57 444 119 personnes agissent sur MesOpinions.com

Pétition - Arts et culture

Signez la pétition

Déjà 33 signatures

  Partager avec vos amis Facebook  Partager avec vos amis Facebook

Sauvegarde en cours...
Pétition : L’Éducation Nationale : Une clémence pour l'épreuve de Bac Histoire-Géographie !

L’Éducation Nationale : Une clémence pour l'épreuve de Bac Histoire-Géographie !

Auteur : Élèves de métropole en Terminale S/ES/L

Créé le 17/06/2017  

À l'attention : de L’Éducation Nationale

Alors que depuis la réforme des programmes en 2013 l'épreuve d'histoire‐géographie alternait ses thèmes chaque années (Et ce pour tous les territoires sans exception Métropole, Amérique Nord...), la session 2017 voit son thème identique à la session 2016 : Majeure d'histoire ! 

D'après un cadre de l'éducation nationale, ce souhait d'alterner les thèmes est officiellement mis en place et n'a rien de hasard de sorte à favoriser un maximum la réussite des élèves, ceux en difficultés par exemple.

De plus, d'après des retours de bacheliers depuis 2013, les révisions étaient systématiquement planifiées en fonction du thème tombé l'année qui précède l'épreuve (sous conseil de l'ensemble des professeurs) de sorte à être le plus efficace possible.

Nous, élèves de métropole en Terminale S/ES/L, avons également suivi cette logique souhaitant ainsi passer sur une épreuve majeure de géographie, et certainement pas d'histoire.

Ainsi, ne tombant pas sur le thème planifié, les élèves issus de la session 2017 métropole font face à de graves inégalités de réussite par rapport à leurs camarades des années précédentes notamment sur l'obtention d'une mention et même pour certain sur l'obtention du baccalauréat tout court... La note de histoire‐géographie est indispensable à la bonne réussite de l'examen, un échec dans celle‐ci influence directement le résultat final.

De ce fait, nous ordonnons des explications écrites de l'éducation nationale sur la raison qui l'a amené à agir ainsi (via un communiqué par exemple) et nous demandons à trouver une solution pour tous qui peut‐être des simples excuses jusqu'à l'ordre générale, de manière nationale, sur une clémence au niveau des notations finales des candidats en question.