Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Blog Nous soutenir Lancer une pétition
Accueil Pétitions Pétitions enfants Décision d'un magistrat de suspendre un droit d'hébergement sans que le père soit entendu
Pétition

Décision d'un magistrat de suspendre un droit d'hébergement sans que le père soit entendu

Décision d'un magistrat de suspendre un droit d'hébergement sans que le père soit entendu Pétition
19 signatures
Quand cette pétition atteindra 100 signatures, elle aura plus de chances de devenir virale sur les réseaux sociaux.
Auteur
Auteur(s) :
claudine legrand
Destinataire(s) :
ministère de la justice-tribunal de carcassonne
La pétition
Actualité(s)

  • Depuis le 07.02.2020, un refus de la mère d'amener l'enfant pour les vacances de février, avec cette annonce froide : j'ai déposé une procédure nécessaire auprès de la gendarmerie sans autres explications sur les motifs de cette plainte.
  • Quinze jours auparavant l'enfant avait passé un week-end normal chez son papa, heureuse comme d'habitude. Aucun contact entre ce week-end et le dépôt de plainte de la mère, laissant supposer un problème. Le papa appelle sa fille deux fois par semaine et la mère ne s'oppose pas pendant ces quinze jours à ce contact.
  • Donc 1er dépôt de plainte le week-end du 7 février 2020.pour non représentation d'enfant.
  • Il va s'ensuivre des courriers recommandés du papa envers la mère, aucun de ces courriers n'aura de réponse, et 5 plaintes consécutives, étalées du 7 février au 30 Mai 2020 pour non représentation d'enfant.
  • Aucune explication de la part de la mère sur les motifs, elle laissera même la fillette parler à son père au téléphone 2 fois par semaine.
  • Le 15.05.2020, alors qu'il se trouve à la gendarmerie pour déposer plainte, là il apprend que ses droits de visites et d'hébergements ont été suspendus par un magistrat, suspendus par téléphone auprès de la gendarmerie, celui-ci  estimant que l'enfant serait en danger et que les faits seraient graves.
  • Pendant toute cette période, le papa, n'a pas été contacté par un magistrat et n'a pas été convoqué à la gendarmerie : 4 mois : quatre mois pour transmettre une plainte pour faits graves sur une enfant ?  
  • Je m'interroge vivement, sur les motifs de la mère qui fait tout depuis la naissance de l'enfant pour mettre des bâtons dans les roues du papa. Le tort du papa, aux yeux de la mère,  a été de reconnaitre son enfant et qu'elle porte son nom. 
  • POURQUOI UN MAGISTRAT PREND-T-IL UNE TELLE DECISION SANS ENTENDRE LE PERE ET SE FAIRE UNE OPINION sur les réelles motivations de la mère ?
  • CETTE PETITION PEUT-ELLE FAIRE AVANCER LES CHOSES, CAR COMBIEN DE TEMPS LE PAPA VA-T-IL DEVOIR ATTENDRE POUR REVOIR SA FILLE ??
  • Si je n'étais pas sûre de l'état d'esprit du papa je ne lancerais pas cette pétition.
  • Combien de papa subissent les mensonges des mères qui veulent garder leur enfant pour elle seule.(ou vice-versa) Si ces mères étaient plus sévèrement sanctionnées elles réfléchiraient à deux fois ou alors elles ont un problème psychologique
19 signatures
Signez avec votre email
Quand cette pétition atteindra 100 signatures, elle aura plus de chances de devenir virale sur les réseaux sociaux.
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je n'ai pas signé cette pétition et je veux le faire
Ajouter un commentaire
Partagez la pétition avec vos amis :
- Actualité(s) de la pétition -
5 commentaires
Lily - Le 03/06/2020 à 17:28:58
IL EST INADMISSIBLE QUE DANS LA MAJORITE DES CAS, ON DONNE TOUJOURS RAISON A LA MERE, ALORS QUE BIEN SOUVENT CE SONT DES MANIPULATRICES QUI VEULENT SE VENGER DE LEUR EX
6 0
Jean luc - Le 03/06/2020 à 11:44:05
Soutiens au papa
3 0
Christelle - Le 03/06/2020 à 08:11:38
Je trouve honteux cette situation... Priver un père de son enfant..!!!!! Vous trouvez ça normal..!???????
2 0
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs

Accueil Pétitions Pétitions enfants Décision d'un magistrat de suspendre un droit d'hébergement sans que le père soit entendu