Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Nous soutenir Lancer une pétition
Pétition

Vénerie sous terre : Non à la période complémentaire en Meurthe et Moselle, non aux périodes de chasse étendues !

Pétition : Vénerie sous terre : Non à la période complémentaire en Meurthe et Moselle, non aux périodes de chasse étendues ! Pétition

Vénerie sous terre : Non à la période complémentaire en Meurthe et Moselle, non aux périodes de chasse étendues !

26.296 signatures
Pétition soutenue par un Super contributeur
Auteur :
Auteur(s) :
Anne, de Gérardmer
Destinataire(s) :
Monsieur le Préfet de Meurthe et Moselle
La pétition
Monsieur le Préfet de Meurthe et Moselle,

J'apprends à l'instant même la consultation publique que vous avez lancée concernant le projet d'ouverture de la chasse pour la saison 2020-2021, consultation qui prendra fin dans 4 jours, le 29 mars.

Vous autorisez la vénerie sous terre sur des périodes prolongées (8 mois), ne laissant pas de répis aux blaireaux. Vous demandez en sus la mise en place d'une période complémentaire, du 15 au 31 mai 2021.

Dois-je rappeler que le blaireau est devenu une espèce protégée chez la plupart de nos voisins européens, y compris au Royaume Uni ?

Pays qui ont bien compris les incongruités de cette pratique :
- le déterrage n'impacte pas que les blaireaux (chats forestiers, chauves souris, loutres)
- il ne lutte pas contre les dégats, le plus souvent commis par les sangliers...et les déterreurs
- il peut favoriser la dispersion de la tuberculose bovine. D'ailleurs un arrêté ministériel du 7 décembre 16 interdit « la pratique de la vénerie sous terre pour toutes les espèces dont la chasse est autorisée en raison du risque de contamination pour les équipages de chiens ».
- il est incompatible avec le code de l'environnement : les blaireautins peuvent encore être allaités et dépendants de leur mère pour rechercher la nourriture. Or, selon l’article L. 424-10 du Code de l’environnement, « il est interdit de détruire, d’enlever, de vendre, d’acheter et de transporter les portées ou petits de tous mammifères dont la chasse est autorisée, sous réserve des dispositions relatives aux animaux susceptibles d’occasionner des dégâts ».
- il ne respecte pas la convention de Berne, les effectifs nationaux n'étant pas connus
- il est absolument cruel. Les aménagements récents qui ont été apportés à l’arrêté du 18 mars 1982 sur la vénerie sous terre, qui interdit notamment « d’exposer un animal pris aux abois ou à la morsure des chiens avant sa mise à mort », sont inapplicables, de l’aveu des chasseurs eux-mêmes !

Selon ipsos, 73 % des français imaginent que la barbare vénerie sous terre a disparu depuis bien longtemps...Un pays a deux vitesses donc. Modernité contre pratiques moyenâgeuses.

La régulation des espèces sauvages n'a de meilleure efficacité que par l'introduction ou la réintroduction de prédateurs naturels.

A l'heure où le débat sur la cause animale est partout mis en avant chez nos voisins européens, la France se targue d'aller à contre courant et de favoriser l'élimination "gratuite" des "nuisibles" (classés espèces protégées chez nos chers frontaliers).

Le pays des Droits de l'Homme a encore beaucoup de progrès à faire en matière de respect de la vie.Il est clair aux yeux des 98.5 % de non chasseurs que compte notre pays, que le carnage opéré par le monde cynégétique est largement soutenu par nos dirigeants politiques, au dépit de la pensée générale qui tend, à 84 %, à faire de la chasse un "loisir morbide qui devrait être interdit".

Que souhaitez vous privilégier ? Le désir franc de vos concitoyens largement majoritaires, ou un lobby qui ne représente finalement que quelques milliers d'empêcheurs de se promener en rond ? Les millions de français qui craignent pour leur sécurité ou qui renient une barbarie aujourd'hui malplacée, ou les quelques autres qui parlent trop fort ?

Comme votre consultation m'y autorise, je souhaite contrer ce projet que je juge scandaleux tant par les planifications de périodes de chasse bien trop longues que par les espèces citées.

Avec mes meilleures salutations.

Anne, de Gérardmer, ville vosgienne où le conseil municipal a intelligemment interdit la chasse aux renards, aux blaireaux, aux corbeaux et aux fouines, s'opposant ainsi à la décision préfectorale. Exemple à suivre !
26.296 signatures
Signez avec votre email
Pétition soutenue par un Super contributeur
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je signe avec un autre email
Ajouter un commentaire
763 commentaires
Dominique - Le 27/03/2020 à 20:12:49
Ils n'ont rien compris chaque animal ou organisme vivant sur cette planète est nécessaire rentrer vous ça dans le crâne
1
Christiane - Le 28/03/2020 à 09:26:06
L'homme veut tout tuer
1
Jess - Le 28/03/2020 à 11:17:38
Inadmissible, stoppons ces pratiques arriérées et la complicité des pouvoirs publiques.
1
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs