à l'enfance de Loudeac 22600 ), placés SANS MOTIFS mais officiellement pour FAUSSES ET FICTIVES raisons : harcèlement moral et physique sur nos 4 enfants, défaut de soins, d'hygiène, de nourriture.....

sans motif, art 375 CC


- sans dossier art 1187 CPC


- avec droit de visite 10 h / mois !!!!!


Pour détruire enfants et familles


sans base légale,


- par FAUX des fonctionnaires


- par chantage affectif


40% des jeunes SDF sortent de l'ASE


sans réelle preuves et sans étudier les nôtres de notre non culpabilité, en nous traînant dans la boue, cherchant constamment à nous enlever notre dignité, faire taire notre amour, celui que nous porte nos enfants qui réclament leurs retours auprès de nous....


- financer le CG : 7500€/m/ enfant


- pour appauvrir les parents


50% placement sont abusifs (IGAS)

FIN avril 2019, une avalanche de plusieurs signalements le même jour arrivent auprès des assistantes sociales, Bien sûr ça ne choquent personne que nous MR et Mme tout le monde jamais connus des services sociaux se retrouvent dans cette situation, nous nous rendons à leur convocation n'y comprenant rien, quelques jours plus tard : visite de 2 assistantes sociales à notre domicile relatant par la suite que nous n'apportons aucune explication ou difficultés particulières à notre domicile.
Le 23 mai 2019, notre fille Nolwenn nous informe par sms qu'elle ne peut quitter son lycée avec son car, parce que des personnes viennent la chercher à notre place. S'en suit un coup de téléphone de la maison du département service enfance « ASE » nous informant que nous sommes convoqués dans leurs locaux le même jour vers 18h30 sans nous donner vraiment de motif, nous arrivons paniqués à ce rdv, on nous explique que tous nos enfants ont été récupérés par leur service pour les retirer de chez nous, les placer en urgence, nous n'avons même pas pu les voir, les embrasser.

« Un placement doit être dûment notifié par le juge des enfants y compris lorsque la justice détecte des situations d’urgence ».  Cela veut dire que nous devions recevoir une décision du juge par courrier avant qu'ils nous retirent nos enfants, ce jugement n'a été expédié par le tribunal de grande instance des côtes d'armor 22 que le surlendemain en lettre recommandé et remis à nos soins 3 jours après l'enlèvement de ces derniers = « Pas de notification de placement = pas de placement » De plus, SAVEZ-VOUS que l'Association de sauvegarde de l'enfance a l'obligation de nous lire leurs rapports avant de les envoyer au juge, à l'heure d'aujourd'hui aucun rapport ou dossier n'a été porté à notre connaissance depuis le début de cet enfer.


L 223-5 CASF :  "Sans préjudice des dispositions relatives à la procédure d'assistance éducative, le contenu et les conclusions de ce rapport sont préalablement portés à la connaissance du père, de la mère, de toute autre personne exerçant l'autorité parentale, du tuteur et du mineur, en fonction de son âge et de sa maturité." SINON ils violent le contradictoire, fondement de toute justice, dont l'art 16 CPC et la constitution, et la CEDH.

Article 15 CPC : " Les parties doivent se faire connaître mutuellement en temps utile les moyens de fait sur lesquels elles fondent leurs prétentions, les éléments de preuve qu'elles produisent et les moyens de droit qu'elles invoquent, afin que chacune soit à même d'organiser sa défense."

Article 16 CPC : "Le juge doit, en toutes circonstances, faire observer et observer lui-même le principe de la contradiction. Il ne peut retenir, dans sa décision, les moyens, les explications et les documents invoqués ou produits par les parties que si celles-ci ont été à même d'en débattre contradictoirement. Il ne peut fonder sa décision sur les moyens de droit qu'il a relevés d'office sans avoir au préalable invité les parties à présenter leurs observations.".








            1. vol d'enfant = terme "assistance éducative" art 375 et suiv du code civil, art 1180 à 1194 CPC













            1. SELON CES ARTICLES , quand le juge pour enfant fait usage de ces rapports INCONNUS de vous, parents, il n'a AUCUN droit de le faire et viole la loi et sa déontologie.








Les juges , avec l'appui et le soutien des sociaux, nous porte atteinte par diffamations multiples ainsi qu'à nos enfants, POUR ne pas rechercher la vérité et en produisant de faux rapports accablants pire ne relatant jamais leurs dysfonctionnements mettant la santé morale/physique de nos enfants en danger.


Comme pour tous les autres enfants placés, les droits de l'homme sont bafoués  :


voici le résultat de 2 mois de placement judiciaire pour soit disant permettent à nos amours d'être en sécurité loin de nous et nous poursuivre pénalement, nous avons d'ailleurs vécu 10 heures de garde à vue en violation totale avec la cour européenne des droits de l'homme et débouchant sur une mise en examen :


- Noann notre fils autiste a subi des attouchements sexuels dans sa première famille d'accueil, un signalement au procureur a été réalisé, passé sous silence par les instances sociales qui le gèrent,


- Nolwenn, en dépression depuis un mois car elle ne supporte plus son placement ne comprenant pas que la justice n'entende pas sa peine, nous relatant « j'en ai marre de cette vie là », harcelée tous les jours par sa famille d'accueil qui lui affirmait qu'elle se droguait lui provoquant des crises de spasmophilies très sévères, ballottée de familles d'accueil en famille d'accueil...tout comme son petit frère Maël de seulement 12 ans !!!!


- Maël notre petit dernier que nous avons vu ce 26 juillet 2019 dans un état de santé lamentable bizarrement retiré le jour-même de sa famille d'accueil sur décision des assistantes sociales/éducatrices, etc... pour raisons de sécurité/mise en danger....


- malgré leur droit de nous téléphoner une fois par semaine, il n'est respecté que de façon très aléatoire, on nous accorde des visites de leur part chez nous sous haute surveillance, une de ces dernières a été annulée pour le motif suivant : l'une des assistantes sociales prévues ce jour a cassé sa voiture...alors que sa collègue peut venir chez nous quand-même avec nos enfants ???!!!! La situation ne peut plus durer, malgré des preuves de notre innocence : preuves matérielles, attestations médicales, témoignages moraux de personnes nous connaissant bien, s'occupant régulièrement de nos enfants comme si c'était les leurs, preuves de notre amour, de celui de nos enfants qui sont en danger permanent dans la violation de leurs droits et les nôtres, ayant toujours l'autorité parentale mais restant poings liés,


SVP aidez-nous et signez notre, votre pétition !!! Nous ne sommes pas les seuls dans ce cas là : le département des Côtes d'Armor est particulièrement PEDO- CRIMINEL en effet :


- affaire Rose, 4 ans, placé en foyer Ty Kélou à Bégard, violée pendant 4 ans, 8 ans en 2018(toujours dans le même foyer), 2 opérations de kyste dans la bouche !!!!!! 


- affaire Louna, 11 ans, violée en famille d'accueil, enceinte de jumeaux, l'un des deux meurt, opération pour l'enlever, mais laisser l'autre !!!!! le département fait faire un bébé à une mineur dont il est responsable de la séquestration et du viol, pour le donner soit à l'adoption soit le livrer aux rites sataniques !!! les parents ne sont probablement pas au courant du tout. !!!!!!


- affaire Julie, 9 ans, violée au foyer Ty Kélou à Bègard, pas d'enquête, menace de prison pour la mère et son compagnon qui dénoncent, contraint de se séparer, de ne plus vivre dans le 22 !!!!, de ne plus me contacter moi hélène lombard et rendeznousnosenfants.org !!!! , de quitter sa maison dans les 48 h !!!!, de ne pas rentrer en contacte avec les sociaux qui s'occupent, et leur interdit de revoir ses filles pendant 2 ans !!!!!!!!!!!!!!!


- affaire Pauline,  3ans ( 35), volée sur commande pédo criminelle, motif officiel mère et fille "en symbiose ", violée, viol dénoncé alors interdiction de la mère de revoir sa fille !!!!!!!!! les réseaux pédophiles sont dans l'administration.


et d'autres jeunes poussées à avoir des enfants mineurs pour leurs voler, vivant dans des hôtels pour faire des passes et détruire l'avenir de la FRANCE.


STOP ça SUFFIT !!!! beaucoup d'entre vous, nous connaissent bien, nous ont côtoyé avec nos enfants. Merci de votre aide Marie-Catherine, Thierry et leurs enfants qui se meurent à petit feu, de chagrin chaque jour un peu plus à cause d'un système sans foi ni loi, dépourvu d'humanisme. Ensemble, on peut faire changer cette situation et permettre à d'autres familles de ne pas connaître tout ceci injustement. Vous pouvez nous contactez à thierry.even0296@orange.fr en nous apportant par exemple votre soutien et/ou votre témoignage,  via ce formulaire : https://www.formulaires.modernisation.gouv.fr/gf/cerfa_11527.do

Toutes vos idées sont les bienvenues, Nous allons organiser une ou plusieurs manifestations pour nos enfants en réelle détresse affective, en danger : si vous souhaitez et pouvez y participer, merci de nous le faire savoir, Nous allons créer aussi un collectif, une association merci de votre aide pour ce faire. ON NE NOUS OBLIGERA PAS A NOUS RESIGNER, NOUS TAIRE, NOUS FAIRE CESSER DE SE BATTRE POUR NOS ENFANTS/NOTRE FAMILLE. NOUS IRONS MÊME S'IL LE FAUT ALERTER LES MEDIAS EN RACONTANT NOTRE ENFER SUR TERRE. SVP ENSEMBLE ON EST PLUS FORT !!!


Et les enfants en vraie souffrance ne sont pas placés. Avec le soutien de Rendeznousnosenfants.org

134 signatures
  Partager avec vos amis Facebook  Partager avec vos amis Facebook
Partagez la pétition avec vos amis :

Vous pourriez soutenir aussi

Lancer votre pétition

Lancer ma pétition

Lancez votre pétition pour faire bouger les choses Je lance ma pétition