57 444 119 personnes agissent sur MesOpinions.com

Pétition - Justice

Signez la pétition

Déjà 19.786 signatures

  Partager avec vos amis Facebook  Partager avec vos amis Facebook

Sauvegarde en cours...
Pétition : 7 ans, dysphasique, retirée à sa mère pour non paiement de l'orthophoniste.

7 ans, dysphasique, retirée à sa mère pour non paiement de l'orthophoniste.

Auteur : Collectif Emilie

Créé le 07/06/2017  

À l'attention : de Monsieur le Président de la République, Emmanuel Macron

Mylèna, 7 ans, dysphasique, a été placée par la justice. Mylèna, c'est l'enfant de tous les parents d'enfants en situation de handicap qui se battent pour obtenir des soins adaptés.


A Montpellier, la justice et l'aide sociale auraient considéré que le non-paiement de séances d'orthophonie et de psychomotricité serait un manquement suffisant pour retirer l'enfant à sa mère, selon son avocat Marc Gallix.

L'enfant aurait été confiée a l'Aide Sociale à l'Enfance pour une période de 6 mois par le juge des enfants.

Un droit de visite d'une fois par semaine a été accordé à la maman ...

L'avocat qualifie ce jugement de "surréaliste" et le médecin de famille estime que "ce placement, c’est idiot! Je pense que c’est un règlement de compte plus qu’autre chose."

Nous parents d'enfants handicapés,  devont assumer financièrement les soins de nos enfants, bien souvent avec pas ou peu d'aides de l'Etat car il n'existe que de très rares structures en France pour accueillir les enfants dys.

Nous sommes dans l'obligation d'arrêter de travailler, de perdre notre salaire, nos droits à la retraite, et de mendier des aides auprès des Maisons Départementales des Personnes Handicapées ( MDPH ) qui nous font mener un véritable parcours du combattant.

Nous devons financer les soins en libéral, qui ne sont pas remboursés par la CPAM, sauf l'orthophoniste (remboursement CPAM), par défaut de structures médico-sociale adaptées.

La seule alternative  : une reconnaissance en handicap (AEEH - Allocation d'Education d'Enfant Handicapé https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F14809) avec versement d'une allocation mensuelle de 130 euros, mais seulement si vous êtes tenace et vous battez suffisamment, et en fonction du regard de votre Département sur le handicap cognitif qui est encore confondu avec des troubles psychiatriques.

Et le grââl :  vous pouvez avoir la chance d'obtenir un complément de l'AEEH ... qui ne vous dédommagera jamais totalement, mais vous permettra de survivre.

Ces soins en libéral de psychomotricité sont de l'ordre d'environ 40 euros la séance, il en faut bien souvent minimum 4 par mois. Sans compter le psychologue (env. 40 euros x 4) , l'ergothérapeute (env. 40 euros x 4). C'est ainsi que certaines familles se retrouvent, avec une perte de salaire, à devoir financer 480 euros par mois, sans compter les transports à votre charge (une paille, certaines familles arrivent à 1 500 kms par mois...).

L'Etat n'assume pas ce problème de santé publique et oserait enlever un enfant à sa mère car elle coule dans ce dispositif inadapté ?

Nous demandons que cette enfant soit rendue à sa mère et qu'une aide réelle et bienveillante soit activée.

http://www.midilibre.fr/2017/06/02/montpellier-une-fillette-retiree-a-sa-mere-pour-non-paiement-d-orthophonie,1516044.php