Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Blog Nous soutenir Lancer une pétition
Accueil Pétitions Pétitions animaux Selon le code civil du Québec, les animaux sont des objets. Changeons cette aberration !
Pétition

Selon le code civil du Québec, les animaux sont des objets. Changeons cette aberration !

Selon le code civil du Québec, les animaux sont des objets. Changeons cette aberration ! Pétition
29.111 signatures
Auteur :
Auteur(s) :
Lorraine Dubé
Destinataire(s) :
premier ministre du Québec Philippe Couillard, des ministres Pierre Moreau et Pierre Paradis
La pétition
Actualité(s)

Les animaux ne doivent plus être considérés comme des objets dont nous pouvons disposer à notre guise, comme nous le faisons de biens matériels ou produits jetables après usage.


Prenons position pour les défendre.


Le problème de surpopulation fait en sorte que des animaux en santé sont euthanasiés. Chaque année, c’est malheureusement le sort cruel réservé à des dizaines de milliers d’entre eux.


Il faut nous mobiliser et recueillir le plus grand nombre d'appuis. Partageons à grande échelle. Merci infiniment pour les animaux.


"La grandeur d’une Nation et son progrès moral peuvent être mesurés à la façon dont elle traite les animaux" - Gandhi.


Le nouveau ministre de l’Agriculture, monsieur Pierre Paradis, a affirmé être prêt à modifier la loi pour mieux protéger les animaux. "Si nécessaire, il y aura des changements législatifs. Il y a également le Code criminel qui s’applique dans certains cas, et j’ai l’intention de discuter avec le ministère de la Justice dans les prochaines heures. Le Québec s’est retrouvé en fin de peloton quant au traitement des animaux et je ne veux pas qu’on reste là. Je veux qu’on soit dans le peloton de tête, j’en fais un défi" a précisé le ministre lors d’un récent point de presse.


Prenons-le aux mots ! Au Québec, seul un petit nombre de propriétaires acceptent les animaux de compagnie. Par exemple, la Régie du logement estime que seulement 3 % des propriétaires acceptent les locataires ayant des chiens. Sur le site de la SPCA, les techniciens répondent aux questions susceptibles de soulever des inquiétudes. Tel que spécifié au sujet des clauses anti-animaux, des lois stipulent que l’occupant a la responsabilité de laisser son logement dans le même état qu'il l'a reçu. Je conviens qu’il y a parfois des abus, mais il ne faut pas perdre de vue que de bons locataires et leurs animaux sont pris en otage, souvent des familles plus démunies. Les clauses anti animaux des baux ont pour conséquences les abandons lors de déménagements, un fléau qui ne cesse d'accroître et prendre de l'ampleur à chaque année.


Au fil des années, comme d’autres citoyens, j’ai secouru et procuré les meilleurs soins à de nombreux animaux errants et leur progéniture, certains ont été rescapés en mauvais état. Nous sommes plusieurs personnes à compenser avec nos finances personnelles pour certains maîtres irresponsables qui abandonnent délibérément leurs animaux, sans aucun recours. Nous faisons appel à l’humanisme et la conscience des gens.


Ne sous-estimez pas les mobilisations citoyennes. Il faut prévenir la surpopulation en légiférant pour favoriser l'accès à la stérilisation mais aussi responsabiliser certains maîtres face à leur engagement à long terme envers leur animal. Des organismes voués à la protection des animaux sont efficaces mais trop souvent débordés, les gens à bout de souffle. On doit faire davantage que de la conscientisation, de la sensibilisation.


Force est d'admettre qu'il faut légiférer en ce sens. L'argent devrait être redistribué. Par exemple, on pourrait s’inspirer de la fondation 30 millions d'amis qui soutient des refuges dans toute la France. Les règles actuelles ne pénalisent pas la négligence, les mauvais traitements et la cruauté envers les animaux. Les maîtres fautifs ne doivent plus s'en tirer impunément, les actes de négligence et cruauté doivent être répréhensibles et passibles de peines plus sévères. Les règles et normes de la Régie du logement devraient être entièrement révisées pour ne pas pénaliser les bons locataires mais également tenir compte des propriétaires et de leurs investissements.


Il serait important d’y impliquer les municipalités afin que des politiques et services soient mis en place. Les lois doivent définitivement changer, être plus équitables. Il ne faut pas perdre de vue l'ensemble des facteurs.


Il y a aussi de bons locataires pénalisés et le fléau d’abandons d’animaux.


Merci de votre appui,


Lorraine Dubé.


"Le véritable test moral de l’humanité, ce sont ses relations avec ceux qui sont à sa merci, les animaux."

29.111 signatures
Signez avec votre email
Veuillez sélectionner une option

Vous êtes sûr ? Votre mobilisation est importante pour que les pétitions atteignent la victoire !
Sachez que vous pouvez vous désinscrire dès que vous le souhaitez.

Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je n'ai pas signé cette pétition et je veux le faire
Ajouter un commentaire
Partagez la pétition avec vos amis :
- Actualité(s) de la pétition -
1.796 commentaires
Agnes - Le 23/01/2016 à 23:19:53
EN FRANCE C,est fini nous avons enfin reconnu l'animal comme un etre sensible mais il y a encore beaucoup à faire notamment en terme de justice qui ne condamne pas assez les meurtriers d'animaux malgré la loi
6 0
Anne - Le 18/01/2016 à 21:22:55
Il faut défendre les animaux partout dans le monde, ils sont tellement supérieurs à la plupart des hommes...
6 0
Catherine - Le 18/01/2016 à 22:35:44
Ils sont souvent plus humain que les hommes!
6 0
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs

Accueil Pétitions Pétitions animaux Selon le code civil du Québec, les animaux sont des objets. Changeons cette aberration !