Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Blog Nous soutenir Lancer une pétition
Accueil Pétitions Pétitions justice COVID-19 : Pour la libération de Stan Maillaud incarcéré pour avoir dénoncé les mesures "sanitaires" aux Forces Publiques
Pétition

COVID-19 : Pour la libération de Stan Maillaud incarcéré pour avoir dénoncé les mesures "sanitaires" aux Forces Publiques

COVID-19 : Pour la libération de Stan Maillaud incarcéré pour avoir dénoncé les mesures "sanitaires" aux Forces Publiques Pétition
1.030 signatures
Pétition soutenue par un Super contributeur
Auteur :
Auteur(s) :
Comité de soutien à Stan Maillaud
Destinataire(s) :
La Justice
La pétition

Le lanceur d’alerte, Christian Maillaud, connu sous l’alias Stan Maillaud, ancien gendarme, incarcéré actuellement, se voit reproché d’avoir organisé à l’occasion des fêtes de fin d’année 2020-2021, une vaste campagne de vœux et de communication en direction des militaires de la gendarmerie et des policiers de France (« l’opération chocolat »). Cette campagne visait, hormis un rapprochement entre les citoyens et leurs forces publiques, à alerter leurs membres quant à la commission de crimes d’État contre le Peuple et la Nation, à travers des mesures présentées comme « sanitaires » (confinement, couvre-feu, port du masque) contre le COVID-19, à les exhorter de ne plus en être les complices instrumentalisés et à y mettre fin « via une opération de police majeure, en flagrance. »


Il se trouve qu’à cette même période de multiples plaintes mises en forme par des collectifs de juristes, de médecins et de scientifiques éminents, ont été déposées en justice dans les formes légales et dénoncent de façon circonstanciée ces crimes d’État, « crime contre l’Humanité » « crimes contre les intérêts de la Nation ». Les accusations de ces plaintes portent sur une fraude majeure, planétaire, organisée entre autres par l’OMS et ayant permis de mettre en scène une pandémie dite « COVID-19 » avec l’intention manifeste de provoquer un phénomène de psychose collective mondiale afin d’imposer aux populations victimes de cette psychose une série de mesures prétendues sanitaires.


Les données factuelles présentées par ces collectifs de médecins et de scientifiques font clairement état de la fraude initiale ayant servi à mettre en scène la « pandémie COVID-19 », du caractère destructeur, à de multiples égards, de chacune de ces mesures prétendues sanitaires, ainsi que du climat général de conflits d’intérêts de la majeure partie des médecins, scientifiques et autres experts ayant imposé à la population une communication mensongère et traumatisante.


Ces mêmes données font également état d’une politique d’État faisant entrave aux soins interdisant des traitements éprouvés comme étant efficaces ainsi que la liberté de prescrire. Aujourd’hui apparaissent, malgré l’omerta entretenue à commencer par les médias dominants, les effets bombe à retardement de ces mesures avec, entre autres, une augmentation de 300% des suicides chez les enfants et les adolescents et une détérioration générale de la santé psychique et physique des enfants et adolescents, en premier lieu, due directement au port du masque ; Cependant aucune plainte n’a été instruite en France, à ce jour, la « justice » interdisant sciemment de permettre la manifestation de la vérité à propos des dessous de cette prétendue crise sanitaire et de ses répercussions. La stratégie de cette justice clairement chevillée au pouvoir de l’exécutif, est celle de la non-réaction aux plaintes gênantes, jouant la politique du gel.


Un procureur s’est autosaisi pour accuser Stan Maillaud « d’incitation des militaires à la désobéissance » pour sa campagne de réinformation : « l’opération chocolat ». Campagne effectuée dans le strict respect de la loi (ART 434-5 du Code de Sécurité Intérieure) qui prévoit une désobéissance pour les gendarmes et les policiers à des ordres manifestement illégaux et compromettant gravement l’intérêt public.
« La Justice » l’incrimine d’office refusant obstinément, hargneusement, de considérer avant tout le contexte des « agissements » du lanceur d’alerte. Un contexte qui, bien plus que de mettre en lumière des « circonstances atténuantes » dont on ne parle qu’en cas d’infraction réelle, révèlerait carrément l’absence totale d’infraction ! Et même révèlerait la cruciale pertinence des alertes et tentatives du fait de Stan Maillaud, de protéger la population contre une menace réelle.


Or à travers cette affaire, qui consiste en une offensive judiciaire contre le lanceur d’alerte et ses alertes, les magistrats sont en revanche impliqués dans un rôle actif pour interdire la manifestation de la vérité ; nous interdire à nous, Peuple de France, cette Vérité que nous exigeons ! La Justice qui se doit d’être impartiale, équitable, neutre et bienveillante, ne peut se permettre d’incriminer ainsi d’office un lanceur d’alerte pour son alerte, sans avoir examiné préalablement la dite alerte (aussi graves puissent être les accusations) qui, à travers elle, vise les représentants de l’État en premier chef.


C’est pourquoi, nous, citoyens du peuple souverain de France, exigeons à travers cette pétition que l’institution judiciaire, puisqu’elle s’est saisie contre le lanceur d’alerte Stan Maillaud et contre son alerte, intervienne pour mettre fin au procédé révoltant qui a consisté à monter un dossier exclusivement à charge et pour permettre « la manifestation de la Vérité » en procédant aux vérifications des données médicales, scientifiques et juridiques sur lesquelles Stan Maillaud fonde son alerte.


Nous, Peuple de France, exigeons de même que les droits fondamentaux du lanceur d’alerte Stan Maillaud soient immédiatement restaurés, qu’il soit traité comme un présumé innocent et soit ordonnée la levée d’écrous.


Nous exigeons la Vérité et l’application d’une véritable « Justice au nom du peuple français » dans le cas où l’alerte et les accusations formulées par Stan Maillaud se révèleraient être fondées.


Pour cela, nous exigeons la récusation immédiate des magistrats jusqu’ici impliqués dans cette flagrante machination politico-médiatico-judiciaire dont est la cible le lanceur d’alerte Stan Maillaud, sous réserve de poursuites judiciaires contre eux, pour abus de pouvoir et complicités de crimes d’État et de crime contre l’Humanité.



 Plainte de Me Araujo-Recchia "Rapport Dictature 2020"

1.030 signatures
Signez avec votre email
Veuillez sélectionner une option

Vous êtes sûr ? Votre mobilisation est importante pour que les pétitions atteignent la victoire !
Sachez que vous pouvez vous désinscrire dès que vous le souhaitez.

Pétition soutenue par un Super contributeur
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je n'ai pas signé cette pétition et je veux le faire
Ajouter un commentaire
Partagez la pétition avec vos amis :
187 commentaires
Ghislaine - Le 14/02/2022 à 21:18:31
La France était un pays de liberté d'expression. Ça s'était avant...
On voit de plus en plus de scientifiques et de médecins se manifester pour faire entendre la vérité et être rayés du Conseil de l'Ordre alors qu'ils exprimaient leurs craintes. Des criminels sont dehors et des personnes comme ce militaire sont oubliés en prison aucun média n'en parle. Pourquoi ?
15 0
Le 14/02/2022 à 17:03:43
Il faut libérer et écouter les lanceurs d'alerte
14 0
Christian - Le 10/02/2022 à 17:55:44
Courage à toi de faire face à ces moments difficiles mais on t'attend dehors j'espère au plus vite. Cordialement
13 0
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs

Accueil Pétitions Pétitions justice COVID-19 : Pour la libération de Stan Maillaud incarcéré pour avoir dénoncé les mesures "sanitaires" aux Forces Publiques