Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires COVID-19 Lancer une pétition
Pétition

Création d'un IME (Institut médico-éducatif) dans le vexin

Pétition : Création d'un IME (Institut médico-éducatif) dans le vexin Pétition

Création d'un IME (Institut médico-éducatif) dans le vexin

646 signatures
Auteur(s) :
Karine LAMMERTYN
Destinataire(s) :
ARS Ile de France
La pétition
Mises à jour

Nous habitons dans un charmant village, dans le Vexin, à l'Ouest du Val d'Oise.
C'est là notre préjudice, de vivre dans un cadre rural, bien qu'en Ile de France, à 65 kms de la capitale.


Notre fils Tristan, ayant des Troubles Envahissants du Développement, est non seulement sur liste d'attente pour un IME, mais même s'il ne l'est plus un jour, il faudra se déplacer pour le confier au taxi qui assurera le trajet de l'IME à un point de rendez-vous, à 8 minutes de chez nous !


Parce qu'il existe une zone géographique qu'aucun IME ne couvre, après avoir appelé les IME les plus proches, du départements et ceux limitrophes, parce que les listes d'attente ne sont plus tolérables, il devient plus qu'urgent de projeter la création d'un IME dans le Vexin.


Parce que le dernier "schéma départemental des personnes handicapées, 2018-2022", édité par le conseil départemental, révèle que le taux d'équipement en IME dans le Val d'Oise est inférieur à la moyenne nationale ET régionale et précise que sur les 686 personnes de moins de 20 ans qui ont une orientation en établissement non mise en œuvre, 632 concernent des orientation en IME (dont 192 sont TED), nous lançons cette pétition.


Parce que le département dans l'Ouest a bien développé les structures internes inclusives type ULIS, au nombre de 17 dans un rayon géographique de 40 minutes de notre habitation, mais que les IME sont au nombre de 3 seulement avec des listes d'attente inhumaines, nous réitérons à l'ARS, la réalité manifeste d'investir dans un IME dans le Vexin, pour Tristan et tous les autres.

Le 24/07/2019

Juillet 2019

Ce sera long pour déclarer une victoire de la pétition... La création d'un IME dans le Vexin ne se fera pas dans un futur proche.

Néanmoins, "très souvent, c'est quand nous croyons essuyer un échec, que nous remportons notre plus grande victoire" (Gourdon)

Mme Sophie CLUZEL m'a bien écrit en mai dernier. Elle y entend tout à fait la plaidoirie sur la prise en charge adaptée des personnes handicapées. Elle souhaite continuer à développer activement des réponses d'accompagnement aux besoins des personnes concernées, NOTAMMENT EN CREANT DE NOUVEAUX IME, suite au Comité interministériel du Handicap, mené en octobre dernier.

Elle explique aussi relayer la situation de Tristan aux entités compétentes, afin que les services prescrivent "un examen vigilent" du dossier et apportent l'aide que la situation requiert.

Coïncidence (ou pas ?), l'année s'est achevée ainsi sous de bonnes perspectives. Pour la rentrée prochaine, Tristan a une place en IME et à temps complet. Le taxi ne viendra toujours pas chez nous (fichu secteur géographique...), mais à un lieu de rendez-vous sur Magny-en-Vexin (à 8 minutes en voiture). Par contre, moins tôt, les réseaux de taxis ont été modifié. Départ 8h25 au lieu de 7h30 et retour plus tôt aussi...

Le mal premier, ce n'est pas le manque de place en IME, c'est surtout que l'on n'en parle pas assez.

Concernés de près ou de loin, la parole est une arme redoutable pour ne plus devenir des chiffres insérés dans des statistiques difficilement interprétables.

Faisons en usage tant qu'il est permis, œuvrons pour faire valoir nos choix, chercher un moyen de permettre à nos enfants de vivre décemment dans une société, avant tout, en France.

 

mdphvexin@orange.fr


Le 15/03/2019

Mars 2019

La pétition a fait écho, elle m’a guidée vers d’autres perspectives plus modestes que la création d’un IME mais toutes aussi louables.

Le directeur du cabinet de Mme MACRON a répondu à mon courrier. Mes réflexions ont été transmises à Mme CLUZEL, secrétaire d’état chargée des personnes handicapées.

La situation de Tristan est aussi désormais connue de M. le préfet du Val d’Oise et du directeur de l’Agence régionale de Santé du département.

Le directeur de l’ARS a répondu à la pétition que je lui ai soumise en janvier dernier. Le projet d’un IME n’est donc résolument pas d’actualité. Après les différentes entités qui ont été retenues sur des appels à projets peuvent répondre aux besoins dans le Vexin, me rappelle-t-il. Puisse alors cette pétition, entre autre, interpeler sur la nécessité d’investir dans cette partie du département...

Je suis aujourd’hui membre du groupe usagers MDPH et me suis rapprochée de Mme IVANDEKICS, vice-présidente du Conseil départemental du Val d’Oise déléguée au handicap, car mon ressenti dans toute cette histoire est qu’il y a une carence d’informations sur les besoins tout comme les dispositifs déjà existants bien qu'à faire évoluer. Alors pour faire valoir nos besoins, il est primordial que nous soyons  en amont TOUS renseignés sur l'existence de la Maison Départementale des Personnes Handicapées, de son fonctionnement et des façons d'interagir avec celle-ci.

Je vous invite donc tous à vous rendre à la permanence publique de Mme IVANDEKICS, le lundi 25 mars 2019, à 19h30, à la salle des fêtes de Magny-en-Vexin. Mme IVANDEKICS sera ravie de constater l'intérêt que nous portons à la thématique, et souhaite avant tout répondre aux attentes des habitants du département.

Au plaisir de se rencontrer ou à défaut par mail : mdphvexin@orange.fr

Le 05/12/2018

2 mois : novembre 2018

La dernière assemblée de ma communauté de communes me confirme que Mme IVANDEKICS (vice présidente de conseil départemental du Val d'Oise, déléguée au handicap) était présente et à la lecture de mon témoignage  "suit" le dossier. J'attends qu'elle me contacte.

j'ai des échos, comme quoi un IME dans le Vexin, ce n'est pas d'actualité. Je ne baisse pas les bras pour autant. Car les gens qui se permettent d'annoncer ce genre de nouvelles n'argumentent pas plus que cela...  Faites ce que je dis, pas ce que je fais ?!

Ma victoire du mois, c'est d'avoir intéressée Mme Cécile RILHAC, député du Val d'Oise, 3ème circonscription. Elle m'a reçu à l'une de ses permanences à Herblay.  Nous avons échangé et bien que la création d'un IME soit un projet de longue haleine, il y a des aberrations à remédier à court terme !  

Mme la députée mène ses investigations :

1- L'ouest du Vexin Val d'Oise est un désert géographique : les conventions des Ime doivent évoluer et ne plus exclure des enfants  selon leur lieu d'habitation, les notifications MDPH (maison départementale du handicap) valent pour le territoire national.

2- Le monopole des Ime à "se satisfaire" de taxis conventionnés via les contributions de l'Agence Régionale de Santé, selon leurs règlements , doit devenir une alternative. A ce jour, je dois déposer Tristan à 10 minutes de chez moi parce que le taxi conventionné IME n'est pas habilité à venir jusqu'à ma commune, mais j'en connais des taxis, habilités Sécurité Sociale qui auraient pu le faire !

3-les Ime qui peuvent humainement et matériellement accueillir plus mais qui ne le peuvent, faute de cet agrément délivré par l'Agence Régionale de Santé.

4- "l'absence au confort", à défaut d'une place en IME, la double "notification" n'existe pas, il n'y a pas de place en ULIS ou autre aménagement dans l'attente... Face à cette déviance, des familles, des partenaires incitent à un orientation en ULIS, plutôt que de se projeter sur un IME qui n'a pas de place ou qui n'existe pas.

"Il y a du travail dans ce domaine", m'a-t-elle confié. Après, quand on voit les besoins émis par le dernier "schéma départemental des personnes handicapées 2018-2022, il y a surtout une politique gouvernementale qui doit revisiter les priorités de son peuple.

La politique inclusive dans le système ordinaire est une formidable avancée, encore faut-il donner les moyens et faire évoluer les mentalités. 

Dans notre système éducatif français, il existe différentes filières (générales, professionnelles), différents parcours de formation..., pourquoi les handicapés devraient eux subir une politique d'orientation unique, l'école inclusive au mépris du développement de structures spécialisées, offrant des alternatives plus souples ?

PS : j'attends vos retours karine-lammertn@orange.fr et merci à ceux qui l'ont déjà fait !

PS' : Merci à l'équipe du site d'avoir modifié mon titre IME, tout le monde ne comprend pas forcément que c'est Institut-Médico-Educatif.

PS'' : Cher journaliste, ton dernier article ne précisait pas le site, puisses-tu le faire la prochaine fois. et aussi revenir vers moi, la scolarisation au collège c'est pas si évident tous les jours :(


Le 05/11/2018

Bonjour,

Voilà 5 semaines et demi que la pétition a vu le jour, et le premier mot qui me vient est toujours MERCI !

Merci de partager, d'avoir signé, de confirmer la réalité de terrain, les besoins qui ne sont pas au rendez-vous.

Merci d'entendre mon quotidien, celui d'une mère qui cherche avant tout une place ADAPTEE pour son fils dans notre société si exigeante soit-elle.

A ce jour, la pétition est archivée sur le site, avec 511 signatures, à la page 451 dans l'onglet "top des pétitions".

A ce jour, un IME a mis en place un projet d'accueil d'une journée par semaine. Tristan se lève à 6h25. Nous prenons la voiture à 7h15 , 8 minutes pour être à un lieu de rendez-vous à 7h30 pour prendre le taxi qui le transporte à un IME qui n'ouvre ses portes qu'à 9h00. Nous vivons en Ile de France, à 65 kms de la capitale !

A ce jour, je vous ai sollicité, et cette pétition ce n'est pas la mienne, c'est la nôtre, que vous soyez de la région ou plus éloignés.

A ce jour, j'ai sollicité la presse et les associations. La presse n'est pas "pressée", sans commentaire. Les associations de la région ? vous êtes trop discrètes, que se passe-t-il ? victime du lobbying ?

A ce jour, Mme MACRON et/ou son cabinet a accusé réception de mon courrier.

A ce jour, la vice présidente du conseil départemental du Val d'Oise, déléguée au handicap, me recevrait en rendez-vous. J'attends.

A ce jour, j'ai écrit aux députés du val d'Oise, qui accusent réception uniquement et à M.RUFFIN qui plébiscite si fortement les limites de l'inclusion via sa dernière participation à l'hémicycle sur le projet de loi relatif au statut des AESH, beaucoup de travail sûrement...

A ce jour, j'ai sollicité différentes entités pour faire l'état des besoins, les enfants en attente d'IME "non mise en œuvre". J'attends...

Alors, dans la continuité, je vous invite à prendre contact avec moi. Si vous connaissez des enfants dans le besoin ou si vous êtes parents dans le besoin (immédiat ou futur) que votre enfant trouve plus sa place dans un IME plutôt que dans le système "ordinaire", dans le Val d'Oise, dans l'Eure ou dans l'Oise (puisque que notre Vexin est concerné par plusieurs départements), contactez-moi pour recenser de façon effective les besoins.

karine-lammertyn@orange.fr

CARPE DIEM !


Le 06/10/2018

Bonjour,

Voilà une semaine que j'ai lancé cette pétition et je tenais avant tout à vous remercier.

Merci pour cet élan de solidarité.

Merci pour vos signatures, vos commentaires qui me vont droit au cœur, que vous soyez de la région où "d'ailleurs".

Merci pour votre soutien dans ma démarche.

Le projet de création de ce genre d'établissement sera sûrement long et ne concernera probablement plus Tristan, j'en suis consciente. Mais à travers cette pétition, j'entends vraiment apporter ma pierre à l'édifice, et vous en faites parti(e)s.

Merci de partager par mail ou via les réseaux sociaux. Pour ma part, je continue à mener des investigations et à prendre contact avec des associations, à rencontrer des "élus" susceptibles de permettre le projet de voir le jour.

MERCI !!!

646 signatures
Signez avec votre email
Partager avec vos amis Facebook
Partagez la pétition avec vos amis :
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Partagez cette pétition avec vos amis
Je signe avec un autre email
107 commentaires
Nadine - Le 30/09/2018 à 10:31:43
Bon courage !!!!
0
Odile - Le 22/02/2019 à 18:10:06
parent enfant handicapé
0
Tatiana - Le 11/10/2018 à 06:45:35
Parce que nos enfants sont notre avenir, parce que nos différences sont une richesse, parce que nous avons tous le droit d'être traités équitablement, parce que les pouvoirs publics doivent veiller au principe de l'égalité de traitement. Je signe pour la création d'un IME dans le Vexin, je signe pour soutenir les parents de Tristan. Bon courage
0
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs