153 079 494 signatures sur MesOpinions.com

La mort d'Elisa et d'Enzo : arrêt immédiat de la chasse à courre en France !

Sauvegarde en cours...
Pétition : La mort d'Elisa et d'Enzo : arrêt immédiat de la chasse à courre en France !

Auteur : Association AMES, association humanitaire

Destinataire(s) : Président de la République Française Emmanuel Macron

Enzo bébé d’Elisa devait naître ces jours-ci. Il avait 6 mois quand il a été tué dans le ventre de sa jeune maman de 29 ans décédée elle aussi suite à l’attaque d’une meute de chiens en forêt de Retz (dans l'Aisne à 80 km de Paris). Au moment de l’attaque au même endroit se tenait la chasse à courre (vénerie).


Les chiens de chasse, arme de chasse dans les mains des veneurs qu’ils affament avant chaque sortie en chasse, venaient juste d’être lâchés libres en forêt.


Le compagnon d’Elisa Christophe qui est venu à sa rescousse et qui l’a retrouvée à moitié nue, scalpée et affreusement mutilée, par son arrivée a fait fuir une vingtaine de chiens à courre qui sont sortis du ravin où gisait le corps sans vie d’Elisa.

Les chiens l’ont mordue un peu partout et l’ont « goûtée » comme ont l’habitude de dire les veneurs dans leur langage au sujets des proies attaqués et mangées vivantes par leurs chiens.


Ce langage qui se veut soutenu et digne de leur rang, minimise l’atrocité de la vénerie, pratique de chasse qui aurait dû être interdite en France depuis longtemps à l’exemple de tous les autres pays européens et dans le monde.


Nous exigeons, par principe de précaution, l’arrêt immédiat de la chasse à courre (vénerie) dans toutes le forêts de France sans attendre la fin de cette pratique le 31 mars 2020.


Elisa en ce jour du weekend, samedi 16 novembre 2019, habitante d’un petit village, comme chaque weekend faisait juste promener en laisse son gentil chien Curtis qui était correctement muselé et attaché. Curtis avec ses 18 kg ne faisait pas le poids pour la défendre devant une meute des chiens affamés et dressés pour mordre les proies qu’ils attaquent. 


Elisa a essayé de protéger son bébé et son chien… le reste je vous laisse imaginer. La jeune femme et son bébé sont morts dans des souffrances inimaginables.

Le chien d’Elisa bien qu’innocent et traumatisé a été enfermé de force et jeté dans une cage en fourrière de Beauvais d’où il ne sort pas depuis trois mois. Par principe de précaution pour un chien muselé au moment de l’attaque ?
Or le principe de précaution doit être appliqué pour toutes les parties en attendant les résultats de l'enquête. A ce jour aucune mesure de précaution n’a été prise concernant les chiens à courre qui toutes les semaines continuent d’être lâchés libres dans nos forêts, de chasser et de tuer tout ce qui respire et bouge sur leur chemin.


Nous somme stupéfaits que depuis trois mois aucune mesure de protection de la population n’a été prise par les autorités publiques françaises. Nous somme étonnés de silence d’E. Macron sur le sort affreux de la jeune femme Elise dans le pays qu’il gouverne alors qu’il s’émut régulièrement et publiquement pour les victimes dans les pays lointains...

Face à de très nombreuses inquiétudes, craintes des français, des familles, des promeneurs, joggeurs et des habitants des villes et des villages à proximité des forêts, qui sont prêts à se rendre en forêt armés de fusils, bâtons et autres armes de défense contre les chiens de chasse libres en forêt le jour de la vénerie, nous exigeons que le principe de précaution soit appliqué immédiatement et la chasse à courre arrêtée de suite dans toutes les forêts de France pour tous les équipages français et étrangers.


Cet arrêt devra être en vigueur tant que cette affaire macabre et indigne d’un pays civilisé comme le notre ne soit prise au sérieux par l’État et entièrement élucidée, des coupables jugés (pas les chiens puisqu'ils attaquent sur l’ordre des chasseurs uniquement) et mesures de protection de la population prises pour que cela ne recommence jamais.


II faut que cela cesse et que les familles françaises avec leurs enfants puissent se promener en toute sécurité et quiétude dans nos forêts sans être terrorisées par des chiens affamés en liberté et leurs maîtres déchaînés au galop sur leurs chevaux.


Cela fait trois mois que les français attendent et cela ne peut plus continuer. Dans cette situation continuer de protéger les intérêts de la vénerie, pratique sportive d’une minorité serait particulièrement indécent et condamnable pour un gouvernement qui nous représente et qui se veut sérieux.


Nous remercions les autorité compétentes, le gouvernement d’E. Macron de nous protéger à savoir la population dont ils sont représentants démocratiquement élus ! A défaut, les urnes ne manqueront pas de s’en souvenir le jour des élections !


Nous remercions et demandons à tous les signataire de la présente de la partager, la diffuser massivement et d'inviter vos proches et amis à la signer.

79.318 signatures

Pétition soutenue par un Super contributeur

  Partager avec vos amis Facebook  Partager avec vos amis Facebook
Partagez la pétition avec vos amis :

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs

Lancer votre pétition

Lancer ma pétition

Lancez votre pétition pour faire bouger les choses Je lance ma pétition