Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Nous soutenir Lancer une pétition
Accueil Pétitions Pétitions justice Régularisation du jeune poète Nantais Falmarès
Pétition

Régularisation du jeune poète Nantais Falmarès

Régularisation du jeune poète Nantais Falmarès Pétition
21.644 signatures
Pétition soutenue par un Super contributeur
Auteur :
Auteur(s) :
Comité de soutien au poète Falmarès
Destinataire(s) :
Préfecture de Loire-Atlantique
La pétition
Actualité(s)
Il était une fois un petit Guinéen, né en 2001. A 14 ans et demi, à la mort de sa maman, il quitte son pays. 14 ans et demi ! Il traverse le Mali, travaille en Algérie, subit mille misères en Libye et finit par traverser la Méditerranée sur un rafiot improbable. Il arrive à Catane, est envoyé au nord de l'Italie. Comme il ne parle pas italien mais français, il arrive à Paris, puis à Nantes. Tout de suite, il se met à fréquenter les médiathèques, il lit un maximum, il se met à écrire pour se soulager, il montre à un poète reconnu ce qu'il écrit, le poète lui dit que c'est de la poésie, il découvre qu'il fait de la poésie sans le savoir. Il atterrit en Bretagne, au Bono (56). Là, il continue à écrire. Il lit ses poèmes en public.

Un jour, il est découvert par des éditeurs qui l'éditent. C'est le succès immédiat. Lui qui est en Première Pro (logistique), il est invité dans des lycées, il rencontre des Littéraires subjugués par la langue et la force de ce jeune homme noir. Un deuxième recueil de poésie est édité. Le JDD (journal national) fait un bel article sur lui, le Canard Enchaîné aussi. Toutes les chaînes de télé téléphonent aux éditeurs. La Préfecture du Morbihan les somment de tout annuler. Le poète continue à écrire.

On le contraint à changer de lycée, à passer le bac pro en alternance. Ce qu'il fait. En pleine préparation du bac, on lui signifie qu'il doit quitter la France dans les 30 jours, sinon la police viendra le prendre à son domicile et le renverra en Guinée (qu'il a quittée il y a 5 ans). Le poète a 19 ans. Il a une ambition : faire un BTS de Logistique et trouver vite un emploi (il est bien parti pour, puisqu'il est en alternance). Parallèlement, il veut continuer à écrire : ses mots lui ont déjà valu d'être parrainé par Joseph PONTHUS, qui hélas, vient de nous quitter... Il a été nommé "Ambassadeur de la Paix" par une association franco-suisse. Il vient d'être sélectionné pour faire partie du jury du grand Festival des "Etonnants Voyageurs" à St-Malo... Bref, cette administration inhumaine, ce recours à la police, cette politique évoquent vraiment les années sombres de la France. J'AI HONTE.

Mon histoire ne se passe pas en Chine, en Irak, en Iran, au Brésil, en Russie ou je ne sais où : ça se passe en France, dans l'ouest, à Nantes, en 2021. D'un côté, un adolescent talentueux qui a su allier intelligence et sens pratique. De l'autre, un pouvoir irrespectueux de la condition humaine. J'ai 73 ans. J'ai rêvé d'un monde meilleur. J'ai été militant. Je crois de moins en moins à la politique. Et j'ai honte de notre pays. On aura reconnu le poète, Falmarès, Falmarès Bangs... et les éditeurs, Joëlle et moi, les Editions Les Mandarines.

Si vous partagez notre indignation, signez cette pétition que nous porterons à la Préfecture de Loire-Atlantique ! 

21.644 signatures
Signez avec votre email
Veuillez sélectionner une option
Pétition soutenue par un Super contributeur
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je signe avec un autre email
Ajouter un commentaire
Partagez la pétition avec vos amis :
- Actualité(s) de la pétition -
1.695 commentaires
Le 25/04/2021 à 16:27:44
Pour qu’il soit régularisé
1
Valérie - Le 25/04/2021 à 16:28:27
Donnez le droit à cet homme de vivre en paix. Village monde.
4
Randy - Le 25/04/2021 à 16:32:06
Je trouve cette décision totalement absurde et espère de tout cœur que ce jeune poète va rester sur le sol français
1
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs

Accueil Pétitions Pétitions justice Régularisation du jeune poète Nantais Falmarès