115 642 028 signatures sur MesOpinions.com

Suivez-nous !

Pétition : Pour une remise en liberté de Mostapha Bentaher !

Signez la pétition

Déjà 108 signatures

    Partager avec vos amis Facebook

Sauvegarde en cours...

Pour une remise en liberté de Mostapha Bentaher !

Auteur : Caroline pour Mostapha

À l'attention : la Préfecture de Police de Paris, du Juge des libertés et de la détention

Depuis le 26 janvier 2014, Mostapha a été placé au centre de rétention de Vincennes.
Nous sommes conscients que sa situation administrative actuelle peut justifier ce placement. Cependant, il est inconcevable d'imaginer une reconduite à la frontière à l'issue de cette rétention.

Cela fait treize ans que Mostapha vit en France. Treize ans à être «sans-papiers», sans identité...

Mais c'est aussi treize ans qu'il se construit, que l'Homme né à l’issue de ce voyage est devenu Homme à part entière. Et même si la situation irrégulière dans laquelle il se trouve depuis ces trop longues années n'est pas des plus simples, tous les jours Mostapha a une chose, la dignité et la liberté.

Être absent treize ans de son pays, c'est devenir inexistant pour ce dernier, c'est perdre tout ce qu'on l'on avait, et lorsque l'on avait rien, c'est avoir la garantie que l'on aura plus.
Mostapha ne possède pas de maison, pas de voiture, mais il a tellement plus en France.
Sa vie est ici, il partage et respecte notre pays qui est, malgré les lois, devenu le sien.
Un retour au Maroc réduira Mostapha à n'être que l'ombre de lui-même. Ce pays est merveilleux, enchanteur même lorsque l'on y passe des vacances, lorsque le «traditionnel» masque la pauvreté.

Ce pays, cela fait treize années qu'il n'est plus le sien.

Comment, ne serait-ce qu'un instant, imaginer pouvoir esquisser l'ombre d'un avenir dans un pays avec lequel vous n'avez plus aucun lien? Dans lequel vous possédez encore moins que dans celui où vous vivez irrégulière depuis treize ans? Dans un pays où la moindre liberté n'est qu'illusion? Dans un pays où frustration et corruption rythme votre vie?

Nous sommes conscients que la situation de Mostapha n'est pas légitime. Mais prenez conscience, qu'une mesure d'expulsion sera une décision administrative seulement avec l'encre que vous déposerez sur le papier. Car, en réalité, cette décision sera une mesure qui abîmera deux vie, la mienne et celle de l'enfant qui est attendu, puis, qui en anéantira une autre, celle de Mostapha.

Être. C'est tout ce que demande Monsieur Bentaher.

Cette lettre est le résumé de son existence de trente et un ans. Le maintenir dans ce centre de rétention, une décision d'expulsion, d'éloignement du territoire Français équivaudra à approcher une flamme et ce, tout prêt de ce papier.

Madame, Monsieur, en signant cette pétition, stoppons ce sentiment grandissant. Celui de croire que "la liberté était là, il y a quelque temps, que l'égalité la prise par la main et qu'elles sont parties avec le vent".

Madame, Monsieur, les lois administratives ne nous ferons pas croire en cette phrase, pas tant que nous serons citoyens du monde.


Merci mille fois pour lui,
Caroline, sa compagne