Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Nous soutenir Lancer une pétition
Pétition

Une école sans visage

Une école sans visage Pétition

Une école sans visage

266 signatures
Auteur :
Auteur(s) :
Collectif de parents de Brocélande
Destinataire(s) :
Jean-Michel Blanquer (Ministre de l'Education nationale et de la Jeunesse)
Laurent Blanes (Inspecteur Académique du Morbihan)
La pétition

Le 4 Novembre 2020,


à M BLANES


Inspecteur d'académie, directeur académique des services de l'Éducation nationale du Morbihan


DSDEN du Morbihan


3 Allée du Général Le Troadec


56019 VANNES CEDEX


Objet : lettre ouverte collective contre l’obligation du port de masque pour les enfants


Copie à : - M ETHIS, Recteur de la région académique Bretagne, Recteur de l'académie de Rennes


- M BLANQUER, ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports



Monsieur,


Nous sommes conscients de la situation sanitaire critique dans laquelle le pays se trouve et nous comprenons que l'objectif de cette mesure est d'essayer d'enrayer la circulation du virus. Nous imaginons qu'elle peut être rassurante pour une partie des encadrants de l'espace scolaire, inquiets pour leur propre santé, ainsi que pour les familles préoccupées par la santé de leurs enfants.


Toutefois, l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) conseille le port du masque à partir de 12 ans et recommande de peser minutieusement le pour et le contre en ce qui concerne les enfants entre 6 et 11 ans, dans les zones où le virus circule fortement1.


De ce fait, nous sommes inquiets des conséquences physiques, psychiques et éducatives que le port du masque peut avoir sur nos enfants.


- Inconfort et sensation de gêne permanents,


- Effets négatifs sur les apprentissages (compréhension, élocution, expressions, activités physiques...),


- Effets négatifs sur la socialisation et le vivre ensemble à court, moyen et long termes,


- Difficultés pour se moucher et respirer convenablement durant la période hivernale,


- Mise en difficulté des élèves portant des lunettes, souffrant de déficiences auditives, présentant des troubles respiratoires,


- Mise en difficulté des enfants ayant des problèmes d’attention et de concentration,


- Difficultés d’autonomie des enfants à l’usage du port du masque,


- Difficultés ou incapacités des encadrants à assurer les règles de bon usage du port du masque dans le respect des règles du Ministère de la Santé,


- Temps d’apprentissage réduit par l’intendance liée au port du masque,


- Stress et renforcement du climat anxiogène dans lequel grandissent déjà nos enfants.


Pédiatres, psychologues, enseignants, travailleurs sociaux, membres d’associations d’éducation populaire, restent unanimes quant aux incidences du port du masque pour les enfants dès 6 ans.


Référons-nous également aux articles 3 et 6 et 24 de la Convention Internationale des droits de l'enfant : "Dans toutes les décisions qui concernent les enfants, qu’elles soient le fait des institutions publiques ou privées de protection sociale, des tribunaux, des autorités administratives ou des organes législatifs, l’intérêt supérieur de l’enfant doit être une considération primordiale. Les États parties s’engagent à assurer à l’enfant la protection et les soins nécessaires à son bien-être, compte tenu des droits et des devoirs de ses parents, de ses tuteurs ou des autres personnes légalement responsables de lui, et ils prennent à cette fin toutes les mesures législatives et administratives appropriées." "Les États parties assurent dans toute la mesure possible la survie et le développement de l’enfant." "Les États parties reconnaissent le droit de l’enfant de jouir du meilleur état de santé possible"


Pour ces raisons, nous demandons l’abrogation immédiate du port du masque obligatoire dans les écoles : il est indispensable de mettre en application le principe de précaution, dans l'attente de bénéficier d'un recul suffisant sur l'impact du port du masque sur la santé physique et mentale de nos enfants.


Nous réclamons des solutions adaptées aux situations diverses qui traversent le territoire… C’est un devoir pour un État démocratique d’offrir un cadre éducatif sécurisant et cohérent aux enfants : le dédoublement des classes et l’aménagement des emplois du temps pourraient par exemple en être des solutions.


Dans l’attente de votre retour,


Des parents et sympathisants signataires.


Je suis signataire du courrier réalisé le 4 novembre 2020 pour l’abrogation du port du masque pour les 6-11 ans dans les écoles.


1SOURCE OMS 21 08 2020
"Pour les enfants âgés de six à 11 ans, une approche fondée sur le risque doit être appliquée lors de la décision relative au port du masque. Cette approche doit prendre en considération les éléments suivants :•l’intensité de la transmission dans la zone où se trouve lenfant et les données actualisées/données disponibles sur le risque d’infection et de transmission dans ce groupe d’âge ;•l’environnement social et culturel, tel que les croyances, les coutumes, les comportements ou les normes sociales qui influencent les interactions sociales de la communauté et de la population, en particulier vis-à-vis des enfants et entre eux ;•la capacité de lenfant à utiliser correctement le masque et la disponibilité d’une supervision appropriée par des adultes ; •les incidences potentielles du port du masque sur lapprentissage et le développement psychosocial ; et•des considérations et adaptations spécifiques supplémentaires relatives à des milieux spécifiques, tels que les ménages hébergeant des parents âgés, les écoles, les activités sportives ou les enfants handicapés ou atteints d’affections sous-jacentes."


266 signatures
Signez avec votre email
Veuillez sélectionner une option
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je signe avec un autre email
Ajouter un commentaire
Partagez la pétition avec vos amis :
54 commentaires
Rompais - Le 06/11/2020 à 08:30:39
je suis pour la liberté de respirer et de vivre la vie
1
Ludivine - Le 06/11/2020 à 08:44:42
Ma fille a pleurer le lendemain de la première journée d école choqué par le masque et surtout les réactions excessive de la maîtresse en panique si une aile de nez sors du masque.
elle ne veux plus aller à l'école, et pleure en me disant qu elle respire pas et qu elle étouffe. Elle est asthmatique et en tant qu'à asthmatique je comprends parfaitement ce qu'elle vie et il est hors de question que je reste les bras croisés à voir ma fille en larme tout les jours pour aller à l'école
0
Jean pierre - Le 06/11/2020 à 09:05:14
Pour redonner le sourire à nos enfants,et,leurs permettent de respirer l'air à pleins poumons, et, ainsi de s'immuniser de tous les virus
1
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs