Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Blog Nous soutenir Lancer une pétition
Accueil Pétitions Pétitions animaux Sécurité et Environnement : Pour la réforme du permis de chasser
Pétition

Sécurité et Environnement : Pour la réforme du permis de chasser

Sécurité et Environnement : Pour la réforme du permis de chasser Pétition
34.297 signatures
Pétition soutenue par un Super contributeur
Auteur :
Auteur(s) :
AOC -Alliance des Opposants à le Chasse.
Destinataire(s) :
Parlementaires, futurs élus, président(e) et ministres
La pétition

La Chasse c’est 3050 blessés déclarés et 403 morts en 20 ans.

Blessés déclarés, car selon les chiffres de fédérations de gardes chasse particuliers, 85% des incidents et blessures infligés par un acte de chasse ne seraient pas déclarés


Le gouvernement de Wallonie a entrepris les démarches pour que le permis de chasser français ne soit plus reconnu en Belgique.


Le gouvernement remet en cause cette validation estimant que notre permis de chasser national ne présentait pas les garanties de formation et  de sécurité minimum pour exercer la chasse sur son territoire.


L’AOC – l’Alliance des Opposants à la Chasse- interpelle les élus et le futur gouvernement, et propose.


Comment obtient on le permis de chasser en France ?


Prenons un exemple.


J’ai 16 ans et, vu mon âge, je peux donc légalement, et je veux, devenir chasseur. Je m’inscris à la journée de formation si je ne l’ai déjà fait car je peux en bénéficier à partir de 15 ans, et je me procure le livret semblable à celui destiné à la préparation au permis de conduire que j’étudierai.


Si j’ai été un citoyen respectueux je n’ai jamais tenu d’arme.


A cette journée de formation, une demi journée est consacrée à la théorie, connaissance de la faune, particulièrement du gibier et à la législation. L’après midi c’est la découverte des armes et le tir.


Je passe l’examen qui se déroule durant une journée.


L’examen théorique : 10 questions sur la connaissance de la chasse, de la faune, la législation, la sécurité  par des réponses à choix multiple que je coche parmi les réponses proposées. Idem en regardant des diapositives traitant des races de chiens, des espèces protégées …etc, ceci en environ 20 mn.


L’examen pratique : sur un parcours spécialement aménagé comportant deux pas de tir, il ne faut pas faire de faute de sécurité mettant en danger les personnes ou les biens en tirant (y sont disposés maison et véhicules vers lesquels il ne faut pas tirer) ni en transportant son arme.


Au premier pas, tir sur 4 pigeons d’argile de couleurs : rouges espèce protégée, verts espèce chassable.


Second pas, tir sur cible mouvante sanglier en configuration de battue. Ceci en environ ¼ d’heure.


Il n’est tenu aucun compte de la précision des tirs.



J’ai 16 ans, j’ai mon permis (taux de réussite avoisinant les 90 %) j’ai l’expérience d’une paire d’heures de maniement des armes, je vais dans une armurerie me procurer une carabine et les munitions, qui sont militaires et létales à plusieurs kilomètres, ce sont des armes de guerre…et à moi la Nature.


Ceci n’est pas sérieux, et la proposition de la Fédération de chasse, de remise à niveau pour la sécurité, tous les 10 ans, est particulièrement insuffisante et inadaptée.


Pour participer à notre  sécurisation


et à celle de notre environnement, voici,


INSPIREE DES LEGISLATIONS DE PLUSIEURS PAYS EUROPEENS,


la PROPOSITION DE L’AOC : 


Que les formations, théorique et pratique, soient dispensées par des organismes agréés indépendants, durent trois mois minimum par périodes d’une semaine,et portent sur la législation, la faune sauvage et sa protection, le fonctionnement des écosystèmes, la zoobiologie et le rôle des espèces dans leur milieu,les règles d’hygiène concernant le gibier abattu, la connaissance et l’usage des armes, dont la sécurité.


Que le diplôme de chasseur soit délivré :


Aux personnes âgées de plus de dix huit ans,âge de la majorité pénale (en dessous de 18 ans, l'auteur d'une infraction ne peut pas être sanctionné comme un adulte et donc l’autoriser à utiliser une arme létale est une aberration).


Après avoir réussi un examen comportant une  partie écrite permettant de vérifier le niveau des connaissances du candidat dans les domaines étudiés ainsi qu'une partie à la fois orale et pratique 


La Pratique :dans un parcours de chasse, réussir sur 5 tirs ball-trap une moyenne de 3 fois sur 5 et placer 3 balles sur 5 dans le centre d’une cible au niveau des organes vitaux, sur 5 silhouettes d’animaux en mouvement.


L’Oral, répondre de manière jugée satisfaisante, à 100 questions posées par un jury de quatre personnes indépendantes du candidat, issues des organismes de formation. (durée environ 1h)


les performances insuffisantes dans l'épreuve de tir ne peuvent pas être compensées par de bons résultats dans d'autres matières.        


Le permis est délivré pour 3 ans et peut être renouvelé en l’absence d’infraction,et après épreuves de contrôles : médical, des connaissances, et après de nouvelles épreuves  de tirs.


De manière subsidiaire :introduire dans le livret de formation :« boire ou chasser un choix obligé » et traduire cette obligation dans la loi, sur le modèle de la conduite automobile.


CHASSE à L’ARC



La flèche tue par hémorragie, même touché à un organe vital, un mammifère met en moyenne 30 mn pour mourir, certains agonisent plusieurs jours, la moitié des animaux blessés ne sont pas retrouvés.


Interdite en France jusqu’en 1995, année ou Michel Barnier l’autorise.


Le permis de chasser à l’arc, en France, est une formalité sans examen.


Il suffit de participer à une journée de formation gratuite, formation théorique le matin, en salle, et pratique l’après midi. A l’issue de cette journée il est délivré une « attestation de participation à la formation chasse à l’arc » permettant de chasser à l’arc. (source fédération des chasseurs).


Une seule condition pour la pratiquer : être titulaire du permis de chasser validé.


En Alaska, il faut planter 3 flèches sur 5 dans un organe vital tracé sur une silhouette d’animal en mouvement à 27 mètres (30 pieds). Taux de réussite : 8,9 % dans ce pays. 


Dans l’attente des jours heureux d’une France sans chasse ni piégeages létaux, que nous réclamons, L’AOC DEMANDE à  ce que le permis de chasser à L’ARC réponde aux mêmes exigences qu’en Alaska.


 


Le président de l’Alliance des Opposants à la Chasse.


Contact : 06 09 61 51 91


contact@opposantschasse.org



 


34.297 signatures
Signez avec votre email
Veuillez sélectionner une option

Vous êtes sûr ? Votre mobilisation est importante pour que les pétitions atteignent la victoire !
Sachez que vous pouvez vous désinscrire dès que vous le souhaitez.

Pétition soutenue par un Super contributeur
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je n'ai pas signé cette pétition et je veux le faire
Ajouter un commentaire
Partagez la pétition avec vos amis :
347 commentaires
Patricia - Le 08/04/2022 à 10:03:40
Bien sûr que je signe, mais quand on entend les propos de la majeure partie des candidats à la Présidentielle, les chasseurs ont de beaux jours devant eux et tant pis pour les animaux, tant pis pour les promeneurs, tant pis pour les "dommages collatéraux"
94 4
Michel - Le 07/04/2022 à 23:44:48
La chasse, activité létale s'il en est, doit impérativement être réglementée. De plus, une minorité de chasseurs ne peut pas imposer ses désirs à la majorité des citoyens...
78 5
Pierre - Le 07/04/2022 à 23:48:00
Encore une fois, la France donneuse de leçons, est à la traîne au niveau écologie et se retrouve la honte de l'Europe... Il faut que ça change, déjà par notre vote dimanche 10 avril.
71 2
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs

Accueil Pétitions Pétitions animaux Sécurité et Environnement : Pour la réforme du permis de chasser