73 811 036 personnes agissent sur MesOpinions.com

Pétition - Animaux

Signez la pétition

Déjà 19.508 signatures

  Partager avec vos amis Facebook  Partager avec vos amis Facebook

Sauvegarde en cours...
Pétition : URGENCE A SAINT-MAIXENT L ECOLE (79400) POUR LES CHATS DES RUES

URGENCE A SAINT-MAIXENT L ECOLE (79400) POUR LES CHATS DES RUES

Auteur : Renaudon Claudia

Créé le 10/04/2018  

À l'attention : de Mr Le Maire de ST MAIXENT L'ECOLE, le directeur des services techniques et les élus

Pour la stérilisation des chats et chattes des rues de SAINT-MAIXENT L’ÉCOLE


Si, aujourd'hui, je lance cette pétition, c'est suite à la découverte macabre, faite mardi soir le 3 avril 2018 rue Chanoine Constant Grand à St Maixent l’École, d'un carton avec des chatons mutilés, à l'endroit même du nourrissage, afin d'être certain qu’on les trouve (ci-joint photo et je présente d'ores et déjà mes excuses pour les âmes sensibles). Serait-ce un moyen supplémentaire pour m'intimider dans le but de me faire arrêter mon combat ? Les animaux ont des droits et nous avons un devoir envers eux :



  • contre les abominations commises sur les chats de SAINT-MAIXENT L’ÉCOLE dans les Deux-Sèvres (pétition lancée par Madame RENAUDON Claudia) ;

  • les disparitions aussi discrètes qu'inexpliquées de chats, aussi bien identifiés que non identifiés ;

  • l’attitude inadmissible de la police municipale auprès des personnes tentant de porter secours aux chats errants ;

  • les tortures perpétrées sur les chats errants et les chatons sans défense, déchatisation barbare et hors la loi, sont le lot permanent de la petite ville de Saint-Maixent l’École.


 La ville est devenue un véritable enfer et un danger permanent pour les chats errants.

Nous demandons que la lumière soit faite sur les maltraitances félines, aussi bien actives que passives, dans cette ville et que la commune prenne des dispositions logistiques et financières pour suivre la tendance nationale en matière de bien-être animal, en appliquant les dernières avancées législatives.


Accompagnée d'un Collectif de défense des animaux, je suis intervenue à plusieurs reprises dans le bureau du directeur des Services techniques pour la stérilisation et identification des chats des rues, pour que la loi du député Monsieur LEFEBVRE votée en 2014 et applicable en janvier 2015 soit mise en place à Saint-Maixent l’École.

Le principe est simple, la commune doit signer une convention, avec soit la Fondation 30 millions d'amis, la Fondation Brigitte Bardot, la SPA, la Fondation mondiale IFAW (qui prendra en charge le coût financier de cette action) et réintégrer les chats dans leur biotype sous sa protection.


Faire disparaître des chats présents sur un territoire, ne fait qu’en attirer de nouveaux. Ce qui n’est pas une solution à long terme.


La commune ne peut pas faire la sourde oreille dans la mesure où elle a déjà reçu différents courriers, des Associations et du député LEFEBVRE, l'encourageant à mettre en place et à signer ladite convention ; j'ai les doubles des courriers. 


Suite à toutes ces démarches et lors du nourrissage quotidien des rues,  j'ai été photographiée, filmée à mon insu, menacée et insultée. Je précise qu'au cours d'un entretien avec le directeur des Services techniques, en août 2016, il m'a tenu des propos concernant l'avenir de ces chats que je ne rapporterai pas ici, tellement c'est abject ! Depuis, des chats stérilisés avec nos propres deniers, ont carrément disparu de la circulation, alors qu'ils étaient promis à l'adoption. Nous avons répertorié, par photo et par quartier, tous les chats que nous soignons, et avons fait stériliser. 


Joint à cette pétition, la copie de la loi concernant le nourrissage et l’abreuvage des chats errants.


Si la campagne de stérilisation était régulièrement effectuée, comme beaucoup le demande sur Saint-Maixent l’École, ces chats ne se reproduiraient plus, ne se battraient plus, n'éventeraient plus les poubelles, seraient moins sujet aux maladies, moins de jets d’urine, et j'en passe !!!! Tout le monde y trouverait son compte. L’attitude du Maire, des élus et du Directeur des services techniques reste incompréhensible.


Plus de 3500 communes, en 2015, l'ont déjà fait et autant en 2016, dont la ville de Niort qui le pratique depuis 5 ans avec des résultats plus que probants. 


Exemple : Poitiers, Royan, Laval, Lyon -Vénissieux, Grenoble, et bien d'autres encore.


Si le premier magistrat de la Commune ne veut pas faire appliquer la loi, qui le fera ? 


Si vous êtes pour la défense des animaux et en particulier des chats errants, signez cette pétition et partagez-la autant que possible.

Merci à tous ! On ne peut ni ne doit fermer les yeux. 


-Bon à savoir et à sortir si vous avez des soucis lors du nourrissage et de l'abreuvage !


"Le chat errant est reconnu animal domestique par le code rural et de la pêche maritime.


 -Le fait de priver de nourriture et d'abreuvement un animal domestique est reconnu cruauté passive conformément à l'article R214-17 du Code Rural. "Le chat errant est reconnu animal domestique par l’arrêté du 3 avril 2014 fixant les règles sanitaires et de protection animale auxquelles doivent satisfaire les activités liées aux animaux de compagnie, d’espèces domestiques relevant du IV de l'article L.214-6 du code rural et de la pêche maritime."De plus, le fait de nourrir les chats errants maintient les chats dans un état sanitaire satisfaisant donc réduit les risques sanitaires car des animaux affaiblis par manque de nourriture et d'eau vont inévitablement déclarer et propager des maladies.
Ne pas nourrir le chat errant, en particulier sur le territoire public, est donc un acte de mauvais traitement, un défaut de devoir citoyen, une infraction à l'article L214-3 du Code Rural."

Cette infraction peut donc être punie par le Code Pénal.

Vous pourriez soutenir aussi

signatures Je signe

signatures Je signe

signatures Je signe
Lancer votre pétition

Lancer ma pétition

Lancez votre pétition pour faire bouger les choses Je lance ma pétition