Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Nous soutenir Lancer une pétition
Accueil Pétitions Pétitions enfants Droit à l'instruction à visage découvert
Pétition

Droit à l'instruction à visage découvert

Droit à l'instruction à visage découvert Pétition
3.695 signatures
Pétition soutenue par un Super contributeur
Auteur :
Auteur(s) :
Les parents des enfants scolarisés de France
Destinataire(s) :
Emmanuel Macron (Président de la République)
Olivier Véran (Ministre des Solidarités et de la Santé)
Jean-Michel Blanquer (Ministre de l'Education nationale et de la Jeunesse)
Président de l'Assemblée Nationale, Président du Sénat
La pétition
Monsieur le Président de la République Française, Monsieur le Ministre de la Santé, Monsieur le Ministre Education Nationale, Monsieur le Président de l'Assemblée Nationale, Monsieur le Président du Sénat


Nous, Les parents des enfants scolarisés de France, venons d'apprendre avec stupéfaction que nos 12 millions d'enfants scolarisés et âgés de plus de 6 ans devraient porter le masque "obligatoirement" à partir du lundi 2 Novembre 2020 dans le cadre de la crise Sanitaire de la Covid-19. Les enfants sont de faibles transmetteurs de la COVID-19 et sont très peu touchés par le virus. De ce fait, cette obligation est totalement démesurée mais lourde de conséquences pour eux.

Les enseignants des écoles sont très investis dans leurs missions et ont toute notre confiance. Ils possèdent une conscience professionnelle avérée. Mais celle-ci a une responsabilité humaine vis à vis des droits de ses élèves qu'on leur demande de bafouer.

Les enfants ne sont pas des adultes en miniature. C'est d'ailleurs en ce sens que des droits spécifiques ont été déterminés par la "Convention Internationale des droits de l'enfant". Nos enfants ont des droits et nous nous devons, en tant que parents et adultes responsables, de leur permettre d'évoluer et de s'épanouir avec tous les soins particuliers dont ils ont besoin.
Pour garantir la sécurité et la santé physique, mentale et morale ainsi que pour le bon apprentissage d'un enfant, il essentiel de pouvoir lui offrir un cadre dans lequel il se sent en sécurité et confiance, libre d'interagir et qui facilite sa concentration et le bon développement de ses capacités psychomotrices.

Aujourd'hui, beaucoup de collégiens et lycéens souffrent de maux de têtes, de vertiges, de crises d'angoisses, de problèmes de peau autour de la bouche des oreilles et du nez, de problèmes respiratoires et autres problèmes liés au port d'un masque chirurgical de manière prolongée. Ces mêmes masques jetables dont les boites contiennent bien les mentions suivantes : "ce produit ne protège pas des maladies virales et infectieuses".

Comprenez donc qu'il nous parait urgent d'intervenir et de faire valoir un droit à l'instruction et à visage découvert pour nos enfants. Nous invoquons les articles 3 et 6 et 24 de la Convention Internationale des droits de l'enfant : "Dans toutes les décisions qui concernent les enfants, qu’elles soient le fait des institutions publiques ou privées de protection sociale, des tribunaux, des autorités administratives ou des organes législatifs, l’intérêt supérieur de l’enfant doit être une considération primordiale.

Les États parties s’engagent à assurer à l’enfant la protection et les soins nécessaires à son bien-être, compte tenu des droits et des devoirs de ses parents, de ses tuteurs ou des autres personnes légalement responsables de lui, et ils prennent à cette fin toutes les mesures législatives et administratives appropriées." "Les États parties assurent dans toute la mesure possible la survie et le développement de l’enfant." "Les États parties reconnaissent le droit de l’enfant de jouir du meilleur état de santé possible"

Or, il apparait que le port du masque est largement plus risqué pour nos enfants que le virus Covid-19. Du point de vue des articles 3 et 6 et 24 de la "Convention Internationale des droits de l'enfant", leurs droits ne sont absolument pas respectés.

Les masques utilisés de manière prolongée réduisent le système immunitaire. Ils sont un facteur de déconcentration. Ils empêchent une bonne diction, et entraînent des difficultés supplémentaires dans l'apprentissage de l'écriture. Ils dissuadent la prise de parole face aux autres camarades et aux enseignants. Pour les enfants en difficultés et timides, les interactions seront bientôt inexistantes et pourront entraîner de graves troubles psychologiques et sociaux. Ils empêchent surtout une respiration normale et libre au quotidien de 6H à 10H par jour (pour les périscolarisés). L'enfant a des capacités émotionnelles et respiratoires qui sont différentes d'un adulte. Il ne sait pas gérer des crises d'angoisses liées au port du masque. Nous nous interrogeons aussi pour les jeux, les récréations et les activités sportives qui sont un besoin primordial au bien être d'un enfant et cela doit se faire à visage découvert.

De plus, il n’est pas possible de demander aux enseignants de gérer des crises respiratoires ou de paniques des enfants et encore moins de faire la police auprès de leurs élèves toute la journée (cours, déplacements, récréations, sport et autres activités...) et de faire attention que chaque enfant soit correctement masqué à chaque instant.

De ce fait, pour toutes les raisons énoncées, et en vertu des articles 3, 6 et 24 de la "Convention Internationale des droits de l'enfant", nous faisons valoir, pour raison de santé et de bon développement, le droit à l'instruction pour nos enfants à visage découvert.
Si ce droit n'est pas rétabli, nous envisagerons les actions qui s'imposent pour protéger nos enfants.


Les parents des enfants scolarisés de France
3.695 signatures
Signez avec votre email
Veuillez sélectionner une option
Pétition soutenue par un Super contributeur
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je signe avec un autre email
Ajouter un commentaire
Partagez la pétition avec vos amis :
927 commentaires
Charlene - Le 30/10/2020 à 20:17:37
La pétition énumère parfaitement toutes les raisons qui me poussent à signer. Portons notre voix haut et fort pour ceux qui ne le peuvent pas : nos enfants ou les enfants de notre entourage. L'intérêt supérieur de l enfant ne doit subir aucune dérogation.
1
Manon - Le 30/10/2020 à 20:26:48
Je suis entièrement d’accord avec tout ce qui est évoqué dans cette lettre.
0
Laureline - Le 30/10/2020 à 20:30:20
Sans être encore parent, je signe pour défendre le droit des enfants et pour notre liberté à tous.
2
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs

Accueil Pétitions Pétitions enfants Droit à l'instruction à visage découvert