131 869 522 signatures sur MesOpinions.com

Pour que SPEEDY soit rendue à sa famille réunionnaise !

Sauvegarde en cours...
Pétition : Pour que SPEEDY soit rendue à sa famille réunionnaise !
Auteur : Astrid PUISSANT pour DROIT DE CITE - Refuge ARCHE DE NOE - Ile de la Réunion

Destinataire(s) : Madame la Présidente de la SPA DE LA REUNION

Madame la Présidente de la SPA DE LA REUNION


(pour action)


A la Présidente ou au Président de l'Association métropolitaine destinataire de SPEEDY


A l'adoptant/e prévu(e) de SPEEDY 


A Monsieur le Gestionnaire de la Fourrière Intercommunale de la CASUD (pour information)


Chaque année, des centaines de chiens et chiennes réunionnais de petit gabarit s'envolent vers la métropole où ils sont très prisés par des adoptants notamment ceux vivant en appartement. Si cette expatriation zélée se passe généralement bien (il n'existe toutefois aucune données sur le devenir réel des animaux à plus ou moins longue échéance), il arrive aussi que le happy end ne soit pas au rendez-vous.


Voici pour illustrer  notre propos l'histoire courte mais édifiante de PATATE, entre-temps rebaptisée SPEEDY après identification par vos services vétérinaires . PATATE-SPEEDY est une petite femelle de type SPITZ échappée à la vigilance de sa maîtresse à St-Joseph le 8 septembre dernier, recueillie 48h plus tard par une riveraine du quartier, présentée au vétérinaire pour vérification d'identité.


Malheureusement, comme c'est encore trop souvent le cas ici à la Réunion, la petite PATATE n'est pas identifiée. Ni la Clinique vétérinaire, ni la personne qui l'a recueillie n'ayant pu l'héberger le temps de lancer un appel sur deux sites spécialisés, elle a été confiée à la fourrière intercommunale du TAMPON dans le cadre du délai de garde légal. Son joli minois et sa petite taille n'ont bien sûr pas échappés à la sagacité de vos personnels chargés d'écumer les boxes de la fourrière pour y dénicher la perle rare tant prisée en métropole et laissant à leur triste sort ses compagnons d'infortune moins à la mode, moins beaux, trop communs,  trop grands, trop ci, pas assez cela et qui au lieu de "sauter la mer" passeront inexorablement sous les fourches caudines de l'euthanasie à grande échelle dans un délai de 8 jours.


On pourra bien sûr reprocher à sa maîtresse :


- de n'avoir pas fait identifier son animal en application de la loi même s'il s'agit d'un don intra-familial 


- de n'avoir pas fait procéder à sa stérilisation d'autant plus qu'elle est non imposable donc élligible à la stérilisation subventionnée


- d'avoir trop compté sur le bons sens de sa chienne et son retour au bercail (laissant le portail ouvert pour lui permettre de rentrer à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit)


- d'avoir perdu du temps (consultation des sites animaux perdus/trouvés que le 25 septembre)


- d'avoir tardé à interroger la fourrière (combien de personnes connaissent la marche à suivre ?).


Aujourd'hui, un petit garçon de 7 ans pleure son petit compagnon mais garde encore un espoir de le retrouver. Même si cet espoir s’amenuise au fil des jours. 


Car si entre le 11 septembre et le 25 septembre on peut reprocher la position d'attente et d'inaction de la maîtresse de la petite chienne, les tentatives de toutes sortes qu'elle a déployé depuis cette date compensent largement l'attente stérile des premiers jours. Moultes appels aux associations de protection animale à la Réunion et en métropole, aux compagnies aériennes, la consultation du registre d'entrée et de sortie de la fourrière. Il y a aussi des photos de la chienne à différents âges et visiblement bien intégrée dans sa famille réunionnaise et qui ne laisssent aucun doute sur la "paternité" de la petite chienne.


Il y a aussi bien sûr son appel à la SPA DE LA REUNION, c'est-à-dire à sa présidente, une demande à laquelle vous avez opposé une fin de non-recevoir au motif que l'animal n'étant pas identifié il ne lui appartenait plus ; mais  ce à quoi on peut rétorquer qu'il ne vous appartenait pas non plus avant que vous procédiez à son identification.

SPEEDY, qui porte dorénavant bien son nom, aurait donc bénéficié d'une adoption expresse en métropole (le jour et l'heure de départ de la Réunion restent pour le moment un secret bien gardé). La maîtresse de PATATE/SPEEDY a juste eu confirmation que l'association LIZA de Dany Saval et Michel Drucker attendait ce samedi "un lot" de petits gabarits mais qu'elle ne savait pas si la petite chienne faisait partie du voyage. (Vous permettrez qu'à titre personnel je reste dubitative quand au choix du substantif qualifiant l'arrivage). Mais d'autres associations accueillent des chiens et chats en provenance de la Réunion.


EPILOGUE : si SPEEDY a trouvé une nouvelle famille métropolitaine, cette histoire laisse ici à la Réunion un gout amer et une famille attristée avec un petit garçon à qui il manque son compagnon de tous les jours depuis un an. 


Alors si vous êtes l'association destinataire de SPEEDY à son arrivée en métropole ou si vous êtes l'heureux adoptant prévu pour SPEEDY, sa première famille est prête à débourser l'ensemble des frais liés à son rapatriement à la Réunion où il continuera à couler des jours heureux au milieu des siens. Peut-être, en échange, pourriez-vous donner une chance à l'un de nos nombreux compagnons en attente d'adoption.


Nous vous remercions par avance de votre bienveillance. 


Bien cordialement


Astrid PUISSANT


DROIT DE CITE


Refuge ARCHE DE NOE


97437 Ste Anne


Ile de la Réunion


0692 36 28 09


droitdecite.association@orange.fr 

14.528 signatures

Pétition soutenue par un Super contributeur

  Partager avec vos amis Facebook  Partager avec vos amis Facebook
Partagez la pétition avec vos amis :

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs

Lancer votre pétition

Lancer ma pétition

Lancez votre pétition pour faire bouger les choses Je lance ma pétition