Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Victoires Logo Mobilisation pour la Cause Animale Blog Nous soutenir Lancer une pétition
Accueil Pétitions Pétitions droits de l'homme Oubeidillah Mchangama, privé de son métier de journaliste alors que dans son ordonnance, le juge dit ne pas disposer de preuves suffisantes à la charge de l'inculpé, ne peut-être réduit au silence. La liberté d'expression ne doit souffrir d'aucune entrave
Pétition

Oubeidillah Mchangama, privé de son métier de journaliste alors que dans son ordonnance, le juge dit ne pas disposer de preuves suffisantes à la charge de l'inculpé, ne peut-être réduit au silence. La liberté d'expression ne doit souffrir d'aucune entrave

Oubeidillah Mchangama, privé de son métier de journaliste alors que dans son ordonnance, le juge dit ne pas disposer de preuves suffisantes à la charge de l'inculpé, ne peut-être réduit au silence. La liberté d'expression ne doit souffrir d'aucune entrave Pétition
164 signatures
Plus que 336 signatures pour que cette pétition soit diffusée dans la newsletter MesOpinions !
Auteur
Auteur(s) :
DYH-IDF
Destinataire(s) :
Parquet de Moroni
La pétition
Début septembre 2020, le journaliste Oubeidillah Mchangama a été arrêté, placé en garde à vue avant d'être transféré devant un juge pour avoir dénoncé, des actes de corruption.

Cette arrestation est la dernière d'une longue série.

Oubeidillah Mchangama est souvent arrêté, enfermé puis relâché sans jamais bénéficier de la moindre forme de jugement. Preuve, si besoin était, que le régime en place aux Comores tente, par tous les moyens, de réduire le journaliste d'investigation au silence.

Le 04 septembre 2020, le juge dans son ordonnance, tout en reconnaissant ne disposer d'aucune preuve suffisante à la charge de l'inculpé, ordonne au journaliste d'exécuter une série de mesures liberticides, inventées pour faire en sorte qu'il ne puisse jamais dénoncer, comme il a l'habitude de le faire, les travers du régime dictatorial qui sévit actuellement aux Comores : interdiction de tenir des réunions publiques ou privées, interdiction de s'exprimer dans les médias, interdiction de s'exprimer dans les réseaux sociaux...

Cette pétition, vise à soutenir le journaliste Oubeidillah Mchangama et, à travers lui, tous les journalistes comoriens victimes, au quotidien, d'un régime liberticide.

Cette pétition entend sensibiliser à la nécessité de garantir et de préserver dans notre pays, les droits fondamentaux tels que : la liberté d'expression, la liberté de la presse...
164 signatures
Signez avec votre email
Plus que 336 signatures pour que cette pétition soit diffusée dans la newsletter MesOpinions !
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je n'ai pas signé cette pétition et je veux le faire
Ajouter un commentaire
Partagez la pétition avec vos amis :

Lancez votre propre pétition

La personne ayant lancé cette pétition a décidé d'agir pour la cause qui la concernait.
En ferez-vous de même ?
Je lance ma pétition
80 commentaires
Elamine - Le 12/09/2020 à 17:08:09
Le juge ne respecte pas le droit de presse
0 0
Maoulida - Le 13/09/2020 à 08:48:42
Pour défendre la liberté d'expression
0 0
Le 13/09/2020 à 19:04:40
Signer une petition pour ce journaliste certes mais en France j ai le sentiment ...mot cher à Monsieur Dupond Moretti...d être moins libre.en France...Censure des Ecolos...du communautarisme....Mais c est un sentiment...Courage à vous
0 0
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs

Accueil Pétitions Pétitions droits de l'homme Oubeidillah Mchangama, privé de son métier de journaliste alors que dans son ordonnance, le juge dit ne pas disposer de preuves suffisantes à la charge de l'inculpé, ne peut-être réduit au silence. La liberté d'expression ne doit souffrir d'aucune entrave