Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Blog Nous soutenir Lancer une pétition
Accueil Pétitions Pétitions enfants Pour un retour à l'Ecole Primaire du plus grand nombre d'enfants à Montpellier et Métropole le 2 juin
Pétition

Pour un retour à l'Ecole Primaire du plus grand nombre d'enfants à Montpellier et Métropole le 2 juin

Pour un retour à l'Ecole Primaire du plus grand nombre d'enfants à Montpellier et Métropole le 2 juin Pétition
54 signatures
Auteur :
Auteur(s) :
Parents Primaire Montpellier
Destinataire(s) :
Parents Primaire Montpellier
La pétition

Nous demandons que l'accueil de nos enfants se fasse pour tous ceux qui en ont besoin et le souhaitent, dès le 2 juin.


En groupes réduits,  avec partage du temps de présence s'il le faut, comme le prévoit le ministère.


Sans tentatives nouvelles de nous dissuader ou de nous effrayer,


Mais dans la confiance et la coopération.


Que les collectivités locales assurent les moyens de ce retour


En mobilisant toutes leurs ressources, sans arrière pensée politique.


Simplement pour le bien de leurs concitoyens.

Cette lettre émane d'un groupe de parents d'écoles primaires de Montpellier et de la Métropole.


Elle a pour but la demande de l’accueil de tous les enfants le nécessitant ou le souhaitant à partir du 2 juin dans les écoles de la Métropole.


 Considérant, du point de vue des Enfants,


Que nos enfants doivent retrouver le chemin de l'école, un environnement socio-éducatif cadré, pour leur bon développement et leur bonne santé, comme l’a spécifié le Ministre Jean-Michel Blanquer lors des précédentes annonces de fin avril 2020 :


« Le déconfinement est social parce que notre premier but, c'est d'éviter le décrochage des élèves, c'est d'éviter que des élèves qui ont des difficultés approfondissent leurs difficultés et que le lien avec l'école se fasse pour tous. »


Que les échos de ceux qui ont repris, à Montpellier et dans d’autres Métropoles comme Toulouse, Bordeaux, Lyon, suites aux premières semaines d'ouvertures, sont majoritairement positifs; que les enfants vivent bien ce retour à l'école malgré les règles nouvelles, contrairement à ce qui a été évoqué et véhiculé dans les courriers et échos, parlant de guerre, de prison, de discipline militaire, etc… ces retours ont été recueilli auprès de parents, de personnel enseignants, d’animateurs et d’enfants.


 Que nous faisons confiance aux personnels enseignants et encadrants pour accompagner ce mouvement au mieux, leur ayant laissé le temps de s'adapter à cette situation avec très peu d'élèves ; que nous sommes disposés à les aider, et participer à cet effort collectif avec eux.


 Que les enfants ne seraient pas le vecteur principal de l'épidémie ; et finalement, tout semble indiquer que nos enfants payent un lourd tribu suite à une erreur d'hypothèse, celle qu’ils seraient les principaux vecteurs de la maladie.


 Que les pédiatres, par le biais de tribunes et de pétitions, ont déclaré que le retour à l'école était non seulement souhaitable mais nécessaire ; que les mesures reposant essentiellement sur le lavage des mains à l'eau et au savon, et le port des masques par les adultes ainsi que la désinfection semblent suffisantes.... En disant non à la distanciation excessive "inutile voire préjudiciable" (Lettre de la Société Française de Pédiatrie, Tribune de l'AFPA, etc.)


 Que, sachant tout cela, comment justifier, si les annonces prochaines le confirment, que nous soyons tous dès le 2 Juin quasiment déconfinés, pouvant aller au restaurant, chez le coiffeur, dans les lieux de culte, etc. dans le respect des règles sanitaires en vigueur... Et qu’eux, nos enfants, ne puissent pas reprendre le chemin de l'école? 


 Considérant que nous, parents :


 Avions décidé, suite aux derniers courriels reçu de notre école datés des 5 et 7 mai derniers, de ne pas remettre nos enfants à l'école ;


En effet, après des premières communications conformes au plan de déconfinement national, nous avons reçu un lien de sondage le 7 mai, assorti d’un email beaucoup plus précis, surement suite aux décisions locales : retour de 5 à 8 élèves maximum notamment, au lieu des 15 annoncés par Le Ministre.


 Voyons avec le recul que ces courriers ont fait appel à notre sens de la solidarité et notre citoyenneté ... au service de mesures plus restreintes que ce que prévoit le protocole national de retour à L’Ecole Maternelle publié par l’Education Nationale.


 Cf Articles extraits du protocole (site web de l’Education Nationale) :


 Les élèves se trouvent en permanence dans l'une des quatre positions suivantes :


- soit ils sont en petit  groupe à l'école, c'est un groupe  de moins de 15 élèves
-  soit ils sont  à l'étude à l'école parce qu'il y a une salle qui le permet et quelqu'un pour surveiller toujours dans un groupe de moins de 15 élèves
- soit ils sont à la maison et c'est alors un enseignement à distance qui se réalise dans la lignée de ce que nous avons su faire dans la période de confinement
- soit, en quatrième lieu, il se pourra que dans certaines communes,grâce à un travail entre la commune et l'école, un lieu soit dédié pour que des groupes de moins de 15 élèves puissent faire du sport,des activités culturelles,respectant, là aussi, les gestes sanitaires.


Les éléments de dimensionnement :


 La capacité d’accueil est déterminée de manière à respecter les mesures sanitaires à appliquer.


Avant la rentrée des élèves, les salles de classe doivent être organisées de manière à respecter une distance d’au moins un mètre entre les tables…… soit environ 4m2 par élève à l’exception de ceux placés, dans la configuration de la classe, contre un mur une fenêtre, une bibliothèque, etc.). A titre d’exemple en plaçant les élèves le long des murs une salle de 50m2 doit pouvoir accueillir 16 personnes.


 Prenons en compte  plusieurs témoignages de parents, de personnels enseignants et aussi de personnels de mairie (animateurs),  dans les autres métropoles de France comme Toulouse, Bordeaux, Lyon, qui ont appliqué des mesures moins strictes  de retour à l’école que les nôtres à Montpellier. Certains parents étant même incités à remettre les enfants à l’école.


 Avons repris, dans notre grande majorité, le travail pour un des deux parents, le second restant en télétravail ou en chômage partiel pour garder son ou ses enfants. Cette situation à la longue nous contraint pour la plupart à abandonner ou réduire fortement le suivi pédagogique que nous faisions pourtant si consciencieusement au départ.


Et à l’approche du 2 juin les situations se compliquent encore avec une évolution du chômage partiel et la reprise complète de l'activité avec souvent des injonctions de reprise par l'employeur.


 Recevons un email ce matin, mardi 26 mai, dicté par l’Inspectrice, demandant aux écoles du secteur de garder le même dispositif d'accueil et les mêmes élèves déjà inscrits jusqu'au 8 juin. Sans même un nouveau recensement auprès des parents pour sonder les besoins de chacun.


Quand notre retrait de l’école, suite au sondage du 7 mai, devait être jusqu’au 29 mai, pour un retour progressif de tous les enfants à l’école le 2 juin.


 Considérant, du point de vu Contextuel et Politico-Légal,


 Que l'école est obligatoire, et que l’on se doit d’y assurer un retour progressif des élèves, comme l’a dit le Ministre également :


 « Il est progressif, ce déconfinement, parce que l'objectif est évidemment d'aller pas à pas vers une ouverture de plus en plus grande. »


 Que nous sommes en zone Verte et que les indicateurs semblent indiquer une sortie progressive de la crise du Covid et une baisse des chiffres de la contagion ;


 Que le chômage partiel va évoluer, que le Gouvernement dicte des mesures de déconfinement dans tous les secteurs ;


 Que les mesures d'accueil des enfants telles qu'édictées pour le 11 mai auraient déjà du être mises en place à Montpellier, comme elles l'ont été ailleurs ; car il y avait les écoles (bâtiments, locaux, espaces), le personnel nécessaire (animateurs, étudiants, employés des Maison pour Tous, etc.) et les moyens pour une reprise au moins partielle, mais que nous en avons été en parti privé ;


 Que l’email cité plus haut reçu le 26 mai est un des multiples signaux qui poussent à penser que l’école ne reprendra pas comme évoqué le 2 Juin ;


 Que nous souffrons d’un manque de transparence des autorités locales : sur quelles bases on décide des restrictions, du non-respect du protocole national ? à quel moment sommes-nous consultés ? Pourquoi Montpellier et pas les autres Métropoles ?


Factuellement qu’est ce qui justifie qu’on garde les enfants encore plus longtemps ?


 


Considérant qu'il est urgent de maitriser nos peurs et d'aller de l'avant pour le bien des enfants dans le respect des nouvelles règles et des gestes barrières :


 Nous demandons que l'accueil de nos enfants se fasse pour tous ceux qui en ont besoin et le souhaitent, dès le 2 juin.


En groupes réduits,  avec partage du temps de présence s'il le faut, comme le prévoit le ministère.


Sans tentatives nouvelles de nous dissuader ou de nous effrayer,


Mais dans la confiance et la coopération.


Que les collectivités locales assurent les moyens de ce retour


En mobilisant toutes leurs ressources, sans arrière pensée politique.


Simplement pour le bien de leurs concitoyens.


 

54 signatures
Signez avec votre email
Veuillez sélectionner une option

Vous êtes sûr ? Votre mobilisation est importante pour que les pétitions atteignent la victoire !
Sachez que vous pouvez vous désinscrire dès que vous le souhaitez.

Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je n'ai pas signé cette pétition et je veux le faire
Ajouter un commentaire
Partagez la pétition avec vos amis :
13 commentaires
Lily - Le 27/05/2020 à 11:07:33
JE SOUTIENS.. D'AUTANT QUAND ON VOIT DES PARENTS AVEC LEURS ENFANTS DANS LES MAGASINS ET SANS MASQUE... DONC....
1 0
Bénédicte - Le 27/05/2020 à 07:48:22
Je suis pour un retour à l école pour tous les élèves !
0 0
Marie - Le 27/05/2020 à 00:17:01
Je soutiens ce mouvement !
0 0
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs

Accueil Pétitions Pétitions enfants Pour un retour à l'Ecole Primaire du plus grand nombre d'enfants à Montpellier et Métropole le 2 juin