Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Victoires Logo Mobilisation pour la Cause Animale Blog Nous soutenir Lancer une pétition
Accueil Pétitions Pétitions enfants N’abandonnons pas nos enfants aux réseaux sociaux - Pour une loi de santé publique relative à la lutte contre la consommation excessive du numérique
Pétition

N’abandonnons pas nos enfants aux réseaux sociaux - Pour une loi de santé publique relative à la lutte contre la consommation excessive du numérique

N’abandonnons pas nos enfants aux réseaux sociaux - Pour une loi de santé publique relative à la lutte contre la consommation excessive du numérique Pétition
12.944 signatures
Encore 7 061 signatures pour que cette pétition attire l’attention des journalistes et soit plus susceptible de passer dans la presse.
Pétition soutenue par un Super contributeur
Auteur
Auteur(s) :
The Phone
Destinataire(s) :
Actuels et futurs parents
La pétition

Né en 2007, il y a moins de 20 ans, le smartphone est rapidement devenu notre meilleur ami. Il nous accompagne quotidiennement, où que nous aillions et quoi que nous fassions, jour et nuit. Avouons-le, nous sommes sous son influence, nous en sommes devenus dépendant. Il nous informe, nous guide, nous distrait mais avec un usage excessif, il peut rapidement devenir notre pire ennemi car il peut engendrer de nombreux problèmes de santé.


Les recettes élaborées par les acteurs du secteur sont tellement gourmandes que malgré toutes les recommandations d’usage il nous est impossible de résister.


Troubles du sommeil, baisse de la vision, diminution des activités physiques, troubles musculo-squelettiques… La liste est longue.


Imaginions-nous alors les potentiels impacts sur la santé mentale ? Des études lient l'utilisation fréquente des réseaux sociaux à l'anxiété, à la dépression voire aux troubles du comportement alimentaire.


Jamais nous n’aurions abandonné nos enfants si nous en avions eu conscience.


La jeunesse est connectée… Aujourd’hui, plus de la moitié des enfants âgés de 7 à 14 ans (55 %) possède un smartphone et le phénomène s’accélère.


Bien loin de leur servir de téléphone, les jeunes passent dorénavant en moyenne plus de 4h par jour sur cet écran dont une grande partie sur les réseaux sociaux. Et sur quoi risquent-t-ils de tomber ? Violence, pornographie, incitation à la haine, au racisme et aux violences sexuelles, stéréotypes sexistes, désinformation … nous le savons, cela nous inquiète, nous les parents, les professionnels et les pouvoirs publics.


Il n’est aujourd’hui plus possible d’ignorer que le numérique et en particulier le smartphone qui est greffé à notre main, dorénavant nous met en danger nous tous, surtout les plus jeunes utilisateurs et utilisatrices, nos propres enfants.


Certes, les parents ont un rôle clef à jouer, mais ce n’est pas seulement à eux de le faire : l’État doit également les protéger en établissant des pratiques et des lois appropriées et veiller à ce que l’information soit diffusée.


Combien d’années allons-nous laisser passer avant d’agir vraiment ? Il y a trop d’exemples d’inerties qui ont consciemment laissé se poursuivre cette mise en danger dans le passé :


  • 115 ans pour éradiquer la présence de l’alcool au sein des écoles
  • 84 ans pour rendre obligatoire la ceinture de sécurité à l’arrière des voitures

Alors à quand la loi « Évin » du smartphone ? Une loi qui aura pour objectif de réduire et de mieux encadrer la consommation du numérique, d'informer sur les risques et de protéger les plus jeunes.


Dans notre plaidoyer « N’abandonnons pas nos enfants aux réseaux sociaux » nous détaillons les propositions faites au gouvernement dirigé par Mr Gabriel ATTAL pour agir en faveur des générations actuelles et futures.


En voici un extrait (toutes les propositions sont consultables dans le plaidoyer) :


  • Interdire la présence même de téléphones connectés dans l’environnement scolaire – seuls les outils de communication non connectés à Internet seraient admis
  • Insertion obligatoire d’un message sanitaire dans toute publicité et emballage pour le numérique (terminaux smartphone ou leurs applications connectées) indiquant clairement que l'abus du numérique est dangereux pour la santé et qu’il est fortement déconseillé aux moins de 15 ans sans la surveillance de leur père, mère, tuteur ou de toute personne de plus de dix-huit ans en ayant la charge ou la surveillance.
  • Une prise de position officielle qui déconseille aux moins de 15 ans l’accès aux téléphones connectés, recommandant les téléphones non connectés
  • Une aide à l’achat des téléphones non connectés en créant un dispositif type Pass’Sport ou Pass Culture ou en permettant l’intégration de l’aide financière dans ces dispositifs dans la mesure où le gain de temps passé sur les écrans est au profit du sport et de la culture
  • Instauration d’une contribution financière type taxe eco-emballage ou éco-participation par les acteurs du numérique qu’ils soient fabricants, opérateurs ou éditeurs afin de contribuer au financement des programmes de prévention mis en place par des acteurs tels que e-Enfance ou Internet Sans Crainte …

Nous sommes parents, frères et sœurs, oncles et tantes, grands-parents, amies et amis de jeunes en situation de grand danger et nous voulons que cela change. Nous sommes prêts à faire rempart pour les sauver.


Si vous partagez cet avis, alors nous vous invitons à vous mobiliser avec nous en signant cette pétition et en la partageant largement autour de vous : avec 100.000 signatures elle sera mise en ligne sur le site de l'Assemblée nationale, dès 500 000 signatures dans 30 départements différents, un débat public peut être organisé.


Plus de 14 millions d’enfants mineurs en France sont actuellement concernés par ce fléau. Pensons aux millions à venir.


Nous comptons sur vous !!!

12.944 signatures
Signez avec votre email
Encore 7 061 signatures pour que cette pétition attire l’attention des journalistes et soit plus susceptible de passer dans la presse.
Pétition soutenue par un Super contributeur
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je n'ai pas signé cette pétition et je veux le faire
Ajouter un commentaire
En signant la pétition, j'accepte que MesOpinions traite mes données à des fins de gestion de signatures et des commentaires. J'accepte également d'être informé(e) des actions citoyennes initiées via MesOpinions. Pour en savoir plus, sur ces traitements et sur mes droits, je consulte les conditions d'utilisation.
Partagez la pétition avec vos amis :

Lancez votre propre pétition

La personne ayant lancé cette pétition a décidé d'agir pour la cause qui la concernait.
En ferez-vous de même ?
Je lance ma pétition
125 commentaires
Philippe - Le 02/02/2024 à 19:13:30
Je valide à 100 % cette initiative et j'espère que les 500 000 signatures seront vites atteintes.
Philippe Legal
10 0
Polis - Le 03/02/2024 à 18:31:39
D’après une étude réalisée cette année par CSA Research, 87 % des 10–15 ans déclarent posséder un portable, et 67 % d’entre eux depuis leur entrée en classe de 6ème. 33 % de ces millenials hyper-connectés le consulterait au moins cinquante fois par jour, et parfois même la nuit, ce qui est évidemment beaucoup, pour ne pas dire trop. Face à de tels chiffres, le bon sens indique qu’une consommation d’écran aussi importante ne peut pas être sans danger. Les détracteurs du téléphone portable affirment ainsi qu’il provoquerait chez les jeunes des troubles de l’attention et du sommeil, les empêcherait de se concentrer efficacement en classe, réduirait dangereusement leur activité physique à presque rien, les exposerait au cyber-harcèlement ainsi qu’à des images choquantes, qu’elles soient pornographiques ou simplement violentes, fortement déstabilisantes pour eux. Face à tant de périls contenus dans un si petit objet, et devant l’inquiétude grandissante des parents, le législateur a voté, le 3 août dernier, une loi interdisant aux élèves de se servir de leurs smartphones à l’école. C’est en réalité la seconde de ce type, car une première loi datant de 2010 encadrait déjà strictement l’usage du téléphone portable dans les établissements scolaires. Alors, faut-il vraiment s’opposer à son utilisation par nos chères têtes blondes ?
7 0
Jean louis - Le 02/02/2024 à 19:11:56
Encadrer pour en faire du smartphone un outil au service de l'intelligence et du mieux être .
5 0
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs

Accueil Pétitions Pétitions enfants N’abandonnons pas nos enfants aux réseaux sociaux - Pour une loi de santé publique relative à la lutte contre la consommation excessive du numérique