Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Nous soutenir Lancer une pétition
Manifeste

Depuis 10 ans, des millions d'enfants syriens n'ont connu que les violences et l'exil.

Manifeste

Depuis 10 ans, des millions d'enfants syriens n'ont connu que les violences et l'exil.

5.779 signatures
Auteur :
Auteur(s) :
Le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés
Le manifeste

Alors que l’on compte déjà 6,6 millions de réfugiés syriens (qui ont été accueillis en grande majorité dans les pays proches) et 6,7 millions de déplacés de force dans d’autres régions de Syrie, de nombreuses familles continuent de fuir les bombes et les balles qui ont détruit leur maison, leur ville, leur région.


Les familles syriennes ont besoin de notre aide, protégeons-les.


De nombreuses familles forcées de fuir vivent aujourd’hui dans des conditions déplorables. Des hôpitaux, écoles et sites d’accueil pour personnes déplacées ont été ciblés par de nouvelles vagues de violence en 2020. Les écoles et autres bâtiments délabrés où elles ont trouvé refuge sont parfois surpeuplés. Les conditions hivernales difficiles (neige, inondations, froid et hausse des prix des combustibles) aggravent encore les difficultés et les souffrances.


Pour les personnes réfugiées ou déplacées internes, chaque jour est plus dur que le précédent.


La majorité des réfugiés syriens dans les pays voisins vit sous le seuil de pauvreté. 89% de ceux qui ont trouvé refuge au Liban -où la situation économique est particulièrement difficile- vivent dans des conditions d’extrême pauvreté (ils étaient 55% en 2019).


Avec la pandémie, la pauvreté s’est encore accentuée pour les familles syriennes : près d’un million de réfugiés syriens sont passés sous le seuil de pauvreté depuis 2020. Cela a des conséquences terribles sur la sécurité alimentaire, l’éducation et la santé.


Depuis 10 ans, des millions d’enfants n’ont connu que les violences et l’exil.


A cause de la pandémie de COVID-19, leur espoir d’une vie meilleure est encore mis à l’épreuve : plus de 100.000 enfants syriens ont quitté les bancs de l’école cette année. Plus d’un enfant syrien sur 3 n’avait déjà pas accès à l’éducation auparavant.


La moitié des familles réfugiées souffrent d’insécurité alimentaire.


Entre 2019 et 2020, l’insécurité alimentaire a presque doublé pour les familles réfugiées syriennes, et beaucoup d’entre elles n’ont plus de quoi manger à tous les repas.


« Alors que cette crise entre dans sa dixième année, j’exhorte le monde à ne pas oublier les personnes qui sont encore déplacées en Syrie et celles qui ont été forcées de fuir par-delà les frontières.»


Filippo Grandi, Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés


Témoignages


Hala, réfugiée syrienne de 35 ans, décrit la détérioration de ses conditions de vie et de celles de sa famille depuis qu’ils ont dû fuir jusqu’au Liban il y a 10 ans : « Notre principal objectif était de sortir vivants de la guerre », raconte Hala à propos de la fuite de leur ville natale de Hama en 2011. « [Au Liban], il y avait un peu de sérénité [...]. Nos enfants allaient encore à l’école, ils étudiaient, ils pouvaient espérer se construire un avenir et rendre leurs parents fiers d’eux. »


Mais alors que la crise en Syrie voisine s’enlisait année après année, leurs ressources se sont taries et les dettes ont commencé à s’accumuler. Les trois plus grands enfants de Hala ont dû abandonner l’école et son fils aîné Amer, 16 ans, a commencé à travailler pour compléter les faibles revenus issus du travail de son mari.


« Petit à petit, tout ce que j’avais bâti [...] au cours des six ou sept dernières années a été réduit à néant, il ne reste plus rien », a expliqué Yasser, le mari de Hala.


« J’aimerais fermer les yeux et quand je les ouvre, ne pas me retrouver ici. La situation est très précaire, nous avons traversé beaucoup de moments difficiles. Ceci a eu un impact sur nos corps et nous sommes tombés malades, c’est rentré à l’intérieur de nous et les enfants sont touchés et déprimés. »


Hala, réfugiée syrienne au Liban.


Notre appel


Le HCR soutient les déplacés et réfugiés syriens depuis le début de la crise, et sera présent jusqu’à ce que le dernier d’entre eux soit en sécurité. 


Face à une situation humanitaire dramatique, le HCR fait tout pour venir en aide à ces familles en exil, notamment par l’envoi transfrontalier d’abris et de kits d’aide d’urgence. Avec nos partenaires locaux, nous continuons d’assurer un soutien psychosocial, de fournir de l’assistance et d’aider les personnes vulnérables à accéder aux services essentiels. Mais nous avons besoin d’une large mobilisation et du soutien de chacun pour nous donner les moyens d’agir davantage.


Mobilisez-vous à nos côtés pour faire entendre l’appel à solidarité avec les déplacés et réfugiés syriens et nous permettre de leur venir en aide. Signez pour manifester votre soutien face à cette crise humaine et humanitaire sans précédent.


Grâce à vous, le HCR agit sur le terrain


Créé au lendemain de la 2nde Guerre mondiale pour venir en aide aux populations déplacées, le HCR est mandaté par la communauté internationale pour la protection des réfugiés.


Aujourd’hui, il agit dans l’urgence mais aussi à la recherche de solutions durables, dans 135 pays, auprès de plus de 80 millions de personnes déplacées.


Le HCR a reçu deux fois le Prix Nobel de la Paix, en 1954 et en 1981, pour récompenser son travail novateur auprès des réfugiés, des déplacés internes, des apatrides et des rapatriés.


Uniquement financé par des contributions volontaires, le HCR compte sur le soutien de chacun pour venir en aide aux plus vulnérables et défendre l’intérêt des enfants déplacés.


UNHCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés


 

5.779 signatures
Signez avec votre email
Veuillez saisir un numéro valide
Veuillez sélectionner une option
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé ce manifeste.
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Partagez ce manifeste avec vos amis
Je signe avec un autre email
Ajouter un commentaire
270 commentaires
Le 05/04/2021 à 09:01:30
Les libéraux-mondialistes-bien-pensants ont renversé Saddam en Irak et voudraient renverser Bashar en Syrie, de quoi se mêlent-ils ? Ce sont aujourd'hui les Macron-Biden les responsables de leurs souffrances.
8
Josette - Le 05/04/2021 à 09:18:23
Parce que je suis scandalisée par le silence assourdissant des nations qui laissent dépérir la Syrie !
1
Hubert - Le 05/04/2021 à 09:38:56
C'est contre le soutien criminel des russes q'uil faut se mobiliser
0
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs