64 840 924 personnes agissent sur MesOpinions.com

Pétition - Justice

Signez la pétition

Déjà 770 signatures

  Partager avec vos amis Facebook  Partager avec vos amis Facebook

Sauvegarde en cours...
Pétition : Justice pour Adama !

Justice pour Adama !

Auteur : Pereira Léa

Créé le 21/07/2016  

À l'attention : de l'État français

Adama Traore, 24 ans, est décédé mardi 19 juillet 2016, lors d'une interpellation policière à Beaumont-sur-Oise, dans le quartier de Bouyenval, désormais endeuillé, frappé par la violence de cette mort prématurée, qui plonge les proches de la victime dans l'incompréhension et les emplissent de tristesse et de colère.

Le jeune homme est décédé le jour de son anniversaire. Alors que c'est sa vie que ses proches s'apprêtaient à célébrer, le 19 juillet deviendra désormais une date morbide, celle de sa mort. Ils souhaitent que lumière soit faite sur ce qui s'est véritablement passé, la mort d'Adama Traore ayant eu lieu dans des circonstances indéniablement troubles : le jeune homme a trouvé la mort alors qu'il était interpellé par les gendarmes de Persan. Si les forces de l'ordre ont rapidement conclu à une crise cardiaque, la famille s'interroge : en effet, l'état de santé de la victime ne pouvait laisser présager un arrêt cardiaque, et le frère d'Adama qui était présent lors de l'interpellation de son frère, aurait vu un gendarme, le T-shirt en sang, après avoir interrogé son frère.

Les autorités semblent vouloir balayer d'un revers de la main une mort pourtant tragique. En effet, alors qu'une manifestation avait lieu devant la gendarmerie de Persan réclamant la "justice pour Adama", la foule de manifestants, a été visée par des bombes lacrymogènes. Les autorités ne doivent-elles pourtant pas, théoriquement, embrasser la justice, la servir et non l'entraver et braver la discussion par la violence et l'agressivité ?

Certains dénoncent un meurtre, une bavure policière, voire un crime raciste.

Il ne s'agit en rien d'accuser à tort, mais la famille souhaite que justice soit rendue. Ainsi, nous ferons tout pour que l'enquête ne soit pas entravée, puisse être menée à bien, afin que la dignité d'Adama soit restaurée par l'éclosion publique de la vérité. Il s'agit de ne pas fermer les yeux, de ne pas oublier que les bavures policières ne sont pas impossibles. Aux États-Unis, par exemple, Etat de droit comme la France qui s'érige pays des droits de l'homme, des crimes racistes sont fréquemment recensés, traduisant un racisme et des discriminations ancrées même au sein des institutions et contre lesquelles on ne doit pas fermer les yeux.

Les gendarmes sont des justiciables comme les autres et tout citoyen a droit à la même justice. Aujourd’hui, l'autopsie d'Adama Traore aura lieu : une épreuve pour la famille, mais aussi un espoir de déterrer la vérité...