132 331 297 signatures sur MesOpinions.com

Vendôme : Arrêtez le saccage du Quartier Rochambeau !

Sauvegarde en cours...
Pétition : Vendôme : Arrêtez le saccage du Quartier Rochambeau !
Auteur : Comité d'Action Vendôme Environnement

Destinataire(s) : Ministre de la Culture

Depuis plus d’un an, à l’initiative de son maire, le conseil municipal de Vendôme (Loir et Cher), toutes tendances politiques de “l’ancien monde” confondues, parait organiser le “pillage” de l’ancien Quartier de cavalerie Rochambeau, situé en centre ville :

Après un permis de démolir accordé à elle-même, alors que le plan de réaménagement du secteur, qui n’a fait l’objet d’aucun débat ni vote de la population locale malgré son importance environnementale et patrimoniale, et son coût s’élevant à plusieurs années d’investissements, n’était pas encore établi, et que ce permis était contesté devant le tribunal administratif, la Ville a détruit au bulldozer, sans attendre un jugement, le Petit manège qui faisait face harmonieusement au Grand manège, classé monument historique en 2002, pour en faire un parking ;

Les dizaines de platanes majestueux, qui avaient vu défiler le millier de cavaliers du “XXème Chasseurs”, sacrifiés au champ d’honneur de la Grande guerre, ont été outrageusement arrachés pour le centenaire de celle-ci, sans permis, transformant cet été l’esplanade en fournaise ;

Le magnifique bâtiment Régence, aux façades classées monument historique, qui abritait notamment le musée de Vendôme et ses associations culturelles, a été vendu par la Ville confidentiellement une bouchée de pain à une filiale du groupe “Vuitton” auquel a été accordé un permis de construire abusivement maintenu secret, dont les travaux d’ampleur engagés depuis lors avec une main d’oeuvre venue d’ailleurs pourraient “termiter” tout l’intérieur de l’édifice ;

L’autre bâtiment mitoyen, dit du Porche, sous lequel se faisait l’accès au centre ville, également bradé au groupe “Vuitton”, a vu récemment sa charpente arasée, et parait, toujours en catimini, se voir affubler d’une charpente métallique, alors que son classement comme monument historique, en cours d’instruction au Ministère, était annoncé publiquement depuis plusieurs années ;

La Petite écurie, dans le prolongement de la Grande écurie classée, cédée à bas prix par la Ville au groupe Nexity, pourrait être rasée compte tenu d’un autre permis accordé pour édifier une résidence-services bariolée en béton deux fois plus haute et volumineuse, juste en face de l’abbaye du XIème siècle (classée depuis 1840) et du château des Ducs de Vendôme ;

A l’extrémité Est du Quartier, entre deux bras du Loir, sur l’espace naturel de promenade boisé inondable, après enquête bâclée au printemps pour modifier le plan d’urbanisme, un permis précipitamment accordé à la Ville par elle-même cet été déclenche, sans tenir compte des délais de recours, des travaux de stérilisation du site aux frais des contribuables pour un parking supplémentaire de 120 places destiné à “Vuitton”, en vis à vis des bassins en plein air du nouveau Centre nautique sur la rive nord, dont l’inauguration est reportée depuis plus d’un an du fait d’une construction, là aussi à grands frais et défaillante, par la Ville…

Il est ainsi indispensable qu’une protection d’ensemble par classement ou inscription de tous les bâtiments historiques de ce Quartier Rochambeau soit prise immédiatement par les autorités compétentes, et particulièrement le Ministre de la Culture d’un gouvernement qui se targue dans les medias, au besoin à l’aide de lotos ou autres jeux à gratter, de vouloir enfin protéger le patrimoine de notre pays !

Sinon, ne pourrait-on craindre, dans cette période d’apparente terreur pour notre histoire, qu’à l’instar d’un Gracchus Babeuf, il n’y ait pas que les charpentes qui soient bientôt décapitées ?
236 signatures
  Partager avec vos amis Facebook  Partager avec vos amis Facebook
Partagez la pétition avec vos amis :

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs

Lancer votre pétition

Lancer ma pétition

Lancez votre pétition pour faire bouger les choses Je lance ma pétition