Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Nous soutenir Lancer une pétition
Accueil Pétitions Pétitions droits de l'homme Le droit de travailler et de vivre en Normandie pour Adama !
Pétition

Le droit de travailler et de vivre en Normandie pour Adama !

Le droit de travailler et de vivre en Normandie pour Adama ! Pétition
Victoire de la pétition
18.812 signatures
Aidez d’autres auteurs à atteindre la victoire grâce à un accompagnement personnalisé Je soutiens MesOpinions
Auteur :
Auteur(s) :
Comité Manche Droits des Femmes
Destinataire(s) :
Monsieur le Préfet de la Manche
Victoire
La pétition

Le préfet de la Manche a abrogé l'Obligation de quitter le territoire Français et le refus de titre de séjour. Après plusieurs années de combat avec le Collectif Saint Lois d'aide aux migrants et le Collectif 50 pour les droits des Etrangers, le Comité Manche Droits des Femmes se félicite que l'humanité et la raison l'aient emporté

Adama remercie toutes les 18 800 personnes qui ont signé ainsi que celles et ceux qui lui ont écrit tous ces commentaires de soutien. Elle les lisait tous les matins en partant au travail, et ils lui ont donné le courage de continuer.

Nous remercions toutes les personnes, les organisations et les associations  qui ont partagé ce combat, celles et ceux qui l'ont médiatisé. Un merci particulier au GNI( Groupement National des Indépendants de l'Hôtellerie Restauration) et à l'association "les petits plats dans les grands", qui ont soutenu la volonté de son employeur, Mathilde Sengier de réussir le projet d'intégration professionnelle et sociale d'Adama.

Ce geste humanitaire pour Adama ne nous fait pas oublier toutes celles et ceux qui sont dans l'angoisse d'une expulsion vers des pays où leur vie sera en danger, où les droits des femmes sont bafouées. Le comité Manche Droits des Femmes continuera à se battre pour que le " Pays des Droits de l'Homme" soit un pays d'accueil des migrantes et des migrants et de protection de toutes les femmes victimes de violences

Adama  Barry  perd ses parents dans un accident de voiture  à l’âge de 8 ans en Guinée, à Conakry.


Recueillie tout d’abord dans la famille de sa mère, elle est ensuite confiée à sa tante paternelle avec sa petite sœur


Sa tante la fait immédiatement exciser, et à l’âge de treize ans la force à épouser un homme de 48 ans, fondamentaliste musulman dans un mariage coutumier. Elle cède après avoir été affamée pendant une semaine d’enfermement. 


Adama doit alors quitter l’école et ses ami.es qui lui sont chers.res !


Troisième épouse, elle est victime de violences et sévices de toutes sortes par son mari et maltraitance de ses coépouses  parce qu’elle ose sortir sans son voile.


Adama est rebelle, elle n’accepte pas sa condition de femme violentée !  A 18 ans en 2016 ,elle s’enfuit avec l’aide d’un ami de collège, emmenant sa petite sœur et sa petite fille née de ce mariage.


Elle les cache chez une amie et entame le long parcours des exilés.es qui l’amènera en Normandie.


Sa petite sœur est revenue chez sa tante qui s’apprête à la marier au même homme pour laver l’honneur. Elle réussit à s’enfuir, et arrivant en France à moins de 15 ans, elle sera prise en charge par l’ASE à Paris.


Adama est déboutée une première fois de sa demande d’asile par la CNDA en 2019. La préfecture de la Manche lui refuse en octobre 2019 une carte de séjour, notamment parce qu’elle ne peut fournir de contrat de travail ou de promesse d’embauche.


Adama donne naissance en mars 2020 à petit garçon, son papa est demandeur d’asile en Allemagne.


Courageuse et volontaire, elle se forme et obtient un CAP agent polyvalent de restauration en juin 2021. Elle va se découvrir une véritable vocation pour la cuisine.


A St Lô, les demandes d’emploi dans l’hôtellerie ne trouvent pas preneurs.ses !


Mathilde Sengier, jeune entrepreneuse dynamique de la restauration à St lô, l’embauche en juillet, comme apprentie en CAP cuisine pour qu’elle se perfectionne. Son investissement est exceptionnel et elle est devenue un élément indispensable de l’entreprise. Elle dépose alors une nouvelle demande de carte de séjour auprès du préfet de la Manche


Tout irait bien ! Le diabète dont elle souffre s’est aggravé dans les terribles conditions du voyage, mais est bien traité. Elle est intégrée et aidée par Thérèse et Hyacinthe  qui l’hébergent et la considèrent comme leur fille. Elle prend soin à distance de sa fille restée en Guinée avec  laquelle elle communique  en permanence.


 Hélas, à la stupeur générale, elle reçoit une « Obligation de Quitter le Territoire Français (OQTF) » assortie d’une « Interdiction de Retour sur le Territoire Français » le 18 novembre !


Cette décision du préfet de la Manche met Adama en situation d’être expulsé en Guinée où ses jours seront en danger.


Elle met aussi l’entreprise de Mathilde en grandes difficultés, les possibilités de recrutement en restauration sont pratiquement nulles.


Adama est soutenue par de nombreuses associations et autorités morales et politiques. Le Comité Manche Droit des Femmes, le Collectif 50 d’Aide aux Migrants, ainsi que Le Groupement National des Indépendants (GNI), syndicat des entreprises de l’hôtellerie, abasourdis de la décision, ont décidé d’alerter les citoyennes et citoyens !


Exigeons pour Adama :


La levée immédiate de l’OQTF


L’attribution d’une carte de séjour vie privée et familiale pour qu’elle continue à vivre en Normandie et travailler dans le secteur où elle s’est découvert une vraie vocation !


Soutenez Adama et Mathilde !


Signez la pétition

Victoire de la pétition
18.812 signatures
Aidez d’autres auteurs à atteindre la victoire grâce à un accompagnement personnalisé Je soutiens MesOpinions
829 commentaires
Philippe - Le 20/11/2021 à 18:36:11
Je connais personnellement Adama. C’est une jeune femme honnête, courageuse, diplômée, bien intégrée (élue déléguée de classe l’an dernier) et salariée dans un secteur qui peine à recruter.
27 8
Marc - Le 20/11/2021 à 19:07:02
L'acharnement de la préfecture est insupportable. Nous devons ça à Sarkozy. Avant, cela relevait des Affaires Étrangères qui étaient au fait des situations dans ces pays.
16 9
Françoise - Le 20/11/2021 à 19:39:12
Pour qu'Adama puisse vivre chez nous en toute liberté. Bravo à elle, elle a encore le courage de se former et d'être efficace et reconnue dans son travail. Bravo aussi à Mathilde Sengier.
21 5
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs

Accueil Pétitions Pétitions droits de l'homme Le droit de travailler et de vivre en Normandie pour Adama !