Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Nous soutenir Lancer une pétition
Mise à jour de la pétition

La protection des animaux sauvages, un enjeu qui déterminera le choix de nos candidats en 2022

Pétition : La protection des animaux sauvages, un enjeu qui déterminera le choix de nos candidats en 2022 Mise à jour de la pétition

La protection des animaux sauvages, un enjeu qui déterminera le choix de nos candidats en 2022

52.044 signatures
Auteur
Auteur(s) :
COLLECTIF CITOYEN pour l’adoption de lois pour la protection des animaux sauvages
14/12/2020

LE SCANDALE DE LA PROTECTION A TOUT PRIX DOIT CESSER, JUSTICE pour les auteurs d'accidents de

Depuis le lancement de cette pétition, Morgan, un jeune homme de 25 ans, a été tué par un chasseur dans le Lot alors qu'il coupait du bois dans son jardin. Le chasseur de 33 ans, ayant eu son permis en mai 2020, a déclaré avoir vu une masse sombre et a tiré. Quelques jours après cette mort, les chasseurs rôdaient dans les bois autour de sa maison et des amis du jeune homme leur ont demandé un peu de décence. Les chasseurs ont répondu "on est chez nous" comme si la nature, l'espace, la liberté des autres était leur propriété. 

La même semaine était jugé le chasseur ayant tué un vététiste en 2018, en Haute-Savoie.  Le chasseur, auteur du tir mortel, est condamné à quatre ans de prison, dont un ferme.

Il lui est juste interdit de chasser durant dix ans et de détenir une arme durant les cinq prochaines années.

 Les deux jeunes chasseurs, reconnus coupables d'avoir maquillé la vérité (aucun panneau n'indiquait une chasse au sanglier), sont condamnés à 18 mois de sursis probatoire, qui comprend l'interdiction de chasser et de détenir une arme.On apprend lors de ce procès que certains de ces chasseurs étaient alcoolisés et avaient consommé des stupéfiants. Le procureur reprochera au tireur de se prendre en photo en brandissant son arme à bout de bras comme le Che. Chasser n'est pas un acte normal et sans danger. 

Un an ferme transformé en peine aménagée... 

Rien ne change.. Seul moyen, battre aux élections tous ceux qui ont intérêt à ne pas faire changer ces pratiques, à ne pas durcir les lois, les auteurs de tirs, de menaces de mort, comme celles envers Pierre Rigaux, alors que certains chasseurs/anti-loups, sur les réseaux sociaux donnent l'adresse de son domicile et profèrent des menaces claires. Ces personnes doivent être lourdement sanctionnées vu leur dangerosité et refus de la libre expression de ceux qui n'approuvent pas leurs pratiques.

Les chasseurs, eux, mettent sur leur profil, être contre le RIP sur la cause animale en disant vouloir préserver "leur" ruralité, alors que 83% des chasseurs sont des citadins. Ils s'approprient la nature, les animaux, ils rejettent la démocratie en refusant ce référendum.. 

12 députés dont plusieus chasseurs -donc, avant d'être députés et au service de la démocratie- ont empêché tout débat sur la chasse. Ces députés sont contre la démocratie. 

Ils ne peuvent pas se déclarer comme "représentants" des Français, qui à 81% sont contre la chasse, sans écouter cette majorité qu'ils ignorent.

Mobilisons-nous pour qu'enfin, les élus soient responsables et écoutent le peuple et ne cèdent pas par calcul électoral au lobby de la chasse et à l'argent que la chasse génère. 

 

Nos vies  valent plus que leurs profits. 

52.044 signatures
Signez avec votre email
Veuillez sélectionner une option
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je signe avec un autre email
Ajouter un commentaire
Commentaires
Valider
Votre commentaire a bien été enregistré
Jocelyne - Le 14/12/2020 à 18:07:51
Lamentable les peines rendues
0
— 1 réponse de l'auteur
Danielle - Le 15/12/2020 à 09:54:19
Ce sont des déchets de l'humanité. Ils savent qu'ils ne risquent rien. C'est une honte notre justice
0
— 1 réponse de l'auteur
Le 15/12/2020 à 09:58:33
Les peines doivent être exemplaires - Une nouvelle sorte de chasseurs apparaît dans les associations de chasse, ce sont des jeunes en mal de sensations fortes, tuer pour eux est une expression de toute puissance et de virilité, un jeu vidéo dans le réel: ces personnes ne doivent pas intégrer des associations de chasse et celles qui y sont déjà doivent être systématiquement radiées des associations de chasse. Les associations de chasse sont aussi coupables de laisser ce genre d'individus apprendre à tuer, posséder un fusil, chasser alcoolisé. Il n'y a aucune préservation de ruralité dans le massacre d'animaux sauvages, tradition d'un autre âge seulement.
0
— 1 réponse de l'auteur
Voir tous les commentaires
Commentaires
Valider
Votre commentaire a bien été enregistré
— 1 réponse de l'auteur