113 105 939 signatures sur MesOpinions.com

Signez la pétition

Déjà 9.440 signatures

    Partager avec vos amis Facebook

Sauvegarde en cours...

Mobilisez-vous pour l’accès aux soins des populations réfugiées et déplacées en Syrie !

Auteur : Pr Raphaël Pitti, UOSSM France

A l’attention de toutes et de tous,


Alors que le conflit entre dans sa neuvième année, les besoins sont immenses pour toute la population syrienne. Certes, la violence a diminué dans de nombreuses régions du pays au cours de l’année écoulée, mais l’urgence demeure : 13,2 millions de personnes, dont 72% sont des femmes, ont besoin d’une assistance humanitaire en Syrie*.


La Syrie aujourd’hui, c’est pour une immense partie de la population, une vie cauchemardesque dans les camps.


Alors qu’en 2018, 1,6 millions de mouvements de population ont été enregistrés entre janvier et décembre 2018, que pas moins de 6,2 millions de personnes sont déplacées internes, les camps n’ont cessé de s’agrandir. Les paysages de Syrie - montagnes, vallées et déserts – ont laissé place à un spectacle désolant : des kilomètres et des kilomètres de tentes entassées les unes sur les autres. Des camps où la densité de population arrive à son extrême limite, alors que les mouvements de population ne cessent de croître.


Après avoir survécu à la guerre, les syriens doivent survivre à la vie dans les camps.


Certains s’y sont installés depuis plus de sept ans, pourtant la première chose qui vous frappe lorsque l’on voit un camp, c’est l’impression qu’il vient d’être construit. En effet, à chaque hiver, son lot de malheurs. La météo et les intempéries ravagent les habitations de fortune. Cette année, dans la région d’Idleb, les inondations ont emporté les tentes et effets personnels des familles, en plus d’avoir détruit les réserves de nourriture et d’eau. Plusieurs semaines de pluies torrentielles ont dévasté les camps, les transformant en immenses marécages. Après l’hiver, à l’arrivée du printemps, c’est un éternel recommencement.


Dans les parties épargnées par les intempéries, la surpopulation a profondément altéré la qualité des équipements sanitaires. Imaginez, de la boue partout, impossible de se déplacer, de rester propre. Et les enfants qui jouent dedans… À cette lutte pour survivre, s’ajoute un obstacle de taille : le manque de structures médicales et de médicaments. Un calvaire qui touche particulièrement les enfants et les femmes, qui représentent presque la moitié de la population de ces camps.

Face à ces situations précaires, l’UOSSM s’engage par des actions humanitaires au plus près des populations sinistrées. Nos équipes médicales sillonnent les camps à travers la Syrie pour apporter des soins médicaux : dépistage de la malnutrition auprès des enfants et des femmes enceintes et allaitantes, soutien psychologique et de santé mentale, consultation médicale.


Rejoignez notre campagne et ensemble, mobilisons-nous pour l’accès aux soins et à la santé dans les camps de déplacés en Syrie !

Pr Raphaël Pitti, UOSSM France


* Chiffres Rapport HNO 2019