Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Nous soutenir Lancer une pétition
Pétition

Pour la libération des 3 Français arrêtés, emprisonnés et torturés au Maroc !

Pétition : Pour la libération des 3 Français arrêtés, emprisonnés et torturés au Maroc ! Pétition

Pour la libération des 3 Français arrêtés, emprisonnés et torturés au Maroc !

58 signatures
Auteur :
Auteur(s) :
Solidarité Maroc 05
Destinataire(s) :
Ministre de la justice du Maroc, ministre des Affaires Etrangères de France
La pétition
L’affaire des trois Franco-Maghrébins partis au Maroc avec un ami marocain se dévoile petit à petit, à mesure qu’apparaissent de nouveaux éléments.

L’année dernière une « bande de quatre» malfrats sévissait dans les environs de Tanger, véritable association de malfaiteurs vivement recherchée par la police.

Arrive à Tanger une "bande de quatre" amis qui souhaite passer des vacances tranquilles au Maroc : Abdel-Aziz, un Franco-Algérien qui compte y rencontrer Karima, une jeune Marocaine qu’il a connue sur facebook, Yassine un Franco-Tunisien, Tarek un Franco-Marocain et un ami marocain.

Le 5 décembre 2013 des membres de la DST les arrêtent brutalement pour "trafic d’armes à feu". Traités comme des malfaiteurs, pendant cinq jours ils sont sauvagement torturés à Casablanca : têtes plongées dans l'eau, crachats, suspension par les pieds, décharges électriques dans les testicules à l'aide de batteries de voiture …

Y a-t-il eu réelle confusion entre les deux bandes ? On en doute lorsque l'on apprend qu’après avoir été torturés, durant leur garde à vue à Casablanca, ils ont été confrontés à une personne qui avait été violemment agressée par une bande de 4 malfrats : aucun des quatre détenus en garde à vue n’est reconnu comme l’un des agresseurs que cette personne avait vue au moment du braquage.

Donc, dès le début de l’affaire, la police sait qu’ils ne sont pas les malfrats recherchés.

Au lieu d’avouer son erreur, n’ayant aucune preuve de leur culpabilité, la police a continué de les torturer, pour les forcer à s'accuser les uns les autres à avouer un trafic de stupéfiants. En les torturant il était facile de faire avouer n’importe quoi ! Ramenés à Tanger, le juge les informe qu’en appel Abdel-Aziz et Yassine sont condamnés à 2 ans de prison ferme. Tarek, condamné à un an de prison, bénéficiera de la grâce royale le 20 août lors de l’Aïd. Quant à l’ami marocain il est libéré deux semaines après l’arrestation.

« Désespéré en apprenant qu’il aura à passer deux ans dans cette prison pour fausses accusations, Abdel-Aziz tente de se suicider, heureusement empêché par ses codétenus. Il est asthmatique il a été traité comme un chien » écrit Souad la sœur d’Abdel-Aziz

Tous les trois mois, une de ses deux sœurs, ou sa mère fait le déplacement pour apporter les médicaments indispensables et soutenir ce fils et frère parti en vacances qui se trouve en prison pour trafic de drogue qu’il n’a avoué que sous la torture, mais sinon qu’ il a toujours nié.

Souad l’ainée des deux sœurs d’Abdel-Aziz compte d’abord sur la justice marocaine pour rétablir la vérité.
«J’en suis au 4ème avocat. Ils ne servent à rien. Ils ont toujours menti en me disant: "Ça y est, il va bientôt passer devant le juge et de là il sortira". Ils nous ont coûté 18 000€. Le consul leur demande d’arrêter la grève de la faim. Maigre assistance consulaire ! Le juge leur demande une caution de 40 000€ "réduite" à 20 000 dont la famille, flairant l’arnaque, n’a payé qu’une partie. Les gardiens volent plusieurs fois l’argent que la famille envoie et lors de chaque visite demandent à être payés pour qu' «il soit bien traité». Et le déplacement en avion coûté cher. La famille Redaouia voudrait bien prendre un avocat français mais elle a dépensé toutes ses économies, pour rien !

Souad finit par s’adresser à Amnesty, à l’ACAT, à des associations de droits de l’Homme, à la presse, au président de la République. Les associations de Droits de l’Homme ne réagissent pas, à part le Comité de soutien aux familles des prisonniers européens détenus au Maroc, et Solidarité Maroc 05.

Début juin 2014 les prisonniers entament une grève de la faim, seul moyen pour crier leur innocence. Depuis plus de 4 mois ils obligent ainsi l’administration pénitentiaire à assurer un minimum de suivi médical et leur fournir ce qu’il faut pour, malgré tout, rester en vie (sucre, un peu d’eau, etc.), ce qui rend furieuse cette administration qui réagit par des menaces : vols de leurs biens, transfert vers une prison plus éloignée s’ils n’arrêtent pas cette grève. Vie misérable pourtant jalonnée d’espoirs (deux grâces royales, transfert en France) mais aussi de désespoirs et d’incompréhension, puisqu'ils sont toujours exclus.

Le 8 septembre les quatre malfrats de Tanger sont reconnus et arrêtés. Deux de ces malfrats sont des policiers !
(“Arrestation de 4 personnes recherchées dans une affaire d’association de malfaiteurs, d’enlèvements et de tentative d’extorsion”http://www.medias24.com/SOCIETE/14157-Tanger-de deux-policiers-arretes-nouvelle-piste-pour-le-braquage-du-fourgon-blinde.html)
Mais rien ne change pour eux. Ils restent en prison. Ils ne font pas partie des libérés suivants. Pourquoi ? C’est le désespoir !
La police ne chercherait-elle pas à «couvrir» les deux collègues en continuant à « punir » des innocents ?
De quoi Abdel-Aziz et Yassine sont-ils donc coupables alors que leurs compagnons sont libérés ? Qu’ont-ils fait que les deux autres n’ont pas fait ? Pourquoi ne sont-ils pas libérés, puisque la vraie bande des quatre, arrêtée, a reconnu les braquages et autres méfaits dont ils sont accusés.

Il faut lever le silence sur cette injustice, partout, par tous les moyens ! Le fait de n’être que de simples citoyens français et non des militants n’est pas une raison pour être oubliés des associations et des militants des droits de l’Homme qui doivent lutter pour la libération de ces deux garçons, en prison depuis plus de 10 mois alors que les vrais coupables, et parmi eux des membres de la police sont arrêtés.
Qu’attend le gouvernement marocain pour appliquer les principes les plus élémentaires de justice et libérer ces deux garçons qui n’ont commis aucun méfait !
58 signatures
Signez avec votre email
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je signe avec un autre email
Ajouter un commentaire
10 commentaires
Fadella - Le 06/01/2015 à 16:02:43
je donne ma voix aussi
1
Pierre - Le 11/11/2014 à 18:16:18
parce que je suis militant de l'association "Solidarité Maroc 05"
1
Rampini - Le 12/11/2014 à 10:06:08
ca fait une voie de plus
1
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs