Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Blog Nous soutenir Lancer une pétition
Accueil Pétitions Pétitions autres Alerte défaillances moteurs Renault-Nissan...
Pétition

Alerte défaillances moteurs Renault-Nissan...

Alerte défaillances moteurs Renault-Nissan... Pétition
21.054 signatures
Pétition soutenue par un Super contributeur
Auteur
Auteur(s) :
Casse moteurs 1.2 Renault-Nissan
Destinataire(s) :
Renault-Nissan
La pétition
Actualité(s)

Des milliers d’usagers propriétaires de véhicules équipés de moteurs essence Renault et Nissan 1.2 (TCe et DIG-T) produits de 2012 à 2018 font face, depuis des mois, à des défaillances menant jusqu’au remplacement prématuré du moteur.


Bien que les constructeurs aient connaissance des défauts de conception depuis 2015 (notes Renault Actis Solution 10575 et Nissan Technical Bulletin EM 15/05), aucun rappel officiel n’a jamais eu lieu, les constructeurs se retranchant derrière le fait que, selon leurs dires : « la surconsommation d’huile ne porte en aucun cas atteinte à la sécurité de nos produits ou de nos clients ». 


Or, ces « surconsommations d’huile » ont déjà mené à des dizaines de casses moteur à pleine vitesse sur autoroute (https://casse-moteur-renault.weebly.com/cas_litiges_plaintes.html) ! 


Par la présente lettre, nous alertons -une nouvelle fois- les autorités compétentes sur les risques liés à ces défaillances.


Les usagers sont incontestablement sujets au préjudice d’anxiété, en raison des incidents mécaniques imputables à la conception de ces moteurs, mais également quotidiennement angoissés par le fait tout aussi incontestable, que malgré leurs expériences de conducteurs, ils ne sont pas formés à gérer une perte subite de motricité de leur véhicule consécutive au brusque arrêt d’un moteur et surtout aux conséquences qui peuvent en découler. 


Devrons-nous attendre un drame, accompagné d’une campagne médiatique inquisitrice ?


 Comment les constructeurs comptent-ils prendre en charge tous les moteurs qui vont casser suite aux défauts de conception révélés par l’UFC Que Choisir, L’Argus, Auto Plus, Daciattitude, Fiches-Auto et bien d’autres, dans les mois et années à venir ?


Les constructeurs se retranchent derrière certains facteurs pour justifier leurs prises en charge (ou leur refus) tels que ; âge du véhicule, kilométrage et conditions d’entretien. Les défauts de conception n’étant pas intégrés à leur barème puisqu’ils ne les reconnaissent pas officiellement. 


La moyenne annuelle de roulage est de seulement 9 000 km (source CNPA) par an pour les véhicules essence, la moyenne constatée de casse sur ces moteurs est d’environ 62 000 km. La majorité des moteurs concernés pourrait donc être touchés au-delà des 6 ans de leur 1ère mise en circulation. Il est donc encore temps pour réagir


La DGCCRF (dont la mission est d’assurer la sécurité des consommateurs et de veiller à leur protection économique), doit désormais remplir sa mission et cesser, par son inaction, de protéger les constructeurs en cause.


A nos élus, nous demandons de faire tout ce qui est en leur pouvoir pour que l’état, actionnaire de Renault, contraigne les constructeurs à réagir dans l’intérêt des consommateurs et cesse de protéger les intérêts politiques et économiques du groupe Renault-Nissan dont la responsabilité doit désormais officiellement être reconnue dans ce dossier.

Merci de signer et partager cette pétition, nous sommes tous potentiellement concernés par ces défaillances !

21.054 signatures
Signez avec votre email
Veuillez sélectionner une option

Vous êtes sûr ? Votre mobilisation est importante pour que les pétitions atteignent la victoire !
Sachez que vous pouvez vous désinscrire dès que vous le souhaitez.

Pétition soutenue par un Super contributeur
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je n'ai pas signé cette pétition et je veux le faire
Ajouter un commentaire
Partagez la pétition avec vos amis :
- Actualité(s) de la pétition -
Voir plus d'actualités
1.264 commentaires
Le 22/12/2019 à 10:45:40
Directement concerné : moteur HS
6 0
Didier - Le 15/01/2022 à 22:22:44
Le cas du 1.2 TCE est caricatural, mais c’est toute la politique des normes sur la réduction d’émissions, imposée par les pouvoirs publics, qui pousse les constructeurs à prendre des risques pour éviter d’avoir une gamme fortement impactée par les malus. Trucage des logiciels, réduction de cylindrée, réduction des frottements, réduction des vitesses de rotation, multiplication des filtres, …. la recherche de rendement est obligatoire et par tous les moyens, pour recracher de la crasse propre. Cela ne marche pas et à un moment ou un autre, les moteurs recrachent de la crasse sale et toxique, mais en plus ils s’encrassent à l’intérieur. Alors, l’étude des nouveaux moteurs étant longue et onéreuse, les constructeurs mutualisent leurs moyens et pour ne pas gonfler les effectifs en interne, ils font appel à des prestataires extérieurs qui n’ont pas la culture maison. Pareil pour les fournisseurs qui sont soumis aux mêmes contraintes. Puis le marketing met la pression et les moteurs sont lancés sur les chaînes de montage avant que toutes les évaluations soient finalisées. Inutile de préciser que cela n’est pas limité au monde de l’automobile. Dans le même temps, les clients veulent toujours plus de contenu numérique et de qualité perçue, mais elle est obtenue au détriment de la qualité réelle pour rester à un tarif contenu. Tous les constructeurs ont ou ont eu un canard boiteux dans leur gamme et pas les moindres. Renault a rectifié le tir en concevant le 1.3 TCE qui fait à présent référence et même sous des blasons huppés (sans que les clients le sachent). En attendant son arrivée que pouvait faire Renault ? Avertir les clients que la durée de vie de ce moteur était de 48 000 kms ? Retirer ce moteur de sa gamme et celle de ses alliés ? Attendre les casses et rembourser intégralement ? En tout cas, nier le problème et retarder au maximum la prise en charge partielle n’était pas la bonne option. Bon courage à tous les acheteurs de ce type de motorisation et à tous les clients d’autres constructeurs qui sont ou vont être également impactés par une obsolescence programmée ou pas.
6 0
Regis - Le 22/12/2019 à 11:42:15
Surconsommation d'huile constatée sur mon DUSTER, le garage ne semble pas bien prendre la mesure du problème.
6 1
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs

Accueil Pétitions Pétitions autres Alerte défaillances moteurs Renault-Nissan...