Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Nous soutenir Lancer une pétition
Pétition

Pour un secrétariat d’État à la Cause animale

Pour un secrétariat d’État à la Cause animale Pétition

Pour un secrétariat d’État à la Cause animale

50.850 signatures
Auteur :
Auteur(s) :
Claude Lefevre
Destinataire(s) :
Didier Guillaume, Ministre de l'Agriculture, et Monsieur Loïc Dombreval, Président du groupe d'étude «Condition animale» à l'Assemblée Nationale.
La pétition

Juillet 2018. Un jeune cane corso est retrouvé poignardé à mort, et laissé pour compte au pied d’un terril. Aucune sanction pour son propriétaire, qui l’avait confié à des amis pour « s’en débarrasser ».


Avril 2016. Un chasseur capture une renarde blessée, puis la laisse mourir de faim dans une cage à proximité de ses chiens. Son but : exciter sa meute de chasseurs.


20 août 2018. Fudji, berger allemand de 9 ans, meurt de ses blessures après avoir été brûlé vif dix jours plus tôt.


Et à chaque fois, des peines ridicules, voire inexistantes. Complètement indifférentes à la sensibilité animale. La cause : une législation qui traite encore les animaux comme de simples objets !


Pourtant le Code civil reconnait les animaux comme des êtres sensibles. Mais la réalité est tristement différente.


L’article 521-1 du Code pénal prévoit une sanction maximale de 2 ans d’emprisonnement et 30 000 € d’amende contre les actes de sadisme envers les animaux. C’est insuffisant ! La peine maximale pour un simple vol est bien supérieure : 3 ans de prison et 500 000 € d’amende. Cet écart dramatique entre les sanctions est injustifiable! À quel titre est-ce qu’un animal torturé souffre moins qu’un humain ?

Il est primordial d’en rendre compte en durcissant les peines prévues par le Code pénal. Pour réellement reconnaître la sensibilité animale, écorcher un chat jusqu’à sa mort doit être puni plus sévèrement qu’un simple vol de téléphone. La gravité des faits n’est pas comparable ! Et pourtant, aujourd'hui, nos lois considèrent que la torture gratuite sur les animaux n'est même pas un crime!

Les juges sont aussi coupables de ce laxisme envers les tortionnaires. Car non seulement les peines prévues par la loi sont insuffisantes, mais en plus elles ne sont presque jamais appliquées. Il est temps que les décisions de justice soient en accord avec l’opinion publique !


Nous proposons donc la création d’un secrétariat d’État à la cause animale. Sa raison d’être : travailler sur une refonte du Code pénal, pour mettre fin aux incohérences de nos lois, et sensibiliser les juges à la condition animale. Comment ?



  • Enfin considérer les actes de cruauté grave envers les animaux comme un crime
  • Alourdir les peines maximales pour prendre en compte la sensibilité animale
  • Permettre des décisions de justice rapides face aux actes de barbarie — notamment avec des comparutions immédiates.
  • Sensibiliser la population au bien-être animal, en l’incorporant au programme d’éducation nationale.


Les animaux souffrent en silence.
Ils ne peuvent prendre la parole pour défendre leurs droits. C’est à vous de les sortir de leur calvaire. Faites une différence. Signez la pétition.

 

50.850 signatures
Signez avec votre email
Choisissez OUI pour être informé des suites de cette action en vous inscrivant gratuitement à la lettre de Chien Vie et Santé
Veuillez sélectionner une réponse
Veuillez sélectionner une option
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je signe avec un autre email
Ajouter un commentaire
2.284 commentaires
Le 02/02/2019 à 08:33:19
Je signe, MAIS je crains bien que la création d'un secrétariat pour les droits des animaux ne soit pas la préoccupation de Didier Guillaume , compte tenu de ses déclarations.
0
Le 02/02/2019 à 11:05:57
POUR
0
Elisabeth - Le 02/02/2019 à 15:39:34
ils ont droit a une défense animale contre l abandon et la maltraitance
0
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs