153 079 121 signatures sur MesOpinions.com

JUSTICE POUR BIRAMA TOURÉ

Sauvegarde en cours...
Pétition : JUSTICE POUR BIRAMA TOURÉ

Auteur : Justice pour Birama Touré

Destinataire(s) : justicepourbiramatoure@gmail.com

Les événements du 26 mars 1991 ont été couronnés par le vote, par référendum d’une nouvelle Constitution.
Le texte fondamental en date du 27 février 1992 est venu affirmer aux yeux du monde le droit des Maliens à la liberté, notamment celle qui leur permet de croire, de penser et de dire... sans peur ni crainte.
La République du Mali a ainsi fait l’option claire de l’Etat de droit à la soumission de tous à la justice et à son autorité.

Les journalistes maliens ont payé un lourd tribut pour l’émergence de la démocratie, de l’Etat de droit et l’affirmation des libertés fondamentales, nécessaires pour l’exercice de leur métier.
Leur protection ainsi que celle plus généralement des professionnels de l’information et de la communication était d’autant plus importante que leurs vies et leurs intégrités physiques font l’objet de menaces constantes et régulières. Au Mali, nombreux sont les journalistes qui sont menacés et soumis à un chantage indécent pour les contraindre à renier à leurs opinions en violation des règles éthiques et déontologiques de leur profession, sans compter les gestes malsains de corruption auxquels succombent bon nombre d’entre eux.

Dans un tel contexte de menaces, de chantage et de trouble que Birama Touré, a été enlevé depuis plus de quatre ans.

Depuis nous sommes sans nouvelles précises de lui et aucune enquête véritable n'a abouti à la mise en cause formelle de personnes présumées coupables et/ou complices.
Or, de fortes suspicions ont été formulées ça et là dans la presse, notamment à l’encontre de personnes nommées et identifiés, en service à la Direction Générale de la Sécurité d’Etat (DGSE) du Mali. Elles sont désignées par la vindicte comme étant celles qui ont enlevé, torturé et assassiné le Journaliste Birama Touré.
La rumeur cite sans cesse et de façon récurrente également le député Karim Keita, président de la Commission défense à l’Assemblée nationale, par ailleurs fils aîné du Président de la République du Mali (IBK) comme étant le commanditaire de cet «enlèvement» suivi d’un «assassinat».
Malgré ces informations et ces rumeurs persistantes, susceptibles de venir alimenter les colonnes d’un dossier judiciaire, les personnes citées ne sont nullement inquiètes et vaquent plutôt à leurs occupations malgré l’ouverture d’une information judiciaire et de deux plainte.

Le député Karim Keita a cependant fait l’objet d’une convocation que lui a adressée le troisième juge d’instruction nommé dans ce dossier.

Face à la menace voilée et aux ripostes politiques qui s’en sont suivies, le juge d’instruction a décidé de reculer et a annulé la convocation sous de prétextes fallacieux et qui jurent avec le Droit.


Cette reculade du juge d’instruction n’était pas le premier déni de justice et la première violation du droit dans ce dossier et des règles de procédures.

Plus rien depuis ce jour !

Dans la mesure où les autorités judiciaires maliennes ne semblent guère disposées à rendre justice à la famille et aux nombreux amis et confrères  de Birama Touré, ces derniers se sont tournés vers la justice française, en mettant en avant les dispositions pertinentes des conventions internationales en matière notamment de séquestration et de torture auxquelles l’Etat du Mali a souscrit.
Depuis le dépôt de la plainte, base de la saisie, un juge d’instruction a été formellement désigné et, contrairement à son collègue malien, il ne manquera de rien et ne subira aucune pression pour informer dans ce dossier en application de la loi et du droit.

Aussi, dans le but de soutenir et de consolider cette plainte de la famille de Birama Touré, de sa fiancée, de ses amis et collègues et, soutenir la démarche de vaincre le déni et tous les obstacles à justice,

Les signataires de la présente pétition :
- affirment leur totale adhésion au droit pour tous à un juge ;
- expriment leurs doute et scepticisme quant à la volonté réelle des autorités judiciaires maliennes d’agir dans le dossier et d’instruire les plaintes qui les saisissent depuis près de quatre années ;
- disent leur croyance en la justice française et en son indépendance ;
- expriment leur solidarité à l’endroit de la famille de Birama Touré, de sa fiancée, de ses amis et collègues et de tous ces ayants-droits ;
- demeurent convaincus que seule la vérité triomphera.

444 signatures
  Partager avec vos amis Facebook  Partager avec vos amis Facebook
Partagez la pétition avec vos amis :

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs

Lancer votre pétition

Lancer ma pétition

Lancez votre pétition pour faire bouger les choses Je lance ma pétition