64 852 053 personnes agissent sur MesOpinions.com

Suivez-nous !

Pétition - Autres

Pétition : Zone bleue : l'effet papillon !

Signez la pétition

Déjà 20 signatures

    Partager avec vos amis Facebook

Signez la pétition
Sauvegarde en cours...

Zone bleue : l'effet papillon !

Auteur : initiatives.valdeurope@live.fr

Créé le 28/04/2013  

À l'attention : Monsieur le Maire de Montévrain

Vous n'êtes pas sans le savoir, notre quartier du Val d'Europe dans son entier bénéficie désormais d'une réglementation spécifique en zone dite « bleue » (nécessitant l'apposition d'un disque de stationnement dans nos habitacles de voitures).

Cette réglementation, demandée de longue date par les riverains (pas nécessairement sous cette forme !), vise principalement à éviter que les usagers des transports en commun proches - gare « Val d'Europe » du RER A en outre - n'utilisent notre quartier comme une simple aire de stationnement et nous empêche, nous riverains, d'utiliser en semaine les stationnements au bas de nos immeubles.

Oui mais voilà...

Sortie de terre fin septembre/début octobre 2012, sans concertation avec les riverains ni communication officielle de la part de la mairie, cette réglementation en zone bleue devait s'appliquer à toutes et tous... Riverains ou non...
Certains riverains l’ont rapidement appris à l’époque et, interloqués par cette décision, ont commencé à quelque peu se révolter : que vaut une réglementation redonnant aux résidents la possibilité de stationner au bas de chez eux s'ils doivent, eux aussi, se plier à la contrainte d'aller toutes les 1h30 changer l'heure du disque affiché sur leur tableau de bord ?!

La mairie, d'abord farouchement opposée à mettre en place tout dispositif spécifique aux riverains (« trop complexe », « trop coûteux »), commence à sentir le « vent du boulet » et finit - en novembre/décembre 2012 - par « étudier » un principe de « carte de résident »... Fin de l'épisode.

Les mois passent, la zone bleue - faute d'une réglementation clairement définie par la municipalité - n'est pas appliquée... Jusqu'au 9 avril 2013...
Ce jour là, nombre d'entre vous et nous ferons l'amère expérience de découvrir que la zone bleue : C'EST MAINTENANT !

Au cours de sa réunion de quartier du 12 avril 2013, le maire se justifie : « la mise en application de la réglementation et de la Carte de Résident, c'était écrit dans le VAM (Vivre A Montévrain, magazine de papier glacé de la mairie, NDR) et sur le site ‘ www.montevrain.fr’ ! Pas de surprise donc ! » Pire : de quoi se plaignent les mécontents ? Les riverains ont bénéficié d'une « tolérance » du fait de l’absence de verbalisation entre septembre 2012 et avril 2013...
« Tolérance » ! C'est sans doute comme ça que s’appelle la période dans laquelle le maire n’a pas pu faire appliquer une réglementation pas encore applicable, notamment pour les riverains et leurs « cartes de résidents » !

Or :
• D'une part, le « VAM » n'a été distribué dans nos boîtes-à-lettres QUE le 11 avril 2013, soit deux jours APRÈS les premières verbalisations ! Et l'article évoquant la mise en application de la réglementation en zone bleue parle elle de « début avril » ! Quelle précision !
• d'autre part, les riverains doivent-ils être pénalisés de ne pas passer leur vie à consulter le site de la municipalité ? Le fait que l'information soit « en ligne » ne signifie pas qu'elle est consultée par tous !

Tout cela pose question !

1. Pourquoi la mairie n'a-t-elle pas, à l'origine officialisé, cette soit-disant période de tolérance ? Si le riverain n'a pas connaissance d'une telle période, comment peut-on prétendre la rompre et parler de « cadeau » ?
2. Pourquoi la mairie n'a-t-elle pas clairement communiqué la date PRÉCISE d'application de cette réglementation ? La mairie a déjà fait, par le passé et aujourd’hui encore avec sa « Lettre du Maire de Montévrain », des opérations de tractage, des affichages ! Pourquoi pas là ?
3. Pourquoi, plutôt que de se lancer dans une répression forcenée, la Police Municipale n'a-t-elle pas commencé son travail de contrôle de l'application de la réglementation en remplaçant les contraventions par des tracts indiquant qu’ « à partir du 09/04/2013, la zone bleue devient effective dans le quartier » ? Un peu de prévention avant la répression, n’est-ce pas là aussi le rôle de la Police, fut-elle Municipale ?

Au lieu de ça, le responsable de la Police Municipale s'est amusé au cours de cette même réunion du 12 avril, du fait que les demandes de carte de résident avaient « explosé » après les premières verbalisations, et que les bureaux de la Police Municipale n'avaient « jamais été aussi fréquentés » ! Il s’est par ailleurs étonné du « faible nombre de ‘Cartes de Résidents’ apposées sur les pare-brises au premier jour de verbalisation » !
Quel plus cinglant et criant aveu d’une communication défaillante ?!

Si la communication avait été ce qu’elle aurait DÛ être :
• Les riverains, avisés de la création d’une « carte de résident », en aurait fait la demande bien en amont, et surement pas dans l’urgence,
• Ces cartes auraient été plus nombreuses à être collées sur les pare-brises,
• La date de début de verbalisation connue, le nombre de contraventions établies aurait été bien moindre.

Autre surprise, quand nous a été donnée la liste des critères d'attribution de la carte de résident.

Pour être un résident éligible à une carte du même nom, il faut :
1. Avoir plus de véhicules que de place(s) de parking (pas de stationnement et une voiture, ou un stationnement pour deux voitures par exemple),
2. Résider dans le quartier Val d'Europe.

Surprise ! Vous n'êtes pas considéré comme « résident » ayant droit à la carte du même nom si :
• L'un de vos véhicules est en Leasing (Location Longue Durée),
• L'un de vos véhicules est un véhicule dit « de fonction » (prêté par votre employeur),
• L'un de vos véhicules dispose d'une carte grise au nom, par exemple, de votre propre entreprise (dont le siège social ne serait pas votre domicile),
• L'un de vos véhicules est un véhicule de prêt (de la part d'un ami, d'un conjoint non rattaché à votre foyer fiscal l'an passé, d'un ascendant ou d'un descendant par exemple).
• Etc.

Ce qui fait de vous un « résident », un vrai, qui a le droit de garer son véhicule au bas de chez lui, c'est tout simplement le titre de propriété de votre véhicule : sa carte grise ! Pas question de déroger à cette règle…

Motif de cette intransigeance dans l'attribution des cartes de résident : éviter les « abus » ! Éviter de distribuer trop de cartes... « Combien d'abus ? », vous demanderez-vous ? C’est la question qui a été posée au responsable de la Police Municipale. Réponse : « 30 à la date du 12 avril » ! Traduction : potentiellement trente riverains dans des situations particulières qu’on prie de bien vouloir aller se stationner ailleurs !

La messe est dite lorsqu’un membre de l’équipe municipale renchérit en parlant de « la carte de résident » comme d’un « droit », et surtout pas « un privilège »... Désormais, vous le savez : garer son véhicule en bas de chez soi sans avoir à y jeter un œil toutes les 1h30, c'est donc un luxe !

Demandons :
1/ Le retrait des contraventions dressées au mois d'avril 2013 par la Police Municipale concernant la zone bleue dans le quartier du Val d'Europe.
2/ Le réexamen avec de nouveaux critères, plus souples, des dossiers de demande de cartes de résidents expéditivement éconduits.
3/ Une meilleure communication entre la mairie et les montévrinois.
4/ La diffusion d'un questionnaire de satisfaction sur l'action de la Police Municipale à Montévrain.