64 845 598 personnes agissent sur MesOpinions.com

Pétition - Enfants

Signez la pétition

Déjà 19 signatures

  Partager avec vos amis Facebook  Partager avec vos amis Facebook

Sauvegarde en cours...
Pétition : Sauvons Isabelle et l'école Maternelle de Sermaises

Sauvons Isabelle et l'école Maternelle de Sermaises

Auteur : Aurélie Da Costa

Créé le 16/09/2017  

À l'attention : du Ministère de l'Éducation Nationale

Quel parent d'élève de l'école Maternelle de Sermaises ne connait pas le sourire d'Isabelle ? Celle-ci nous accueille tous les matins à l'entrée de l'école lors de l'entrée en classe de nos enfants.

Isabelle a été embauchée, il y a deux ans par la mairie de Sermaises dans le cadre d'un contrat aidé dont le gouvernement a décidé de la suppression par les récents décrets d'application de la loi travail. Renseignement pris par ses soins auprès de la Mairie et de Pôle Emploi, elle a donc appris sans autre forme de politesse que son contrat initialement reconductible verra finalement son terme au 29 septembre 2017.

Le rôle d'Isabelle est pourtant crucial au sein de l'école. En effet c'est elle qui est en charge de l'accueil des parents demandé par l'inspection académique, faute de quoi les élèves de 3 à 5 ans devraient être déposés au portail et retrouver seuls le chemin de leurs classes respectives. À TROIS ANS! Ce qui constitue un manquement majeur à la sécurité de ces enfants dont l'autonomie toute relative à leur âge ne permet décemment pas une entrée en classe favorable à l'apprentissage, sans compter la frustration et le sentiment d'abandon que nos pauvres enfants vont avoir à affronter.

Par ailleurs, Isabelle assure également les services du secrétariat qui permet de signaler les absences ou les urgences médicales des enfants qui peuvent ainsi être déposés et récupérés dans des conditions adéquates lors d'une urgence ou un suivi médical nécessaire à la bonne santé de nos enfants. Les maîtresses, dont fait partie la Directrice, ainsi que les ATSEM, ne peuvent décemment pas laisser sans surveillance 25 à 27 élèves sans surveillance pour répondre à un interphone dans un bureau hors des classes...

Ajoutons à cela la sécurité incendie ou risques climatiques et environnementaux. Isabelle est la seule personne à pouvoir lancer l'alerte en cas de danger imminent, l'école étant en tout et pour tout équipée d'une corne de brume qu'il faut activer manuellement dans divers endroits de cette école en travaux dont la configuration ne permet pas d'avertir tous les enseignants en même temps, faute d'installation d'un système d'alerte efficace et reconnaissable en tout lieu de l'établissement.

Les événements récents ont donné le jour à de nouveaux PPMS liés à l'état d'urgence, comme les risques attentats et intrusion, qui ne pourront être organisés qu'avec énormément de difficulté en l'absence d'une Isabelle indispensable.

Aussi, en soutien à Isabelle qui tient à son poste et qui y fait preuve d'une grande implication, et au titre de la sécurité de nos enfants, nous demandons à la commune de Sermaises, à l'Inspection Académique du Loiret, à Pôle Emploi, au Ministère de l'Education Nationale, et plus globalement à l'ensemble du gouvernement de prendre la réelle mesure de leurs ordonnances dangereuses pour l'équilibre et la santé de nos enfants, pour leur sécurité et leurs conditions d'apprentissage des fondamentaux de l'école maternelle, de bien vouloir revoir leurs positions respectives quant au non-renouvellement du contrat d'Isabelle, qui représente pour nous, parents de ces élèves, une injustice sociale, car nul n'ignore le challenge que constitue l'accomplissement d'un contrat "aidé", pour lequel Isabelle a démontré des compétences bien au-delà de ses obligations contractuelles et qui va revenir à une situation précaire après un espoir d'une réinsertion professionnelle quasiment garantie à la signature de son contrat, congédiée sans même que son employeur n'ait pris la peine de l'en avertir, mais aussi, un manquement majeur à la sûreté et à la sécurité de nos enfants qui déposés au portail, devront affronter les élèves de l'école élémentaire jumelée à l'école maternelle sur le chemin de la classe dont il n'est pas sûr qu'à trois ans, ils soient suffisamment autonomes en terme d'orientation spacio-temporelle pour ne pas tomber dans les escaliers situés dans la cour de réception des élèves et au bas desquels se trouve une chaufferie, et pour ensuite parvenir seuls jusqu'à leurs classes.

Parents Sarmates et alentours, mobilisons-pour sauver nos enfants, leur école, et notre Isabelle !