Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Blog Nous soutenir Lancer une pétition
Accueil Pétitions Pétitions enfants Pour l'abandon des pials et la reconnaissance des statuts aesh
Pétition

Pour l'abandon des pials et la reconnaissance des statuts aesh

Pour l'abandon des pials et la reconnaissance des statuts aesh Pétition
12.063 signatures
Pétition soutenue par un Super contributeur
Auteur :
Auteur(s) :
Comité de liaison aesh du Rhône
Destinataire(s) :
Emmanuel Macron (Président de la République)
Jean-Michel Blanquer (Ministre de l'Education nationale et de la Jeunesse)
sénateur député…
La pétition

Pour l'abandon des PIALS (pôles inclusifs d’accompagnement localisés) et la reconnaissance des statuts AESH (Accompagnant des élèves en situation de handicap) 

POUR UN VÉRITABLE STATUT A.E.S.H


Monsieur le Président de la république,


Monsieur le Ministre de l’Éducation Nationale


Messieurs les sénateurs,


Messieurs les députés,


Tous les enfants ont le droit à l’éducation, quel que soit leur handicap, c’est un droit fondamental. Or on voit dans le Rhône et partout en France, à cause de la mutualisation des moyens et le manque de personnel, les élèves avec une notification MDPH ne bénéficient pas totalement ou partiellement d’un accompagnement à hauteur de leurs besoins.


Pourtant le Gouvernement et les administrations de tous les départements (desden, dadsen…) continuent de nous maltraiter NOUS LES AESH (Accompagnants d’élèves en Situation de Handicap). Aujourd’hui , l’Éducation Nationale profite de la maigre revalorisation salariale en cours pour imposer la mutualisation des moyens aux AESH. Nous sommes convoqués ou plutôt informer par mail pour signer des avenants à nos contrats afin d’être affectée dan un regroupement d’écoles et établissements scolaire (PIAL) dans l’illégalité la plus complète et si refus de signer cet avenant (avec 8 jours de délai) c’est un licenciement net pour rupture de contrat . Pour information la loi stipule que le personnel a un délai de un mois pour accepter de signer ou non de signer cet avenant à ce contrat. L’éducation nationale est-elle au-dessus des lois ? Nous ne le pensons pas !


Depuis que les Pials existent en 2020, dans l’Académie de Lyon, les AESH ont vu leur répartition nous sommes trait horaire d’accompagnement auprès des élèves être modifiée par un tour de passe passe comptable.


Cette maltraitance met au jour le mépris avec lequel nous sommes traité-es : la revalorisation annoncée est minime et ne nous permettra pas de sortir de la précarité. Comment peut-on survivre avec un salaire d’environ 800€ par mois ? Pour toucher un SMIC à la fin du mois, certains et certaines d’entre nous doivent cumuler plusieurs emplois, au mépris de nos conditions de travail et de notre santé. Nous sommes les exploité-es de l’Éducation Nationale.


Les PIALS viennent dégrader encore plus nos conditions de travail. Avec le PIAL , nous ne sommes plus affecté dans une école, dans un collège et dans un lycée mais sur une zone plus ou moins importante dans laquelle nous sommes amené-es à nous déplacer, en allant parfois lors d’une même journée, d’une école à une autre école ou à un établissement du second degré. Avec cette logique de mutualisation des moyens sur une zone, nous accompagnons de plus en plus d’élèves pour un volume d’heures d’accompagnement par élève de moins en moins important. l'Éducation nationale utilise les PIALS pour pallier le manque de personnel d’AESH.


Le nombre d’heures d’accompagnement ne dépend plus des besoins des élèves mais des moyens disponibles dans le pial. On sacrifie la relation pédagogique entre l’AESH et l’élève faute de moyens. Les élèves en situation de handicap ont besoin de stabilité dans l’accompagnement et nous ne sommes pas des pions que l’on peut déplacer indifféremment. Les élèves ont besoin de nous, les enseignants ont besoin de nous. Sans nous, les AESH il n’y à pas d’école inclusive !


C’est pour cela que nous appelons les parents d’élèves en situation de handicap à se mobiliser avec nous. Nous demandons aux députés, aux personnalités politiques et médiatiques, aux journalistes de relayer notre lettre ouverte afin d’informer la population de la réalité sur l’école inclusive.


De plus , au vu de l’importance du rôle et des missions de ces personnels dans la réussite de l’inclusion qui est aujourd’hui remise en question par le manque de moyens budgétaires (faible rémunération en dessous du seuil de pauvreté) et en personnels (difficultés à recruter) nos revendications sont :


- la création d’un véritable corps de titulaires des AESH de la fonction publique


- une revalorisation salariale afin d’accéder à la catégorie B de la fonction publique


- l’abandon des pials


- un temps d’accompagnement de 24h reconnu à temps pleins comme les enseignants afin de garantir des salaires à hauteur des besoins avec le versement de l’indemnité REP/REP+


- une vraie formation pour reconnaître les qualités professionnelles des AESH


Nous vous rappelons le diagnostic posé et communiqué par vous-même sur l’état actuel et préoccupant de l’Inclusion lors de la Journée de l’École inclusive du mercredi 8 juillet 2018. et depuis pas de changement trois ans quand même sans évolution et toujours le même constat en 2021


Diagnostic et grands axes de progrès


La scolarisation des élèves en situation de handicap dans les établissements scolaires "a connu une forte augmentation depuis 2006, passant de 100 000 élèves accueillis à plus de 320 000 en 2017". C’est un progrès quantitatif formidable facilité par l’effort consenti pour accompagner ces jeunes". Un saut qualitatif de grande ampleur est désormais nécessaire pour améliorer l’accompagnement des élèves en situation de handicap.


  1. Le diagnostic

Le flux de prescriptions des MDPH (+13% par an), un défi d’organisation non résolu depuis 2005 • Source d’insatisfaction pour les familles et les accompagnants ; • Source de difficultés de gestion pour les équipes académiques.


Accompagnant d’élèves en situation de handicap :


un métier peu attractif • Faibles revenus en raison d’emplois à temps partiels ;


  • CDD successifs (6 à 8 ans) avant d’obtenir un CDI ;
  • Emplois aidés non pérennisés de manière systématique ;
  • Manque de formation initiale avant la prise de poste insécurisant dans l’exercice du métier ;

Peu de prise en compte de l’ancienneté, de la qualification, du temps de travail informel.


Des équipes académiques sous le flux constant et souvent imprévisible des notifications


  • Turn-over des accompagnants ;
  • Difficultés de recrutement et de remplacement sur les bassins en tension ;
  • Postes vacants ne permettant pas de couvrir les prescriptions des MDPH ;
  • Contraintes supplémentaires liées à la gestion du dispositif emplois aidés (recrutement, suivi administratif et ruptures de contrats).

Une scolarité discontinue pour les élèves qui impacte fortement la vie des parents



  • Des délais d’accès aux accompagnants trop longs (de 6 mois à plus d’un an) • Des notifications hétérogènes selon les départements ;
  • Des élèves non accompagnés en raison de délais de recrutement ou d’emplois non pourvus ;
  • Des intervenants insuffisamment formés, source d’inquiétude pour les parents ;
  • Des interventions en décalage avec les besoins en raison d’un planning figé à l’avance ;
  • Une participation limitée aux sorties scolaires en raison du contrat des accompagnants ;
  • Un manque d’accès aux accueils périscolaires faute de prise en compte suffisante.


En conséquence, nous vous alertons et nous vous demandons de prendre des mesures en urgence pour la situation des AESH d’aucune académie ne se voit dégradée en référence des dernières rentrée scolaire depuis l’installation des PIALS. Pour que les revendications et les besoins des AESH soient reconnus pour la création d’un véritable corps des titulaires AESH de la fonction publique.


En espérant que nous serons entendus, veuillez agréer Mr le président , M. le ministre de l’éducation nationale, mesdames et Messieurs les sénateurs, Députés.


Comité de liaison aesh du Rhône

12.063 signatures
Signez avec votre email
Veuillez sélectionner une option

Vous êtes sûr ? Votre mobilisation est importante pour que les pétitions atteignent la victoire !
Sachez que vous pouvez vous désinscrire dès que vous le souhaitez.

Pétition soutenue par un Super contributeur
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je n'ai pas signé cette pétition et je veux le faire
Ajouter un commentaire
Partagez la pétition avec vos amis :
128 commentaires
Marie-line - Le 18/12/2021 à 16:45:20
Encore une honte Française..... Soutiens !
15 0
Francoise - Le 18/12/2021 à 16:51:33
Sur le plan national !
10 0
Therese - Le 18/12/2021 à 16:39:41
Je suis de tout coeur avec vous ainsi que Femmes Égalité . Thérèse Grenoble comité Lucie Baud
8 0
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs

Accueil Pétitions Pétitions enfants Pour l'abandon des pials et la reconnaissance des statuts aesh