Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Nous soutenir Lancer une pétition
Pétition

Contre la fermeture de la Licence de Psychologie au SEPAD de Reims

Pétition : Contre la fermeture de la Licence de Psychologie au SEPAD de Reims Pétition

Contre la fermeture de la Licence de Psychologie au SEPAD de Reims

5.321 signatures
Auteur :
Auteur(s) :
Les étudiants de l'Université de Reims
Destinataire(s) :
Président de l'Université de Reims-Champagne, Guillaume Gelle
La pétition
Pour des raisons budgétaires, l'Université de Reims ferme sa Licence de psychologie et envoie la nouvelle par mail ce lundi 28/08 aux étudiants en leur proposant de s'inscrire dans l'une des quatre universités qui proposent le même enseignement à distance.

Or à cette période, les universités ont bouclé leurs inscriptions. Certains étudiants seront contraints d'abandonner leurs études, d'autres perdront le bénéfice de certaines UE acquises, d'autres y laisseront leur motivation... 

Nous réclamons le droit de terminer notre filière dans les mêmes conditions que nous l'avons commencée. Signez la pétition. 
5.321 signatures
Signez avec votre email
Veuillez sélectionner une option
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je signe avec un autre email
Ajouter un commentaire
850 commentaires
Princess - Le 31/08/2016 à 15:29:22
Je suis dans l’incompréhension totale face à une telle décision. Comme des milliers d’étudiants ! Trouver la motivation, le courage, la confiance en soi pour reprendre ses études, étudier et réussir une voire deux, trois années… jongler avec son travail et l’énorme quantité de travail à fournir pour réussir ces études. Se libérer pour pouvoir passer les examens, mettre autant d’énergie, de motivation et aussi une grande partie de son budget pour se retrouver sans la possibilité de continuer. Sans en avoir été informés au moins au début de l’été alors que cette décision se tramait silencieusement dans les couloirs de l’université. Quand bien même : nous avons commencé cette formation, pouvons-nous au moins la finir ? En début d’été, on nous a informés d’une hausse importante du coût de cette formation qui passait de 500 à 789€, ce qui était en soi fort problématique. Mais alors là le pompon ! Impensable ! Inimaginable ! Plus du tout de formation ! Alors que nous attendions l’email de réinscription, on apprend que la formation est terminée ! Comme ça, du jour au lendemain ! Aucune des facs de remplacement proposée par la fac ne répond au tel, aux e-mails… toute inscription close, il est bien tard, la rentrée est arrivée ! Est-ce que les personnes qui prennent de telles décisions sont informées que nous sommes des êtres humains ? Avec un vécu, des émotions, des rêves, des ambitions, et un capital limité de motivation à toute épreuve ? Combien de destins seront brisés par un tel mépris ? Les raisons se disent économiques : quelle blague !!! L’argent excuse indéniablement tout de nos jours ! Nous n’avons jamais été aussi nombreux que l’année dernière, d’après les dires de certains professeurs… Je n’ose imaginer la quantité d’argent récoltée l’année passée par l’université… Après tout, que sommes-nous d’autres à part des petits numéros prêts à donner une somme conséquente pour avoir le simple droit d’étudier, de reprendre ses études, de « gagner sa vie » tout en étudiant
8
Jean luc - Le 01/09/2016 à 22:34:29
Choquant d'annuler un cursus sans prévenir et pour certains alors qu'ils sont toujours en attente de validation de leurs études. Les justifications économiques sont étranges puisque des milliers d'étudiants paient des droits d'inscriptions de centaine d'euros. Et puis, comment justifier que l'on prévienne les étudiants début septembre en sachant que les inscriptions sont impossibles ailleurs ! Inadmissible. Scandaleux. Ce Président d'université devrait démissionner. Nous devrions faire un autre pétition pour forcer la démission de cet personne et alerter la Ministre de l'Education !
7
Nathalie - Le 31/08/2016 à 02:09:58
Avancer des arguments comptables, en évitant soigneusement de chiffrer quoi que ce soit, prétendre gérer l'argent public en faisant chanter les professeurs et en sacrifiant le public qui justifie sa fonction est indigne d'un président d'université.
Une attitude responsable impliquerait de tenir les engagements de l'établissement en maintenant la filière auprès de laquelle se sont engagés plus d'un millier d'étudiants. Il s'agirait pour le moins de proposer des alternatives respectueuses de ceux-ci : négocier par exemple un "reclassement" des personnes réinscrites auprès d'autres facs qui dispensent cet enseignement à distance, ou proposer une inscription en présentiel assortie d'une dispense d'assiduité à tous ceux que cette décision inadmissible pénalise lourdement. Agissez, au lieu de manquer à vos devoirs !
7
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs