64 841 461 personnes agissent sur MesOpinions.com

Pétition - Arts et culture

Signez la pétition

Déjà 118 signatures

  Partager avec vos amis Facebook  Partager avec vos amis Facebook

Sauvegarde en cours...
Pétition : La Metz Electronique Festival annulé ? Non à la culture sacrifiée !

La Metz Electronique Festival annulé ? Non à la culture sacrifiée !

Auteur : Marie-Josée Bayerlait et Coralie Peltier

Créé le 21/06/2017  

Mise à jour

À l'attention : de la Préfecture et du Ministre de la Culture

Après l’annonce de l’annulation par décision de la préfecture de la Metz Electronique Festival organisé par Sutter Event nous avons décidé d’amorcer une pétition.


Ce fait divers soulève une problématique de fond : le manque de moyens et de considération dont fait preuve les pouvoirs publics auprès des collectifs événementiels qui s’efforcent de construire des projets culturels. Des projets trop souvent, mal accompagnés voire annulés à la dernière minute.


Il n’a pas lieu de blâmer les déficits chroniques dont souffrent les collectivités territoriales, ni d’exercer une quelconque pression auprès des forces de l’ordre qui supportent dans leurs chairs bon nombre de maux et de pressions internes. Non, cette pétition est le résultat d’un mécontentement général en matière d’accompagnement associatif dans le maintien de la sécurité. La culture suffoque en ces temps difficiles bien qu’elle soit l’âme de la démocratie. Nous avons besoin d’elle car elle relie et féconde, mais cette symbiose ne peut se faire qu’avec une cohérence d’ensemble auprès des forces publiques. Ce n’est pas un luxe mais une nécessité dont le besoin devient grandissant en ces temps particulièrement difficiles.


J’appelle donc, à celles et ceux qui souhaitent continuer leurs arts voire participer à ces derniers en toutes sécurité  à signer cette pétition. Que des solutions soient trouvées : en matière d’implication locale telles que :
- des procédures rapides pour trouver des solutions sécuritaires, (il n’est pas normal d’annoncer une annulation à quelques jours d’un festival organisé de longue date)
- des moyens supplémentaires auprès des forces de l’Ordre voire des solutions de derniers recours en cas d’impossibilité matérielle (Lieu de la « dernière chance », compensation financière…)


Disons NON à la culture sacrifiée, et que cet écho se propage en cette journée de la fête de la Musique.


A savoir : Une lettre ouverte sera envoyée au gouvernement ainsi qu'aux élu(e)s locaux une fois le minimum de 500 signatures atteint