Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Nous soutenir Lancer une pétition
Mise à jour de la pétition

Pour une reconstruction à l'identique de la Charpente de Notre Dame de Paris !

Pétition : Pour une reconstruction à l'identique de la Charpente de Notre Dame de Paris ! Mise à jour de la pétition

Pour une reconstruction à l'identique de la Charpente de Notre Dame de Paris !

2.671 signatures
Auteur :
Auteur(s) :
Une citoyenne du monde

Le 13/05/2019

Bonjour à tous les signataires de la Pétition "Pour une reconstruction à l'identique de la Charpente de Notre Dame de Paris", et merci encore pour votre soutien !

Les voix continuent de s'élever pour soutenir une restauration respectueuse aussi bien de la Charpente que de l'édifice de Notre Dame de Paris.

Un article de Frédéric Epaud (lien en bas de page), chercheur CNRS et intitulé :

"La charpente de Notre-Dame de Paris : état des connaissances et réflexions diverses autour de sa reconstruction. Frédéric Epaud, chercheur CNRS (LAT CITERES, UMR 7324, Tours)"

a été mis en ligne sur le site internet de la toute nouvelle Association des scientifiques au service de la restauration de Notre-Dame de Paris :

Scientifiques au service de la restauration de Notre-Dame de Paris

"Aux larmes et à l’émotion doit pourtant succéder la réflexion qui guidera l’action. La multiplication des études scientifiques consacrées à la cathédrale : analyse de la provenance des pierres et des matériaux de construction, étude morphologique et dendrochronologique de la charpente, étude de la polychromie murale, authenticité des sculptures, relevés scannographiques des maçonneries, recherches archivistiques, analyse des vitraux, des métaux… ont permis d’acquérir une connaissance fine du bâtiment. Elle constitue un potentiel inestimable pour la restauration. Mobilisés, les scientifiques, spécialistes de l’histoire de la construction et de ses divers matériaux, souhaitent mettre au service de cette restauration le résultat de leurs recherches. Ils transmettront toutes les données nécessaires aux autorités et seront toujours disponibles pour que puisse s’accomplir la renaissance de Notre-Dame de Paris... C’est pourquoi, pour la connaissance et la renaissance de Notre-Dame, les scientifiques (historiens, historiens de l’art, archéologues, géologues, archéomètres, géophysiciens, chimistes, biologistes,…) au service de la restauration de Notre-Dame de Paris s’unissent en association. Celle-ci se donne pour objectif de défendre l’ensemble des enjeux qui viennent d’être évoqués."

Voici l'article concernant l'étude de la CHARPENTE DE NOTRE DAME DE PARIS:

"La charpente de Notre-Dame de Paris" par l'Association des scientifiques au service de la restauration de Notre-Dame de Paris

"Nous mettons en ligne un article important de Frédéric Epaud, chercheur au CNRS et éminent spécialiste de la charpenterie médiévale. Il y dresse un bilan des recherches déjà consacrées à la charpente de Notre-Dame de Paris, les données connues, celles irrémédiablement perdues, celles enfin encore enregistrables. Il présente aussi les bois qui avaient été utilisés, les forêts dans lesquelles ils avaient poussé, les caractéristiques des assemblages et de l’agencement des pièces.

Données chiffrées à l’appui, il démontre que la plupart des allégations proférées contre la restauration d’une charpente en bois sont infondées. Quant au choix technique à mettre en œuvre, il dépendra beaucoup des capacités de la cathédrale et demeure inconnu pour l’instant. Au-delà de la froide neutralité du spécialiste, Frédéric Epaud rend un hommage amoureux et personnel au travail artisanal."

Le lien direct pour l'article en PDF, de Frédéric Epaud :

La charpente de Notre-Dame de Paris: état des connaissances et réflexions diverses autour de sa reconstruction.Par Frédéric Epaud, chercheur CNRS (LAT CITERES, UMR 7324, Tours)

 

Avec l'espoir que les voix des scientifiques, chercheurs, et fins connaisseurs soient entendus et respectés !

 

Bien à vous tous *


Le 26/04/2019


Bonjour à tous,

Le débat passionné, continu ! C'est une bonne chose.

Pour y participer, voici une étude sur l'usage du BOIS VERT en charpenterie du Moyen-Age, et qui tend à prouver la possibilité d'utiliser des chênes de nos forêts mais qui n'auraient pas eu le temps de sécher, pour la restauration de la CHARPENTE de Notre Dame de Paris.

Encore faut-il savoir à quelle lune le couper !

Actes des congrès de la Société d'archéologie médiévale: L'usage du bois vert au Moyen Age : de la contrainte technique àl'exploitation organisée des forêts. De Pierre Mille.

Et peut-être en effet cela pourrait-être utile à une restauration plus rapide à mettre en oeuvre pour Notre Dame  de Paris , et de loin bien plus écologique que le lamellé-collé, l'acier ou le béton armé !

Il faudra de toute manière attendre un diagnostique complet.

Bien-sur, il n'y a pas que NDDP, alors soyons curieux, allons visiter tous les petits, moyens et grands patrimoines qui nous entourent sur l'ensemble du territoire de France et d'ailleurs: C'est le témoignage vivant de nos anciens que nous devons restituer au mieux aux prochaines générations et parce que l'on ne peut les opposer, glissons aussi du pain dans la main de tous les misérables, car :

Comme dit très bien J.Peltier :

"Je me souviens que les cathédrales ont été bâti ainsi: les riches donnaient leur argent, les artisans la construisaient et s'y formaient en suivant des plans bien réfléchis et leur intuition, le peuple s'en emparait et les plus pauvres s'y abritait. Qu'ils donnent, qu'ils donnent, en somme, mais qu'ils ne regardent surtout pas à comment elle est construite, que ce soit eux ou leurs valets piteusement assis sur un trône qui ne l'est plus! C'est un édifice qui suit ses propres lois pour que le peuple le fasse sien."

Alors, reprenons ce qui nous appartient !

Et sâchons faire les choses bien.

Merci encore à tous.

 

Pour une reconstruction à l'identique de la Charpente de Notre Dame de Paris !

Chloé Brun-Rollon

Petite fille de Charron, Menuisier, Ebeniste.

Fille de Sculteur-e sur bois.

Restauratrice depuis 15 ans d'un petit, multi-séculaire et fragile témoin de l'architecture paysanne du Périgord, dans le respect des matériaux et des mises en oeuvre des anciens, autant que possible.

  

 


Le 25/04/2019

La restauration de la CHARPENTE en chêne est la plus belle, savante et durable des solutions, aussi bien pour le respect des bâtisseurs de Notre Dame, que pour la santé de la planète !

-Le bois est une ressource RENOUVELABLE !!
-Le bois stocke le CO2 !!

Voici la Tribune du Président de « Sauvons le Climat » du mardi 23 Avril 2019 :

« Comme tous les Français et de très nombreux citoyens du monde, j’ai assisté avec stupeur, sidération et douleur à l’incendie de Notre Dame de Paris. La question de la restauration est maintenant posée. L’effet de cette restauration sur le climat peut paraître négligeable mais l’est-il vraiment ? Une tribune de Hervé Nifenecker.

En effet, le volume de la charpente est de l’ordre de 5000 m3 qui, en brûlant ont conduit à l’émission de près de 10000 tonnes de CO2, équivalent à la production de CO2 par 1 million de voitures consommant 5 litres aux cent parcourant chacune 100 km.

Dans une gestion raisonnable et rentable de la forêt les arbres seront de toute façon coupés, et le plus probablement, transformés en granulés ou bois déchiquetés pour produire de la chaleur, et donc produire du CO2. Autrement dit, sur la durée de vie de l’arbre, le bilan CO2 sera neutre, ce qui est appréciable, et ce qui permet de considérer que le bois est un combustible décarboné.  Si, au lieu de brûler les arbres on utilise leur bois de façon pérenne, par exemple dans le bâtiment,  les émissions deviennent négatives sur le cycle. On aura donc extrait du CO2 de l’atmosphère.

Ainsi, restaurer la charpente de Notre Dame avec du bois permettrait de prélever 10.000 tonnes de CO2 dans l’atmosphère et de le stocker pendant quelques centaines d’années. Or dans les scénario du GIEC pour limiter la hausse de la température moyenne à 2 °C, et, encore davantage à  1,5°C la nécessité d’obtenir des émissions négatives est absolue.

La réalisation de la nouvelle charpente pourrait développer l’utilisation du bois dans la construction et contribuer à diminuer la concentration atmosphérique de CO2 . Économiquement, si on admet une valorisation du CO2 à 100 euros par tonne on voit que la restauration de la charpente en chêne devrait être rémunérée à hauteur de 1 million d’euros.

Avec le chantier de restauration de la charpente de Notre-Dame, la France pourrait devenir un acteur majeur dans la stratégie de capture-stockage du dioxyde de carbone dans l’atmosphère , stratégie estimée cruciale pour le contrôle du réchauffement climatique. »

Hervé NIFENECKER Président de « SAUVONS LE CLIMAT ».

Malheureusement, beaucoup de gens sont ignorants et signent une autre pétition "Pour sauver les 1300 chênes de ND" !!!!!!

Je suis moi aussi amoureuse des arbres et des forêts, mais j'estime que c'est une noble destinée pour un grand chêne de faire partie d'une telle charpente, plutôt que de finir déchiqueté par les chinois !

Si nous voulons avoir du poid, faudra-t-il se battre contre la stupidité et l'ignorance ?

Merci encore à vous tous qui avez signé..


Le 24/04/2019

Petit Rappel au sujet de "La Forêt" de Notre-Dame-de-Paris :

Les arbres dans lesquels ont été taillées les poutres
de la première charpente ont été abattus vers 1160-1170. Certains pouvaient avoir 300 à 400 ans. 21 hectares de chêne ont été nécessaires pour la construire. Chaque poutre provenait d’un chêne différent. L’ensemble de la charpente fait plus de 100 m de longueur, 13 m de largeur dans la nef.

 

Charpente de Notre-Dame de Paris(wikipédia)

 

L'Art du Trait et le métier de Charpentier Compagnon.

 

La constructions d'un atelier de charpente "copeauXcabana" aux Eyzies-de-Tayac.



Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle/Bois.


Le 19/04/2019

Merci à tous.

J'avoue que j'ai lancée cette pétition dans un mouvement de panique en entendant des commentaires effrayant tandis que le feu n'étais pas éteint ! J'ai agis, sans réflexion, instinctivement.   Aujourd'hui presque 1000 signatures, sans avoir posté plus de 2 fois sur FB !

Merci encore, je ne me sens plus seule à avoir conscience de l'importance et de l'opportunité d'une reconstruction dans le respect de l'Art des Maitres Charpentiers d'hier et d'aujourd'hui, car le savoir est bien là, ne nous laissons pas convaincre au discours de ceux qui disent, il n'y a plus la ressource, ni en matière ni en artisans !

Je suis rassurée par les nombreux commentaires passionnés en faveur d'une reconstruction de la Charpente de Notre Dame, en chêne, sans béton armé ni ferraille, et par des maitres artisans et les Compagnons du Devoirs, de France (où d'ailleurs).   Parce qu'une charpente en chêne sur des fondations stabilisées, est la plus belle, savante et durable des solution.   Plus stable au feu et au temps que le béton ou l'acier.   Ce serait l'occasion exceptionnelle de reconstituer la filière du bois français complètement laissée à l'abandon et géré comme un bien marchand à court terme, au profit des bois étrangers et surtout de créer des emplois de proximité non délocalisables partout en France.   Et je crois que le choc est tel qu'il va éveiller les consciences et stimuler de nombreuses vocations pour les Métiers d'Arts chez les jeunes .. Les Compagnons vont faire le plein à la prochaine rentrée, la transmission de ses savoirs et savoirs faire sont inestimables!   Pensons également au bilan carbone dont on nous rabat les oreilles matin et soir sans faire quoi que ce soit pour l'améliorer. Si nous prélevons 2000 arbres, nous en replanterons le double: la foret est une ressource renouvelable !   Presque 1000 signatures avec seulement 2 posts sur FB...   Ouf. Je respire.   Quand le monde sera tombé, les misérables des temps futur, mes enfants, pourront venir s'abriter à Notre Dame (et dans tous les survivants du patrimoine) et fêter la fin ou le début du monde, éclairés justement par l'Art, la Géométrie sacré, les Mathématiques, la Musique et la Littérature.   Chloé Brun-Rollon Mon grand père était charron, menuisier, ébéniste. Ma mère était sculteur sur bois.   Je restaure tranquilement un fragile témoin de l'architecture paysanne et rurale du Périgord, une minuscule maison et sa grange modeste et je dors chaque soir sous une charpente en chène, multi séculaire, restaurée avec des Compagnons, amoureux du travail bien fait, dans le respect des lieux et des ressources.

 

Le 17/04/2019

A tous ceux qui pensent que le bois n'est pas le matériau le plus adapté : si le bois est la solution la plus belle, la plus savante et la plus durable et "paradoxalement c'est le bois qui présente les meilleurs résistances structurelles au feu à grâce à sa mauvaise conductivité thermique. Le métal propage la chaleur, fond et se déforme rapidement sous l'effet du feu (deux cent cinquante fois plus vite), c'est pourquoi il est couvert systématiquement d'une mousse ignifuge. Dans le béton c'est les fers à béton qui éclatent (dix fois plus vite que le bois),et c'est pas la solution miracle car comme dans la charpente de la cathédral de Reims construite en 1920 (vs 800 pour ND) il peut présenter des pathologies (fissures, rouille)."

 

Au sujet de la ressource bois sur notre territoire, "il y en a encore largement assez, suffit de regarder les registres, de plus la forêt française gagne du terrain 82.000.000 hectares par an.
Contrairement à ce que beaucoup croient, la forêt française se porte bien, plus du quart du territoire.
En 2013, 70 millions d’arbres ont été plantés en France. Soit deux fois moins que pendant les années 1990. En cause, la fin des subventions étatiques qui encourageaient jusqu’en 2000 les plantations,
La surface forestière française a doublé depuis 1850. Aujourd’hui, ce sont 2,5 arbres qui sont plantés en France chaque secondes, soit 80 millions chaque année.
La foret ariégoise est exploitée a seulement la moitiée de sa capacitée tellement elle grandit, et dans 200 ans les arbres de nos jours qui en ont 200 en auront 400, le cycle ce débrouille trés bien, il suffira de réformer l'ONF pour reconstituer de vraies belles forets, avec des forestiers qui connait chaque arbre, et ne pas la gérer comme un bien marchand, mais culturel et patrimonial !

 

Et en ce qui concerne les priorité dans le pays, bien sur, les humains d'abord ! Cette cagnotte est une honte, les oligarques se trahissent, mais personne n'a le monopole du coeur, je souffre moi aussi de voir les gens souffrir et de souffrir moi-même dans ce système ignoble qui exploite hommes, femmes, enfants et environnement MAIS, LA CHARPENTE A BRULée et elle n'a même pas fini de fumer, qu'ils parlent de béton armé, alors qu'on parle de climat et d'environnement à tout bras, moi c'est ça qui m'a retourné !! La charpente en bois c'est la solution la moins lourde en bilan écologique global, n'imprte quelle autre sera productive de CO2 en bien plus grande uantité que le simple transport et la taille des fûts !

Elle sont toutes liées ces tragédies, que veut-on vivre entant qu'humanité, bon sang ???

Avoir à cœur de refaire avec respect des savoirs-faire anciens devrait être un projet de société en soi !!

Avec une vraie réflexions sur c'est quoi une forêt, c'est quoi un maitre artisan, c'est quoi le travail bien fait, c'est quoi le bilan écologique global tout ça! ET peut être alors, on retrouverai du sens à vivre .... moi, dans le cas contraire, je n'y trouve plus aucun interet.

Il faut pouvoir avancer en technique moderne, sans perdre le savoir faire, et le savoir tout court. C'est indispensable, sinon, autant la raser et en faire un parc public ! Ou se jeter dans le trou.

2.671 signatures
Signez avec votre email
Veuillez sélectionner une option
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je signe avec un autre email
Ajouter un commentaire
Commentaires
Valider
Votre commentaire a bien été enregistré
Voir tous les commentaires
Commentaires
Valider
Votre commentaire a bien été enregistré
— 1 réponse de l'auteur