124 709 223 signatures sur MesOpinions.com

DÉCLARATION D’AMOUR AUX ENSEIGNANT.E.S EN GRÈVE PREMIERS REMPARTS CONTRE L'IGNORANCE ET L'EXCLUSION

Sauvegarde en cours...
Pétition : DÉCLARATION D’AMOUR AUX ENSEIGNANT.E.S EN GRÈVE PREMIERS REMPARTS CONTRE L'IGNORANCE ET L'EXCLUSION
Par Parents pas confiants

Pétition adressée à Jean-Michel Blanquer, Ministre de l'Education Nationale et de la jeunesse

Mise à jour
DÉCLARATION D’AMOUR AUX ENSEIGNANT.E.S EN GRÈVE PREMIERS REMPARTS CONTRE L'IGNORANCE ET L'EXCLUSION

Parce que JM Blanquer a décidé de faire la guerre à nos enfants.

Cela fait des mois que nous vous voyons lutter pour bloquer les contre-réformes Blanquer.

Des mois que vous nous interpellez, via les mots distribués à la sortie de l’école, les réunions d’informations, les tribunes dans la presse et les actions coup-de- poing.

Des mois que vous vous dépensez sans compter, que vous perdez de votre salaire en multipliant les journées de grève.

Des mois que vous risquez des sanctions, des violences policières.

Des mois que vous restez debout pour protéger nos enfants des inégalités qui les guettent et leur garantir un avenir.

Grâce à vous, à qui nous confions nos enfants au quotidien, nous avons compris le véritable projet du ministre Blanquer : créer une école du tri social, favoriser les plus favorisés aux détriment de “ceux qui ne sont rien” et empêcher toute forme de contestation de ce projet.

Grâce à vous, nous avons pratiqué les écoles mortes,
Grâce à vous, nous avons fait du bruit sur les parvis des mairies,
Grâce à vous, nous avons hissé nos banderoles aux frontons de nos écoles. Grâce à vous, nous avons interpellé la presse.

La colère continue de gronder ;

Pourtant, rien ne fait ciller ce gouvernement. Pourtant l'avenir de nos enfants reste incertain.
C’est maintenant la grève des examens qui est enclenchée.

M. Blanquer s'attendait sans doute à ce que cela crée de la désunion, mais nous sommes conscients que vous n'êtes pas les preneurs d'otage désignés.

Avec vous, les enseignantes et enseignants, nous continuerons de nous opposer à cette rupture d’égalité républicaine engendrée par ces contre-réformes, ces décrets et ces lois passées en procédure accélérée.

Avec vous, nous déclarons solennellement que la confiance ne se décrète pas : elle se construit dans le dialogue.

Avec vous, nous voulons construire une école émancipatrice et respectueuse des principes fondamentaux que devrait défendre la République Française : « Liberté, Égalité, Fraternité ».
Avec vous, nous voulons réaliser la mixité sociale au sein des établissements, et développer l'esprit d'engagement de nos enfants.

Avec vous, nous nous opposerons au SNU, qui grève le budget déjà insuffisant de l’Éducation Nationale.
Avec vous nous répéterons sans relâche que les missions qui vous sont assignées (réussite des élèves, cohésion des classes d'âge, engagement citoyen) ne s'apprennent pas en 15 jours de service obligatoire, mais bien tout au long de la scolarité.

Alors, oui, aujourd'hui, nous affirmons que vous ne prenez pas nos enfants en otage.
Alors, oui, aujourd'hui, nous comprenons que c'est bien le Ministre, avec ses méthodes autoritaires dignes d’un rouleau compresseur, et sa remarquable capacité à faire la sourde oreille qui nous prend en otage, nous, vous et nos enfants.
Alors, oui, aujourd’hui, nous prenons ouvertement votre défense, vous qui assurez au quotidien l’accompagnement de nos enfants vers les chemins de leur autonomie,
Alors oui, aujourd'hui, nous appelons la population à vous exprimer sa plus large reconnaissance, à vous faire sa “déclaration d’amour”, et à vous encourager à tenir !

Oui, nous vous donnons raison quand vous vous apprêtez encore à...

- Faire la grève du bac, retenir les notes, repousser l’annonce des résultats,
- Refuser les postes de Professeurs principaux à la rentrée prochaine,
- Vous opposer aux nouveaux programmes que personne n'a voulu valider,
- Exiger d'exercer votre liberté pédagogique en tant qu’experts de terrain,
- Demander encore, et encore, un vrai dispositif d'inclusion pour les élèves à besoins éducatifs particuliers,
- Faire encore grève, refuser de faire classe, boycotter la rentrée !

Aujourd’hui, nous parents d’élèves, encourageons à un vaste mouvement de grève dès septembre car la rentrée ne saurait se faire dans de telles conditions, de la maternelle au lycée.
Ne laissons pas au ministre la possibilité de faire croire que tout va très bien madame la marquise. L'École brûle, sauvons-la tous ensemble !

PREMIERS SIGNATAIRES :
AUCOUTURIER Anne-Lise, Mère d’élève, Collège Lucie Faure, Paris
BAGUELIN Olivier, Père d’élèves, Collège Jean-Baptiste Clément et école 291 Pyrénées, Paris 20ème
BANTIGNY Ludivine, Mère d’élèves, école élémentaire et lycée, Paris 5ème
BELLEIL Jeanne, Mère d’élèves, Collège Henri Matisse et école La Mare, Paris 20ème
CAMBON Emmanuelle, Mère d’élève, Ecole 293 Pyrénées, Paris 20ème
DAZORD Cécile, Mère d’élèves, Collège Jean-Baptiste Clément et école 293 Pyrénées, Paris 20ème
DE RAMOS Diana, Mère d’élève, Ecole Vitruve, Paris 20ème
GABORIT Emmanuelle, Mère d’élèves, Collège Jean-Baptiste Clément et Lycée Simone Weill, Paris
GIUDICELLI Christophe, Père d’élèves, Ecole 293 Pyrénées et collège Jean-Baptiste Clément, Paris 20ème
JACQUEMIN Magali, Mère d’élève, école élémentaire Compans, Paris 19ème
LE PLENIER Françoise, Mère d’élève, Collège Colette Besson, Paris 20ème
LESTRADE Catherine, Mère d’un élève de lycée
MOCQUELET Laure, Mère d’élèves, collège Flora Tristan et lycée Sophie Germain, Paris
MORGAN Corinne, Mère d’élève, Collège Lucie Faure, Paris POULAIN Fabienne, Mère d’élèves, école et collège de Bernaville
SIMSEN Damien, Père d’élèves, Ecole Tourtille, collège Colette Besson et lycée Sophie Germain, Paris 20ème
TRAN Agnès, Mère d’élèves, Collège de Bernaville et Lycée de Doullens
TRAN Buu-Trung, Père d’élèves, Collège de Bernaville et Lycée de Doullens
VACHON Pauline, Mère d’élèves, Ecole Gambetta et lycée Victor Hugo, Paris
VALETTE Eric, Père d’élèves, Collège Jean-Baptiste Clément et lycée Simone Weill, Paris
VELASCO Valeria, Mère d’élève d’écoles primaire et maternelle, Membre du collectif Ecoles debout
YAHIA Ameziane, Père d’élève, Collège Françoise Dolto, Paris
14.552 signatures

Pétition soutenue par un Super contributeur

  Partager avec vos amis Facebook  Partager avec vos amis Facebook
Partagez la pétition avec vos amis :

Vous pourriez soutenir aussi

Lancer votre pétition

Lancer ma pétition

Lancez votre pétition pour faire bouger les choses Je lance ma pétition