Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires COVID-19 Lancer une pétition
Pétition

Par respect de la mémoire du cabaret l’Escale (Yonne), de notre mémoire, il faut réaccrocher les portraits d’art d’E. PIAF et de J. BREL !

Pétition : Par respect de la mémoire du cabaret l’Escale (Yonne), de notre mémoire, il faut réaccrocher les portraits d’art d’E. PIAF et de J. BREL ! Pétition

Par respect de la mémoire du cabaret l’Escale (Yonne), de notre mémoire, il faut réaccrocher les portraits d’art d’E. PIAF et de J. BREL !

957 signatures
Pétition soutenue par un Super contributeur
Auteur(s) :
Gérard-André (Artiste)
Destinataire(s) :
Monsieur le Maire de Migennes (Yonne)
La pétition
Mises à jour
Madame BOUTAULT, Maire adjointe aux Affaires Culturelles de la ville de Migennes (Yonne) a, sans autre forme de procès, fait décrocher  et fait mettre au « placard » du célèbre et mythique Cabaret l’Escale de Migennes (Yonne), les portraits d’Edith Piaf et de Jacques Brel, accrochés depuis 2004, sous prétexte  d'un changement de décoration. Mais en tout premier lieu Jean FERRAT dont on célèbre cette année 2020 les dix ans de sa disparition à été la première victime de ces décrochages.

Michel Wattelier, ami d’Edith Piaf, a créé ce lieu mythique qui a connu les débuts de Johnny Hallyday, et a accueilli Jacques Brel, Léo Marjane, Charles Trenet, Juliette Gréco, Charles Dumont, Charles Aznavour et tant d'autres créateurs et interprètes de la chanson française ...


Pour le cabaret l’Escale : non à la perte de mémoire, oui au devoir de mémoire !


Amis artistes, amis spectateurs et vous toutes et tous qui, comme moi, êtes outrés par la légèreté de cette initiative (motivée par un prétexte fallacieux), je vous invite à protester auprès de Monsieur le Maire de Migennes contre cette décision arbitraire et demander la remise en place des portraits d’Edith Piaf et de Jacques Brel et de tous les artistes.


Ce premier acte, sans nuances, risque d'en précéder bien d’autres :  pourquoi ne pas gommer les noms de Michel Wattelier et de Johnny Hallyday ou supprimer l’Espace Jean Ferrat, sous les mêmes prétextes? 

Pour dire non à la disparition de la mémoire vive de ce cabaret, je vous espère nombreux à signer et à relayer cette pétition
Gérard-André

Le 30/01/2020

Madame, Monsieur,

S'il n'est pas trop tard veuillez accepter mes voeux. De santé d'abord et ensuite de "bonheur et rien d'autre" comme le dit Paul Eluard

Voici mon communiqué Merci si vous pouvez répercuter et enrichir le nombre de signataire.

Comme je m’y suis engagé j’irai vendredi 7 février à 11h00, remettre à Monsieur François Boucher, maire de Migennes (Yonne), les premières signatures des pétitions (pour l’heure 1 500, par internet et sur formulaire papier*),  de personnes indignées par cette incroyable et indigne affaire des portraits d’artistes, portraits d’art de grandes dimensions  décrochés  des murs du célèbre et mythique cabaret L’ESCALE créé par Michel Wattelier (pas de simples photographies en petit format, comme on voudrait le faire croire).

L’acte en lui-même, le décrochage arbitraire, en catimini, des grands portraits d’art dédicacés de Jean FERRAT, d’Edith PIAF et de Jacques BREL, qui ont fait l’histoire et créé le mythe de L’ESCALE, aux côtés d’autres artistes célèbres : Ch. Aznavour, G. Bécaud, Ch. Dumont, Sidney Bechet… est, et reste, aujourd’hui TOTALEMENT incompréhensible.

Les commentaires des pétitionnaires à l’égard des décisionnaires de cet acte sont souvent sévères. Certains soulignent l’inculture, d’autres l’atteinte à leur propre mémoire, d’autres dénoncent l’arbitraire, d’autres encore la bêtise … mais tous jugent inadmissible que l’on mette au placard, que l’on gomme au bout d’un escabeau, l’histoire et la mémoire d’un si fabuleux patrimoine culturel.

Fabuleux patrimoine qui, rappelons-le, du fait du mythe L’ESCALE (qui doit en quelque sorte son nom à Edith PIAF), a été, chose rarissime, reconstruit à l’identique, comme pour l’Olympia du boulevard des Capucines.

Il ne fait pas de doute que pour convaincre les décideurs, surmonter les obstacles et trouver les fonds (publics et privés), pour faire revivre L’ESCALE, ces mêmes portraits ont servi d’arguments.

Pour demander la remise en place des grands portraits d’art décrochés sans réflexions autres que : « certains ne voulaient plus voir ces portraits sur les murs » (témoignage d’un visiteur de L’Escale) ou pour « changer le décor », je remettrai ce vendredi 7 février au Maire de Migennes, de fait conservateur et gestionnaire de L’Escale, les premières signatures des deux pétitions que j’ai initiées en 2018 et 2019 et que je viens tout juste de réactiver.  

Au nom des signataires, j’insisterai et re-redemanderai à Monsieur le Maire que l’on cesse, lors des visites du public, le petit manège MESQUIN du réaccrochage et décrochage du grand portrait d’Edith Piaf.  Je demanderai que l’on veuille bien préserver, outre l’oeuvre photographique elle-même, la mémoire et l’histoire de ce patrimoine dont on peut, demain, en catimini, sans concertation, décoller le portrait de Johnny Halliday ; rappelons-nous, et ce n’est pas la moindre des curiosités à l’Escale, que Johnny a, sans le savoir à l’époque, marqué l’histoire de L’Escale en signant à 17 ans son premier contrat.

En parallèle à cette histoire des portraits décrochés, il serait aussi très opportun que l’on rende dans l’Yonne un grand hommage au créateur de l’Escale, Monsieur Michel Wattelier.

J’espère pouvoir rencontrer Monsieur Boucher, Maire de Migennes, qui, pour le moins, couvre ces actes dégradants, et qui, jusqu’à présent, a toujours refusé de m’entendre et refusé d’entendre tous les indignés. 

J’espère ce vendredi 7 février 2020 ne pas être accueilli, comme ce fut le cas dans le hall de L’Escale lors de ma première visite sur cette question (le 19 décembre 2018), par la police municipale qui, bien que courtoise, m’a éconduit comme un vulgaire trublion, alors qu’en tant qu’artiste j’ai créé à L’Escale des spectacles et participé notamment à l’inauguration de la salle Jean Ferrat dont on a fait, en tout premier, décrocher le grand portrait, offert par les amis de l’Escale. Sans vouloir, ni souhaiter, d’égard particulier j’eusse préféré, ce jour-là, qu’une concertation s’engage pour faire comprendre à l’Élue à la Culture qui serait à l’origine (?) des décrochages, au directeur de L’Escale qui me connaît bien, l’importance, les temps le prouvent, de préserver la mémoire et l’histoire unique en France de ce cabaret L’ESCALE.

Pour témoigner de ma présence et de la remise, incontestable, en mairie de Migennes des pétitions, j’invite tous ceux qui le peuvent à me rejoindre aux abords de la mairie aux environs de 10h45. Je m’engage naturellement à leur faire un bref compte-rendu à la sortie de la mairie. Peut-être vais-je pouvoir leur annoncer une bonne nouvelle ?

Dans le cas contraire nous reprendrons ensemble « L’Air de la bêtise » de Jacques Brel.

En vous remerciant de votre attention

Gérard-André

Le 05/07/2019

Amis, Jean FERRAT victime de la bêtise et de l’inculture !

Suite du SCANDALE au cabaret l’Escale de MIGENNES (Yonne) …

Avant d’avoir fait décrocher des murs du mythique cabaret L’Escale les grands portraits d’art dédicacés de Jacques Brel et d’Edith Piaf, Monsieur François Boucher, Maire de Migennes, avait déjà fait disparaître, en catimini, le grand portrait de Jean FERRAT qui se trouvait accroché dans l'espace portant son nom.  Ce beau et grand portrait a pris place (TRES TRES TRES provisoirement, j’espère) au Théâtre de La Closerie qui l’a recueilli afin d’éviter qu’il ne ternisse dans l’ombre et l’oubli d’une cave. 

Il est grand temps, je pense, de demander à Monsieur le Maire qui se croit tout puissant, « tout puissant », de faire remettre en place les PORTRAITS de Jean Ferrat et d’Edith Piaf dont la vision ne peut nuire à personne et qui font partie du riche patrimoine culturel de la France et de l’histoire incroyable de ce cabaret unique.

(je vais prochainement, pour tenir compte de ce fait adapter la pétition en cours la présente pétition qui  existe aussi en papier : à ce jour, plus de 1500 signataires en tout ! Pour tout savoir sur ces affaires de portraits, écrivez-moi à lacloserie1@orange.fr )

En mars 2020 Il y aura 10 ans que Jean Ferrat nous a quitté.

  • Gérard-André (c’est mon prénom et pseudo)

Le 11/04/2019

Amis des La Closerie bonjour,

Nous espérons votre présence pour chanter avec nous le 12 AVRIL 20h00 (précises) SPECTACLE, TEMOIGNAGES, VIDEOS …


Le 08/04/2019

12 AVRIL 20h00 (précises) SPECTACLE, TEMOIGNAGES, VIDEOS … ci-dessous le programme En hommage à Michel Wattelier fondateur et créateur de l’Escale de Migennes (Yonne). Entrée gratuite : réservez lacloserie1@orange.fr ou 0386472816 et imprimez l’ INVITATION en pièce jointe

 Amis de La Closerie,

Avec Andrée nous rouvrons exceptionnellement les portes de La Closerie ce vendredi 12 avril à 20h00 pour une soirée spéciale en hommage au fondateur de l’Escale, Michel Wattelier, ami d’Edith Piaf, décédé le 12 avril 2011. Nous vous espérons nombreux. Entrée gratuite sur réservation.

 

  • Michel Wattelier a créé à Migennes une salle de spectacle, une scène cabaret absolument unique en France et il a programmé les plus grands artistes de la chanson et du music-hall : G. Bécaud, J. Gréco, S. Bechet, J. Brel, I. Aubret, J. Hallyday, L. Marjane, Ch. Aznavour, J. Ferrat, F. Raynaud, G. Chelon, Ch. Dumont…  Michel Wattelier, comme Jacques Canetti, fut un grand découvreur de talents… N’oublions pas que c’est à l’Escale (Migennes) que Johnny Hallyday a signé son premier contrat professionnel à l’âge de 17 ans. Mais cette signature n’aurait jamais pu avoir lieu si l’Escale de l’époque n’avait eu aucune notoriété. Chapeau Michel Wattelier !

 

N’oublions pas non plus que, chose rare, le cabaret L’ESCALE actuel a été reconstruit à l’identique, il y a peu de temps, comme ce fut le cas pour l’Olympia de Paris, et ce sur les conseils éclairés et les indications de Michel Wattelier. Chapeau !

Michel Wattelier, devrait être honoré et unanimement porté aux nues pour avoir développé dans l’Yonne une vie artistique si intense et si riche culturellement

Amis, en présence de témoins de cette époque très proche, avec le réalisateur Claude Routhiau et avec Alain Vincent, président du Club des Amis de l’Escale, avec la chanteuse Brigitte Mimouni venez revivre à La Closerie un fragment de ce temps merveilleux que les moins de vingt ans doivent absolument connaître ! voir ci-dessous le programme

 

  • Qui peut expliquer pourquoi, si peu de temps après la reconstruction-reconstitution de L’Escale à l’identique, on a brutalement fait décrocher, en catimini, des murs encadrant la scène, les deux grands portraits d’Edith Piaf et de Jacques Brel*, icônes du lieu, pour les mettre au placard ? Pour celui qui connaît les espaces disponibles de ce lieu, le prétexte du manque de place pour afficher les jeunes artistes est totalement faux !

Quant à l’argument du modernisme …

  • * Monsieur François Boucher, maire de la ville de Migennes, (aujourd’hui propriétaire de L’Escale) a, sous la pression de notre pétition, fait réaccrocher le portrait de Jacques Brel. Et ce… sans explication, sans le moindre regret, sans la moindre condamnation de cet acte stupide et irrespectueux de la mémoire et de l’action de Michel Wattellier !

Mais, pour l’heure, le maire de Migennes refuse toujours de faire réaccrocher le portrait d’Edith Piaf, contre toute logique, puisque, plus encore que Jacques Brel, Edith Piaf est l’icône « centrale » de ce cabaret : Michel Wattelier le lui avait dédié en le « baptisant » du titre d’une de ses chansons : L’Escale !

Comment comprendre ce refus ?

 

Amis, ne pensez pas c’est  David contre Goliath !  ICI vous pouvez signer  la pétition pour faire réaccrocher le portrait d’Edith Piaf par internet   ICI aussi vous pouvez signer

 

ENTREE GRATUITE Votre INVITATION est en pièce jointe (vous pouvez l’imprimer après réservation  lacloserie1@orange.fr)  

 

 


Le 31/03/2019

Hommage à Michel Wattelier, Créateur de L’Escale de Migennes, (ami d’Edith Piaf) , décédé le 12 avril 2011

AU THEATRE DE LA CLOSERIE (à Etais La Sauvin 89480)

Soirée spéciale spectacle, Vendredi 12 avril 20h00, à La Closerie

(Entrée gratuite sur invitation et réservation dans la mesure des places disponibles Réservation lacloserie1@orange.fr )

Venez revivre avec nous ce temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître.  

20h00 : Présentation de nos invités

20h15 : Projection de deux courts métrages vidéo en présence du réalisateur Claude Routhiau ; ces documents émouvants retracent l’histoire de l’Escale qui a accueilli « les plus grands » : G. Bécaud, J. Gréco, S. Bechet, J. Brel, I. Aubret, J. Hallyday, L. Marjane, Ch. Aznavour, J. Ferrat, Ch. Dumont… 

20h45 : Témoignage : Alain Vincent, ami de Michel Wattelier, président du club des Amis de l’Escale, grand connaisseur de l’histoire de l’Escale, qui a assisté aux plus grands événements de ce cabaret, et entre autres à la signature du premier contrat professionnel de Johnny Hallyday, nous racontera ses souvenirs marquants. Un moment exceptionnel !   Chansons d’Edith Piaf et de Jacques Brel: la chanteuse Brigitte Mimouni, du groupe «Top Orchestra», brillante  interprète des succès d’Edith Piaf, chantera Edith Piaf. Et Gérard-André chantera Jacques Brel, dont Je m’en remets à toi, la chanson que Jacques Brel a écrite pour Edith Piaf et dont Charles Dumont a composé la musique.

(Entrée gratuite sur invitation et réservation dans la mesure des places disponibles lacloserie1@orange.fr )


Le 13/03/2019

Amis , Madame, Monsieur,

La pétition pour le réaccrochage du portrait d'art d'Edith Piaf sur les murs de l'Escale à migennes est plus que d'actualité. Monsieur le Maire de Migennes s'entête et ne veut pas le raccrocher. Même si ce célèbre cabaret s'appelle l'Escale par la volonté d'Edith. Le Maire veut casser cette mémoire de ce lieu si célèbre.

Ecrivez-moi pour suggérer des actions voici mon adresse courriel sur laquelle m'écrire:  chantscroises@orange.fr mettez dans l'objet de votre courrier  au moins le mot escale (le tri parmi des dizaines de courriels est plus facile.

Migennes c'est dans l'Yonne.

  1. ATTENTION le 12 avril La Closerie fait une soirée spéciale sur l'Escale. Envoyez moi une adresse et je vous fait parvenir le communiqué et le déroulement. C'est un événement
  2. Vous pouvez aussi m'écrire par mon site http ://www.lacloserie-spectacles.fr/
  3. Encore merci et faites signer signer et signer. Nous aurons raisons de la bêtise. Pourquoi un maire se croit permis de détruire la mémoire ??? Ca me depasse!

Le 18/02/2019

Amis des arts et du spectacle vivant, Amis de La Closerie, Madame, Monsieur,

Vous êtes déjà plus de 1000 à avoir signé ma pétition et à avoir manifesté votre mécontentement avec véhémence.  Merci !  Vos protestations ont conduit l’élue aux affaires culturelles de la ville de Migennes (dans l’Yonne) à faire réaccrocher le portrait d’art dédicacé de Jacques Brel qu’elle avait, ainsi que celui d’Edith Piaf, fait décrocher et fait mettre au placard en décembre 2018. Il n’y a pas de déshonneur à réparer une bêtise, dit un de mes amis

L’histoire aurait pu s‘arrêter là mais, malheureusement le Maire de Migennes refuse de réaccrocher le grand portrait dédicacé d’Edith Piaf ! En voilà une idée alors que le célèbre cabaret de Migennes tire son nom « L’Escale » du titre d’une chanson d’Edith Piaf !  L’entêtement tourne au ridicule.

À ce jour le « problème » n’est donc absolument pas résolu ! Si vous n’avez pas encore signé, n’attendez plus : FAITES SIGNER

Ces décrochages ne tiennent pas debout !!! Ils n’ont aucun sens, ni aucune justification sauf qu’ils peuvent en précéder d’autres n’est-ce pas ? Au-delà des portraits décrochés, on le comprend aussi, c’est la mémoire de L’Escale, son identité, son passé que l’on veut mettre au rebut. Si on laisse faire, demain ce sera le tour de Johnny Hallyday qui a signé à L’Escale son premier contrat PROFESSIONNEL à l’âge de 16 ans ; puis ce sera le nom de Jean Ferrat qui « dérangera » dans le décor.

Bref, je pensais vous faire chanter la chanson de Charles Trenet « Y'a de le joie, partout… y’a d’la joie »…  Mais il me faut faire appel à Jacques Brel pour qu’il nous chante « L’air de la bêtise »  

Amitiés chantantes Gérard-André

1000 signataires (sur internet et sur papier) ça ne suffit pas , 


Le 03/02/2019

Bonjour, notre pétition avec la pétition papier approche  du millième pétitionnaire (voir ci-dessous le commentaire d’un des derniers signataires).  Il nous en faudra beaucoup plus mais ça ne fait que commencer.

Merci de faire suivre aux amies et amis des amis

N'oubliez pas les amis sans internet ou qui ne veulent pas signer sous cette forme !

J’enregistre aussi, hors pétition, de nombreuses protestations venant de partout, ce qui montre bien que ces faits dépassent largement les contours de la ville et même de la région.

 Le risque de l’effacement progressif de la mémoire et du passé prestigieux de L’Escale est bien réel !

ET AMIS (es) si l’on poursuit la logique du maire de Migennes, Monsieur François Boucher, qui vient, sous la pression de la pétition et des protestations qui s’amplifient et fusent de toutes parts, de réaccrocher le portrait de Jacques Brel mais déclare « je ne réaccroche pas Edith Piaf car elle n’a pas chanté dans le Cabaret »

…Alors,  Il faut vite changer le nom du cabaret de Migennes, puisque Monsieur Michel Wattelier a donné ce nom L’ESCALE, avec l’accord d’Edith Piaf, en référence au titre de sa chanson L’Escale. Où se trouve le portrait d’Edith Piaf et dans quel état est-il ? Y aurait-il un souci de ce côté-là pour qu’on ne le réaccroche pas ?

* le commentaire d’un des récents pétitionnaires : « Il y a toujours de l'honneur à reconnaître son erreur. Mesdames et messieurs les dirigeants de Migennes, de grâce, remettez à leurs places Edith et Jacques, gloires éternelles de notre pays ! Ne cédez pas aux sirènes jeunistes et incultes ». Jean-Guy - Auxerre 01/02/2019

 Bon dimanche Merci de votre attention Gérard-André

Et si cela vous est possible, n’hésitez pas à adresser un courriel de protestation à la mairie de Migennes :  voici le N° de la mairie: 03 86 80 09 45 et son adresse: accueil@ville-migennes.fr La mairie de Migennes est ouverte de 08h30 à 12h00 et de 13h30 à 18h00 Le samedi : de 08h30 à 12h00 »

 


Le 31/01/2019

Bonjour à toutes et à tous, 

Le Maire De Migennes, François Boucher (Bourgogne, Yonne) veut mettre définitivement au placard le portrait d'Edith PIAF (mais ça dépend de nous tous*). Où se trouve cette oeuvre ?  Est-elle encore en état ?  Ce portrait, à peine entrevu à la télévision contrairement à celui de Jacques Brel, a t-il été abîmé ou même détruit, vu la façon dont il a été malmené ? Ce qui, dans cette affaire, serait un scandale énorme !

  • * Bruno Daraquy, Comédien Chanteur écrit ceci à propos de cette situation absurde ! : "860 signatures pour un portrait... Triplons ce chiffre ! En pleine guerre à l'intelligence, cette "petite" bataille doit finir par une victoire sur les petits marquis, leurs armées d'imbéciles et leurs troupeaux d'incultes!"  Au fait, voici le N° de la mairie: 03 86 80 09 45 et son adresse: accueil@ville-migennes.fr La mairie de Migennes est ouverte de 08h30 à 12h00 et de 13h30 à 18h00 Le samedi : de 08h30 à 12h00.
  • Cette affaire intéresse toutes celles et tous ceux qui ne veulent pas que l'on bafoue la mémoire, notre mémoire, et que l'on efface l'identité de ce cabaret mythique et de son créateur Michel Wattelier.    

Pour le réaccrochage du portrait d'Edit Piaf à son emplacement d'origine , aux côtés de Jacques Brel, signez la pétition qui existe aussi sur papier et peut être signée par ce lien: Pétition portrait d'Edith Piath et Jacques Brel


Le 30/01/2019

Madame, Monsieur, bonjour,

AHURISSANT, INCOMPRÉHENSIBLE 

A la suite de la décision de Monsieur François Boucher Maire de Migennes, qui demande le réaccrochage du portrait de Jacques Brel, mais pas celui d'Edith Piaf (Pièce maitresse du cabaret l'Escale)  veuillez trouver ci dessous ma  lettre ouverte pour lui dire notre désapprobation et l’incompréhension totale quant au traitement du portrait d’Edith Piaf, laissé au placard.

On peut toujours faire signer cette pétition mais voici, si vous souhaitez dire votre indignation,  les coordonnées, le N° de la mairie: 03 86 80 09 45 et son e adresse: accueil@ville-migennes.fr

La mairie de Migennes est ouverte : Du lundi au vendredi : de 08h30 à 12h00 et de 13h30 à 18h00
Le samedi : de 08h30 à 12h00...

Gérard-André

À Monsieur François Boucher Maire de Migennes

Monsieur le Maire,

 

Vendredi 25 janvier 2019 en fin de journée j’ai été mis au courant de votre décision de remettre en place le portrait de Jacques Brel.

Je vous remercie pour ce premier pas, mais vous vous doutez bien que pour toutes l’s personne  qui ont signé ma pétition, votre décision ne peut convenir et provoque de la colère puisque pour retirer le portrait d’art d’Edith Piaf vous prenez comme argument : Edith Piaf n’a pas chanté à l’Escale. L’argument  est lamentable. Mais, qui vous conseille ?  Auriez-vous oublié que Michel Wattelier l’a programmée deux fois mais que, pour cause de deux drames, dont la mort de Marcel Cerdan, elle n’a pu se produire ?

 

Vous savez fort bien que ce cabaret s’appelle l’Escale parce que Monsieur Michel Wattelier, créateur de ce lieu et génial défricheur et découvreur de talents, (une sorte de Jacques Canetti), s’est servi du titre d’une chanson d’Edith Piaf pour le baptiser l’ESCALE.

Faut-il rappeler, ici, la carrière internationale d’Edith Piaf qui fut et reste si fusionnelle avec tous les publics dans le monde. Y a-t-il une artiste plus populaire ?   Personnellement, depuis toujours, je la considère comme La Callas de la chanson française, dite de variété.  

 

Edith Piaf ne peut et n’a pas à être sacrifiée sur l’autel de l’inculture de ceux qui vous conseillent..

 

Monsieur le Maire, vous n’êtes pas sans connaître l’histoire de ce cabaret mythique extrêmement célèbre, auprès de tous les publics, et plus encore auprès des gens de mon métier, les artistes, les musiciens…

 

Monsieur le Maire, j’ai pris grand soin dans ma lettre ouverte du 22 décembre 2018 de dire qu’il ne pouvait y avoir de gagnant ou de perdant. Malheureusement cette lettre est restée sans réponse* comme ce fut également le cas pour la lettre de Madame Anne-Marie Wattelier, la fille de Michel Wattelier. (*à l’exception d’un des conseillers de votre majorité qui m’a appelé à La Closerie pour me dire, tout en me précisant d’ailleurs qu’il était un de vos amis, son désaccord avec vous sur cette question du décrochage.

 

Monsieur François Boucher c’est vous qui avez placé, lors d’un conseil municipal, cette affaire sur le plan politique. J’ai personnellement été stupéfait de votre réaction. Il aurait probablement simplement suffi de_ différer… Votre réponse « Je ne changerai rien à ce qui a été fait » n’a fait qu’envenimer les choses en les  clochemerlisant .  Je ne me serais pas engagé dans cette affaire des portraits si ce n’était qu’une question de polémique et de règlement de compte qui sont, nous le savons bien, toujours au ras des pâquerettes.

 

Edith Piaf sur les murs de L’Escale est une pièce maîtresse de l’histoire de la chanson française dont il n’est nul besoin de rappeler son étroite liaison avec la Grande Histoire et le mouvement social dans notre pays. Rappelez-vous les Mazarinades, plus de 5000 chansons pamphlétaires pour dénoncer l’injustice royale portée par ce « pauvre » Mazarin.  L’histoire que nous vivons actuellement ne dément pas mes propos.

 

Toute cette affaire, selon moi  n’aurait pu exister s’il y avait eu en amont une réflexion de fond (je donne mon avis non comme bon mais comme mien , disait Michel de Montaigne): quelle orientation, quelle mission  faut-il donner à  l’Escale.  Aucune mission précise n’est à l’évidence définie sinon, par la main de votre adjointe, ou par celle de l’animateur, ces portraits, ces icônes, pièces maîtresses du décor de l’Escale n’auraient jamais quitté les murs.

 

Je suis désolé que cette affaire ait pris cette tournure. J’espère que vous ferez rapidement raccrocher les deux portraits (avec une restauration sans doute nécessaire et une mise sous cadre).

Par la spécificité de ce lieu, la question de la place de l’Escale dans la région (avec son volet touristique) est posée.

Ne détruisez pas l’un des derniers temples de l’âge d’or du music-hall.

Je vous prie d’accepter mes respectueuses salutations.

 

Gérard-André

Artiste Compositeur,

Auteur interprète


Le 21/01/2019

SOS, HELP !

Il faut faire remettre les grands portraits d'arts dédicacés d'Edith Piaf et de Jacques Brel décrochés des murs et mis au placard dans le Cabaret mythique de L'Escale à Migennes (Yonne).

On ne respecte plus rien ? Ces deux icônes étaient là depuis ces origines mais ils devaient faire peur aux incultes. On ne peut pas laisser partir la mémoire.


Le 19/01/2019

Amis, Madame, Monsieur,

Pour faire le point, sur l’affaire des portraits d’Edith Piaf et de Jacques Brel décrochés, en catimini, des murs de l’Escale, et sur la pétition que j’ai mise en place sur internet (bientôt disponible sur papier),

Je vous invite le Jeudi 24 Janvier de 18h30 à 20h00 à La Pergola  24, rue Aristide Briand 89400 Migennes, pour un rendez-vous de presse et d’information suivi d’un échange, amical et musical*.  La pétition en ligne, la remise de la pétition papier, les questionnements sur la suite à donner devant la colère qui s’exprime autour de cette question, la lecture de quelques commentaires déposés par les premiers signataires, les mots des uns et des autres… ponctueront cette première rencontre. 

Et en ce début d’année chargé d’événements majeurs, nous lèverons le verre de l’amitié et *si le temps imparti le permet, j’interpréterai quelques vers bien choisis de Georges Brassens pour illustrer et clôturer cette première rencontre de celles et ceux qui ne veulent pas que l’on sacrifie la mémoire au nom du changement de décor ! Par avance, je remercie notre hôte Sébastien qui nous accueille en dehors des heures d’ouverture de son restaurant La Pergola.Merci de confirmer votre présence. Si vous ne pouvez venir, communiquer un court commentaire que je pourrai* lire, signé d’un prénom, d’une date et d’un lieu de résidence.  confirmation: acytise@orange.fr


Le 22/12/2018

Bonjour,

D'abord passez les meilleures fêtes possibles

Merci d'avoir signé. Avez-vous lu les articles dans l'Yonne Républicaine et si non souhaitez-vous les recevoir par courriel. Vous pouvez m'écrire  à lacloserie1@orange.fr

N'oubliez pas d'imprimer ma pétition en papier pour la faire signer (si cela vous est possible) aux amis sans internet.

Amicales salutations chantantes et poétiques

Gérard-André


Le 03/02/2019

Bonjour, notre pétition avec la pétition papier approche  du millième pétitionnaire (voir ci-dessous le commentaire d’un des derniers signataires).  Il nous en faudra beaucoup plus mais ça ne fait que commencer.

Merci de faire suivre aux amies et amis des amis

N'oubliez pas les amis sans internet ou qui ne veulent pas signer sous cette forme !

J’enregistre aussi, hors pétition, de nombreuses protestations venant de partout, ce qui montre bien que ces faits dépassent largement les contours de la ville et même de la région.

 Le risque de l’effacement progressif de la mémoire et du passé prestigieux de L’Escale est bien réel !

ET AMIS (es) si l’on poursuit la logique du maire de Migennes, Monsieur François Boucher, qui vient, sous la pression de la pétition et des protestations qui s’amplifient et fusent de toutes parts, de réaccrocher le portrait de Jacques Brel mais déclare « je ne réaccroche pas Edith Piaf car elle n’a pas chanté dans le Cabaret »

…Alors,  Il faut vite changer le nom du cabaret de Migennes, puisque Monsieur Michel Wattelier a donné ce nom L’ESCALE, avec l’accord d’Edith Piaf, en référence au titre de sa chanson L’Escale. Où se trouve le portrait d’Edith Piaf et dans quel état est-il ? Y aurait-il un souci de ce côté-là pour qu’on ne le réaccroche pas ?

* le commentaire d’un des récents pétitionnaires : « Il y a toujours de l'honneur à reconnaître son erreur. Mesdames et messieurs les dirigeants de Migennes, de grâce, remettez à leurs places Edith et Jacques, gloires éternelles de notre pays ! Ne cédez pas aux sirènes jeunistes et incultes ». Jean-Guy - Auxerre 01/02/2019

 Bon dimanche Merci de votre attention Gérard-André

Et si cela vous est possible, n’hésitez pas à adresser un courriel de protestation à la mairie de Migennes :  voici le N° de la mairie: 03 86 80 09 45 et son adresse: accueil@ville-migennes.fr La mairie de Migennes est ouverte de 08h30 à 12h00 et de 13h30 à 18h00 Le samedi : de 08h30 à 12h00 »

 


Le 31/01/2019

Bonjour à toutes et à tous, 

Le Maire De Migennes, François Boucher (Bourgogne, Yonne) veut mettre définitivement au placard le portrait d'Edith PIAF (mais ça dépend de nous tous*). Où se trouve cette oeuvre ?  Est-elle encore en état ?  Ce portrait, à peine entrevu à la télévision contrairement à celui de Jacques Brel, a t-il été abîmé ou même détruit, vu la façon dont il a été malmené ? Ce qui, dans cette affaire, serait un scandale énorme !

  • * Bruno Daraquy, Comédien Chanteur écrit ceci à propos de cette situation absurde ! : "860 signatures pour un portrait... Triplons ce chiffre ! En pleine guerre à l'intelligence, cette "petite" bataille doit finir par une victoire sur les petits marquis, leurs armées d'imbéciles et leurs troupeaux d'incultes!"  Au fait, voici le N° de la mairie: 03 86 80 09 45 et son adresse: accueil@ville-migennes.fr La mairie de Migennes est ouverte de 08h30 à 12h00 et de 13h30 à 18h00 Le samedi : de 08h30 à 12h00.
  • Cette affaire intéresse toutes celles et tous ceux qui ne veulent pas que l'on bafoue la mémoire, notre mémoire, et que l'on efface l'identité de ce cabaret mythique et de son créateur Michel Wattelier.    

Pour le réaccrochage du portrait d'Edit Piaf à son emplacement d'origine , aux côtés de Jacques Brel, signez la pétition qui existe aussi sur papier et peut être signée par ce lien: Pétition portrait d'Edith Piath et Jacques Brel


Le 30/01/2019

Madame, Monsieur, bonjour,

AHURISSANT, INCOMPRÉHENSIBLE 

A la suite de la décision de Monsieur François Boucher Maire de Migennes, qui demande le réaccrochage du portrait de Jacques Brel, mais pas celui d'Edith Piaf (Pièce maitresse du cabaret l'Escale)  veuillez trouver ci dessous ma  lettre ouverte pour lui dire notre désapprobation et l’incompréhension totale quant au traitement du portrait d’Edith Piaf, laissé au placard.

On peut toujours faire signer cette pétition mais voici, si vous souhaitez dire votre indignation,  les coordonnées, le N° de la mairie: 03 86 80 09 45 et son e adresse: accueil@ville-migennes.fr

La mairie de Migennes est ouverte : Du lundi au vendredi : de 08h30 à 12h00 et de 13h30 à 18h00
Le samedi : de 08h30 à 12h00...

Gérard-André

À Monsieur François Boucher Maire de Migennes

Monsieur le Maire,

 

Vendredi 25 janvier 2019 en fin de journée j’ai été mis au courant de votre décision de remettre en place le portrait de Jacques Brel.

Je vous remercie pour ce premier pas, mais vous vous doutez bien que pour toutes l’s personne  qui ont signé ma pétition, votre décision ne peut convenir et provoque de la colère puisque pour retirer le portrait d’art d’Edith Piaf vous prenez comme argument : Edith Piaf n’a pas chanté à l’Escale. L’argument  est lamentable. Mais, qui vous conseille ?  Auriez-vous oublié que Michel Wattelier l’a programmée deux fois mais que, pour cause de deux drames, dont la mort de Marcel Cerdan, elle n’a pu se produire ?

 

Vous savez fort bien que ce cabaret s’appelle l’Escale parce que Monsieur Michel Wattelier, créateur de ce lieu et génial défricheur et découvreur de talents, (une sorte de Jacques Canetti), s’est servi du titre d’une chanson d’Edith Piaf pour le baptiser l’ESCALE.

Faut-il rappeler, ici, la carrière internationale d’Edith Piaf qui fut et reste si fusionnelle avec tous les publics dans le monde. Y a-t-il une artiste plus populaire ?   Personnellement, depuis toujours, je la considère comme La Callas de la chanson française, dite de variété.  

 

Edith Piaf ne peut et n’a pas à être sacrifiée sur l’autel de l’inculture de ceux qui vous conseillent..

 

Monsieur le Maire, vous n’êtes pas sans connaître l’histoire de ce cabaret mythique extrêmement célèbre, auprès de tous les publics, et plus encore auprès des gens de mon métier, les artistes, les musiciens…

 

Monsieur le Maire, j’ai pris grand soin dans ma lettre ouverte du 22 décembre 2018 de dire qu’il ne pouvait y avoir de gagnant ou de perdant. Malheureusement cette lettre est restée sans réponse* comme ce fut également le cas pour la lettre de Madame Anne-Marie Wattelier, la fille de Michel Wattelier. (*à l’exception d’un des conseillers de votre majorité qui m’a appelé à La Closerie pour me dire, tout en me précisant d’ailleurs qu’il était un de vos amis, son désaccord avec vous sur cette question du décrochage.

 

Monsieur François Boucher c’est vous qui avez placé, lors d’un conseil municipal, cette affaire sur le plan politique. J’ai personnellement été stupéfait de votre réaction. Il aurait probablement simplement suffi de_ différer… Votre réponse « Je ne changerai rien à ce qui a été fait » n’a fait qu’envenimer les choses en les  clochemerlisant .  Je ne me serais pas engagé dans cette affaire des portraits si ce n’était qu’une question de polémique et de règlement de compte qui sont, nous le savons bien, toujours au ras des pâquerettes.

 

Edith Piaf sur les murs de L’Escale est une pièce maîtresse de l’histoire de la chanson française dont il n’est nul besoin de rappeler son étroite liaison avec la Grande Histoire et le mouvement social dans notre pays. Rappelez-vous les Mazarinades, plus de 5000 chansons pamphlétaires pour dénoncer l’injustice royale portée par ce « pauvre » Mazarin.  L’histoire que nous vivons actuellement ne dément pas mes propos.

 

Toute cette affaire, selon moi  n’aurait pu exister s’il y avait eu en amont une réflexion de fond (je donne mon avis non comme bon mais comme mien , disait Michel de Montaigne): quelle orientation, quelle mission  faut-il donner à  l’Escale.  Aucune mission précise n’est à l’évidence définie sinon, par la main de votre adjointe, ou par celle de l’animateur, ces portraits, ces icônes, pièces maîtresses du décor de l’Escale n’auraient jamais quitté les murs.

 

Je suis désolé que cette affaire ait pris cette tournure. J’espère que vous ferez rapidement raccrocher les deux portraits (avec une restauration sans doute nécessaire et une mise sous cadre).

Par la spécificité de ce lieu, la question de la place de l’Escale dans la région (avec son volet touristique) est posée.

Ne détruisez pas l’un des derniers temples de l’âge d’or du music-hall.

Je vous prie d’accepter mes respectueuses salutations.

 

Gérard-André

Artiste Compositeur,

Auteur interprète


Le 21/01/2019

SOS, HELP !

Il faut faire remettre les grands portraits d'arts dédicacés d'Edith Piaf et de Jacques Brel décrochés des murs et mis au placard dans le Cabaret mythique de L'Escale à Migennes (Yonne).

On ne respecte plus rien ? Ces deux icônes étaient là depuis ces origines mais ils devaient faire peur aux incultes. On ne peut pas laisser partir la mémoire.


Le 19/01/2019

Amis, Madame, Monsieur,

Pour faire le point, sur l’affaire des portraits d’Edith Piaf et de Jacques Brel décrochés, en catimini, des murs de l’Escale, et sur la pétition que j’ai mise en place sur internet (bientôt disponible sur papier),

Je vous invite le Jeudi 24 Janvier de 18h30 à 20h00 à La Pergola  24, rue Aristide Briand 89400 Migennes, pour un rendez-vous de presse et d’information suivi d’un échange, amical et musical*.  La pétition en ligne, la remise de la pétition papier, les questionnements sur la suite à donner devant la colère qui s’exprime autour de cette question, la lecture de quelques commentaires déposés par les premiers signataires, les mots des uns et des autres… ponctueront cette première rencontre. 

Et en ce début d’année chargé d’événements majeurs, nous lèverons le verre de l’amitié et *si le temps imparti le permet, j’interpréterai quelques vers bien choisis de Georges Brassens pour illustrer et clôturer cette première rencontre de celles et ceux qui ne veulent pas que l’on sacrifie la mémoire au nom du changement de décor ! Par avance, je remercie notre hôte Sébastien qui nous accueille en dehors des heures d’ouverture de son restaurant La Pergola.Merci de confirmer votre présence. Si vous ne pouvez venir, communiquer un court commentaire que je pourrai* lire, signé d’un prénom, d’une date et d’un lieu de résidence.  confirmation: acytise@orange.fr


Le 22/12/2018

Bonjour,

D'abord passez les meilleures fêtes possibles

Merci d'avoir signé. Avez-vous lu les articles dans l'Yonne Républicaine et si non souhaitez-vous les recevoir par courriel. Vous pouvez m'écrire  à lacloserie1@orange.fr

N'oubliez pas d'imprimer ma pétition en papier pour la faire signer (si cela vous est possible) aux amis sans internet.

Amicales salutations chantantes et poétiques

Gérard-André

957 signatures
Signez avec votre email
Pétition soutenue par un Super contributeur
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Partagez cette pétition avec vos amis
Je signe avec un autre email
287 commentaires
Le 20/12/2018 à 13:13:15
Une société sans culture est une société sans progrès.
0
Hã©lã¨ne - Le 30/01/2020 à 18:28:32
ces portraits n'étaient-ils que décoratifs ???Quel mépris pour tous ces bons souvenirs que nous laissent ces artistes
0
Jean-luc - Le 04/02/2019 à 18:34:21
Défense de la culture, composante essentielle de la démocratie
0
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs