89 005 091 signatures sur MesOpinions.com

Signez la pétition

Déjà 20.070 signatures

    Partager avec vos amis Facebook

Je signe
Sauvegarde en cours...

STOP aux inégalités entre les enfants dans le monde, plus de moyens pour la petite enfance !

Auteur : Planète Enfants & Développement

Créé le 22/01/2018  

Pour la dignité et le respect des droits des enfants défavorisés, nous demandons des moyens accrus pour les services à la petite enfance dans le monde.


Chaque seconde quatre bébés naissent dans le monde. Le temps de lire ce texte, près de 1 200 nouveau-nés verront le jour avec un même potentiel. Pourtant, 96 mourront avant 5 ans, 360 souffriront de malnutrition, 204 n’iront jamais à l’école. Faute de conditions suffisantes, leur potentiel sera gâché. Cela nous concerne tous : si nous ne faisons rien pour les jeunes enfants aujourd’hui, c’est l’humanité qui échouera à construire un monde meilleur et plus juste.


Nous, Planète Enfants & Développement, acteurs de la protection de l’enfance, alertons le ministre du budget sur l’insuffisance critique des moyens accordés par l’aide au développement à la petite enfance dans le monde.


L’éducation est l’une des priorités de l’aide publique au développement française, mais la part de ce budget pour l’éducation de base est ridicule ! 5% seulement, à comparer à 20% au Canada, 55% au Royaume-Uni et 86% aux Etats-Unis ! Sur ces 5%, une infime part est dédiée aux 0-6 ans, qui n’est même pas comptabilisée séparément.


Aujourd’hui les enfants les plus pauvres sont ceux qui ont le plus de risques de mourir avant 5 ans, d’abandonner l’école sans diplôme et même avant la fin du primaire et d’être victimes de violences intolérables (traite des êtres humains, travail et mariage forcé, exploitation sexuelle).


Le peu d’aide allouée aux 0-6 ans ne suffit pas pour leur donner une chance. Alors que 93% des enfants dans les pays de l’OCDE grandissent à la maternelle, seul 50% des enfants dans les pays en développement en bénéficient, par manque d’infrastructures accessibles financièrement et géographiquement aux familles démunies.


C’est loin d’être un point de détail : c’est pendant les premières années que l’enfant pose les bases de son développement. L’enfant développe sa motricité, son langage, son expression orale, sa confiance en lui. Sans ces bases, comment réussir à l’école primaire, comment s’intégrer socialement, comment aller vers l’autonomie ?


Investir dans la petite enfance et dans l’accès universel aux crèches et aux maternelles, c’est se donner les moyens d’offrir à tous les enfants un environnement affectif stimulant et des soins que leurs parents ne peuvent pas toujours leur fournir et qui sont nécessaires au développement de leurs capacités. C’est donner à tous une chance de s’épanouir et de contribuer à une société plus juste.


La préscolarisation a un impact décisif et prouvé sur le devenir des enfants : ils ont plus confiance en eux, ils réussissent mieux leurs études et ont plus de chances d’obtenir un diplôme. Ils sont moins exposés à la malnutrition, aux mauvais traitements et aux violences.


En signant notre pétition, vous vous mobilisez pour que cessent les inégalités indignes qui touchent les enfants défavorisés. Pour qu’ils puissent vivre dans le respect et le bonheur. Pour qu’ils deviennent une force de paix et de lutte contre la misère !

Liste des premiers signataires



  • Grégory Doucet, Responsable des programmes d'Handicap International en Afrique de l'Ouest, Président de Planète Enfants & Développement

  • Dominique Cronier Psychomotricienne

  • Bérengère Chatellier Conseillère Enfance Jeunesse à la Fédération des Etablissements Hospitaliers et d’Aide à la Personne (Fehap)

  • Bernadette Moussy Éducatrice Jeunes Enfants historienne des institutions d’accueil de la petite enfance

  • Pascale Lesauvage Somato-psycho pédagogue, fondatrice de Je par le Jeu

  • Catherine Gueguen Pédiatre et auteure de plusieurs ouvrages dont "Pour une enfance heureuse"

  • Patricia Chalon Psychologue de la Famille Adoptive Française, rédactrice en chef d’Enfance Majuscule et auteure