Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Nous soutenir Lancer une pétition
Pétition

Pour avoir les examens de Licence 3 de Droit en présentiel au mois de janvier 2021.

Pour avoir les examens de Licence 3 de Droit en présentiel au mois de janvier 2021. Pétition

Pour avoir les examens de Licence 3 de Droit en présentiel au mois de janvier 2021.

1 signature
Auteur
Auteur(s) :
Etudiants de droit de Licence 3 de Bordeaux
Destinataire(s) :
Au Président de l'Université, au Doyen de la Faculté, au Président du Collège
La pétition
Bonjour à tous. 

Ce message a pour but de faire prendre conscience aux différents dirigeants de l'Université de Bordeaux et notamment les décideurs en droit et/ou en Licence 3 de droit, des difficultés que rencontrent les étudiants dans le système actuellement proposé pour les examens de janvier 2021.

Il convient de rappeler une information capitale. La sélection en Master 1 depuis la récente réforme impose la constitution des dossiers se basant notamment sur le Semestre 5, à savoir le premier semestre suivi en 3ème année. 

Par conséquent, cette pétition pose la problématique des conditions d'examen de fin de semestre, ayant lieu au mois de janvier 2021. En effet, les modalités d'organisation des examens sont de la compétence des Universités et de personne d'autre. 

Plusieurs points sont à aborder. Tout d'abord, il semble important de proposer un dialogue ouvert entre décideurs et étudiants. En effet, beaucoup d'étudiants et professeurs ne comprennent pas que les examens ne puissent se tenir en présentiel à la Faculté de droit. 

Quels problèmes le distanciel pose t-il pour les étudiants concernés ? 

- Choix de l'exercice : Depuis notre première année, nous avons la possibilité de pouvoir choisir le type d'exercice que nous souhaitons travailler durant un examen. Ce choix est possible car nos professeurs nous proposent plusieurs exercices à chaque examens (Commentaires, dissertations, cas pratiques etc). Mais la problématique est que pour faire valoir les connaissances et les capacités des étudiants, beaucoup de professeurs sont contraints à créer des exercices où il est impossible de tricher à distance, mais en ne permettant pas le choix de l'exercice pour les étudiants. Il y a donc des difficultés qui se cumulent.
Nous ne pourrons pas choisir un exercice que nous maîtrisons mieux.
L'exercice proposé ne sera pas propice à la réussite car aucun aménagement ne semble prévu en proportion de la difficulté des sujets qui nous seront soumis. 
Par conséquent, la difficulté à créer un sujet où les élèves ne pourront tricher se traduit pas un accroissement systématique de la difficulté des sujets proposés, en comparaison avec une période normale. Il faut par ailleurs rappeler que l'Université de Bordeaux doit la réussite de ses étudiants par la rigueur attendue de ceux-ci au cours de leur cursus et nous en avons bien conscience. Seulement, il s'agit de demander à ce que cette rigueur très réputée ne devienne pas contre-productive et devienne un frein voire un écrémage des étudiants de Licence 3 vers les Masters 1. 

- Les conditions de travail : En parallèle d'un sujet assez difficile pour ne pas permettre la triche, il faut soulever que les conditions d'examens en étant chez soi sont moins propices à la concentration. Chaque étudiant n'aura pas le luxe de conditions telles celles d'un examen dans un amphithéâtre. Beaucoup ne vivent pas seuls et ces conditions sont un véritable handicap lorsque le temps de l'examen est court. Evidemment, chaque étudiant est responsable de son travail personnel et de son investissement universitaire. Mais nous avons la crainte réelle que cela ne soit pas suffisant pour permettre une réussite tout aussi méritée des étudiants. Nous acceptons déjà beaucoup de concessions, mais il n'est pas souhaitable que "le roseau finisse par céder" selon un adage populaire. 

Quelles interrogations posent les conditions annoncées ? 

- Cohérence : Il s'agit ici de soulever que beaucoup de dérogations existent et cohabitent mais lorsqu'il s'agit d'un sujet aussi important que les examens qui seront la source principale du dossier de Master, les mesures ne suivent pas. La pratique du sport est autorisée, en salle comme en extérieur, mais des cours magistraux ou des examens avec des personnes masquées et maintenant une distanciation physique ne sont pas autorisés. 

- Capacité d'accueil : Une proposition que nous souhaitons soulever est de faire en sorte de disperser au maximum les étudiants dans les différents amphithéâtres pour chaque examen de janvier afin d'éviter des regroupements trop importants, ce qui imposerait donc que nous prendrions beaucoup de place et nous en avons conscience. Il s'agit d'une demande particulière pour notre 3è année mais rappelons l'importance de celle-ci pour la sélection en Master 1. Par ailleurs, il ne s'agit de disperser les étudiants seulement pour deux matières fondamentales, matières qui pourraient vraisemblablement être étalées sur plusieurs jours sans potentiellement handicaper la reprise des cours où les autres étudiants d'autres niveaux. 

- Protocole sanitaire: Rappelons que les écoles et lycées sont indispensables pour la continuité pédagogique et sont ouverts alors que l'enseignement supérieur est stoppé net alors que s'y jouent des enjeux importants. Il convient d'affirmer que les étudiants lors des premières semaines de cours ont fait preuves d'une attention et d'une prudence remarquable quant aux obligations sanitaires: masques, gel hydroalcoolique, distanciation physique, utilisation circonstanciée des cours en distanciel pour permettre aux étudiants concernés d'assister à leurs matières fondamentales afin de pouvoir interagir avec leurs professeurs et mieux cerner les subtilités de la matière.
Beaucoup de médias ont insinué durant les dernières semaines que les Universités étaient des foyers épidémiques et ces accusations sont absolument insupportables, chaque élève peut témoigner du respect avec lequel nous sommes concernés par cette épidémie. Il n'est pas ici question de créer de polémique quelconque, seulement de démontrer que les étudiants peuvent respecter un protocole et éviter une affluence et ainsi mieux réussir leurs examens. 

- Délai: Ces mesures d'examens à distance ne semble pas en adéquation avec l'évolution des mesures gouvernementales. Beaucoup d'activités continuent, mais la continuité pédagogique n'est pas seulement faire en sorte que les cours soient donnés, il s'agit également de réussir nos épreuves. A l'heure actuelle, nous avons le sentiment d'être sacrifiés sans raisons apparentes. Nous sommes chacun responsables et soucieux des mesures à prendre et des enjeux sociétaux. 


Pour finir, nous voulons que chacun comprenne que les étudiants sont prêts, et capables, d'avoir leurs examens en présence à l'Université, en faisant en sorte que toutes les mesures sanitaires soient respectées. Nonobstant la responsabilisation des étudiants, les interrogations et les doutes eux-aussi se répandent parmi les étudiants, et ces mesures sont, en réalité, une source de tension et de peur, ce qui représente une spirale dangereuse. Beaucoup d'entre nous sont précaires, et beaucoup d'autres seront sujet à un état de tension intense, voire dépressif, ce qui n'est pas une solution envisageable. Nous avons à cœur de vouloir que notre Licence vaille quelque chose sur le marché du travail malgré les conditions de vie actuelle, et nous avons également à cœur de démontrer que nous n'avons pas volé notre réussite. Nous souhaitons donc, pour la bonne continuité de notre cursus universitaire, que nos examens soient en présentiel à l'Université. 

Merci à chacun et chacune de prendre le temps de lire notre pétition, et nous vous invitons à la partager pour faire bouger les choses. Pensez aux étudiants et soutenez les aussi dans cette période difficile. 

Respectueusement, 

Les étudiants de Licence 3 de droit de l'Université de Bordeaux. 

1 signature
Signez avec votre email
Veuillez sélectionner une option
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je signe avec un autre email
Ajouter un commentaire
Partagez la pétition avec vos amis :
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs