Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Nous soutenir Lancer une pétition
Pétition

Protection Animale : tous solidaires !

Pétition : Protection Animale : tous solidaires ! Pétition

Protection Animale : tous solidaires !

Victoire de la pétition
52.196 signatures
Aidez d’autres auteurs à atteindre la victoire grâce à un accompagnement personnalisé Je soutiens MesOpinions
Auteur :
Auteur(s) :
Ethics For Animals, One Voice, Collectif Chats et Compagnie et L'Arche des Associations.
Destinataire(s) :
Julien Denormandie, Ministre de l'Agriculture et Loïc Dombreval, Président du Groupe Condition Animale à l'Assemblée Nationale
Victoire
La pétition

Soutenez les actions d'Ethics For Animals en faisant un don en cliquant ici. Votre don est déductible des impôts à hauteur de 66%. En faisant un don avant ce 31 décembre vous profiterez de la clôture de l'année fiscale et pourrez déduire en 2021 le don ainsi effectué. Les  dons réalisés ultérieurement sur 2021 seront déductibles en 2022.
 

Bonjour à tous,

Toute l'équipe d'Ethics For Animals est heureuse de vous faire savoir que nous avons obtenu une aide du Gouvernement en faveur des associations de protection animale, qu'elles possèdent ou non un refuge.
Cette aide sera à demander à partir du 1er janvier et pourra être comprise entre 2000 et 300 000 € par association dans la limite de l'enveloppe globale des 14 millions d'euros. Cette aide concernera aussi bien la construction/rénovation des refuges que des campagnes de stérilisation et identification d'animaux errants, élément indispensable pour limiter la prolifération et donc la misère animale.


Le critère "1er arrivé/1er servi" a été retiré et les dossiers devraient être traités en fonction de l'urgence de la situation.


Sans le soutien de One Voice, du Collectif Chats et Compagnie, de L'Arche des associations et de vous tous, cela aurait été impossible !
Mais, vous le savez, Ethics For Animals souhaite continuer son combat en faveur des autres associations de protection animale, cela ne pourra pas se faire sans votre aide.


Nous avons besoin de votre soutien pour poursuivre notre mission, faire connaître le travail formidable des associations de protection animale et obtenir de nouvelles avancées en faveur des animaux.
Dès maintenant, faites un don en faveur d'Ethics For Animals en cliquant ici : https://www.helloasso.com/associations/ethics-for-animals/formulaires/1

Ethics For Animals est reconnue d'intérêt général et est habilitée à ce titre à émettre un reçu fiscal pour chaque don effectué.

En ce mois de décembre, nous vous souhaitons de très belles fêtes de fin d'année, entourés de vos proches (autant que possible) et nous vous remercions une nouvelle fois pour l'aide et le soutien que vous nous avez apportés... et que vous continuerez à nous apporter !

Très cordialement,

L'équipe d'Ethics For Animals

 
Pour donner plus de force à notre pétition et surtout pour être entendu, cliquez sur TWEETEZ 


puis PARTAGEZ sur Facebook notre message



Manque de moyens, afflux d'animaux abandonnés, maltraités, en détresse : la situation des associations de protection animale est très préoccupante ! Comme l'a révélé l'association Ethics For Animals, soutenue par One Voice, L'Arche des Associations et le Collectif Chats et Compagnie, il existe 775 associations avec refuge et au moins 3200 associations sans refuge sur le territoire français. Indispensables à soulager la misère animale, elles sont aujourd'hui submergées par la tâche et par les difficultés.


Une première : 20 millions d'euros pour les Associations de Protection Animale !


Ethics for Animals a pu alerter au plus haut niveau, organiser en septembre dernier un rendez-vous avec le ministre de l'agriculture dans un refuge de région parisienne (celui d'Evry-Courcouronnes). Grâce à la mobilisation de tous, Ethics For Animals a pu obtenir qu'une aide exceptionnelle de 20 millions d'euros soit débloquée pour relancer les associations de Protection Animale, qu'elles disposent ou pas de refuge ou travaillent avec des familles d'accueil.


Surtout ne pas laisser sur le bord de la route une partie des associations


Alors que le ministère est dans une démarche que nous tenons à saluer, nous ne voudrions pas, au vu des critères mis en place pour l'attribution de ces fonds, que les associations les plus en difficulté passent au travers de cette aide, pénalisées par leur manque de visibilité, par leur taille et leurs moyens limités. Particulièrement efficaces et réactives, elles effectuent une mission irremplaçable de proximité tout à fait complémentaire de structures plus importantes disposant de refuges ; elles constituent souvent le premier recours pour des personnes en détresse sociale, isolées, ne pouvant plus assumer leurs animaux, ou pour des urgences (maltraitances, abandons, stérilisations ...)



Les 2 critères discriminants qui nous inquiètent :




  • La notion de "premier arrivé, premier servi", mise en avant par les personnes en charge du pilotage de cette mesure, nous semble être un critère exclusif et peu qualitatif car cela risque bien de laisser sur le carreau les petites structures, pourtant très méritantes. Débordées, elles fonctionnent avec des effectifs restreints uniquement bénévoles et auront plus de difficultés à être dans la course alors que les structures plus importantes, disposant de salariés, pourront plus facilement concentrer leurs efforts pour boucler au plus vite leurs dossiers.




  • L'obligation, pour être éligible à cette aide gouvernementale, de produire une autorisation municipale pour pouvoir trapper les chats errants lors de campagnes de stérilisation. Cette obligation ne concerne en fait que les associations sans refuge et elle pose un problème quand on sait que sur 36 000 communes, seules 2400 en ont délivré en 2019. C'est dire la difficulté que rencontrent les associations pour obtenir cette autorisation officielle de trappage. Les refuges fourrières - eux - ne seront jamais confrontés à cette problématique car ils ont une délégation de service public qui leur donne de facto une convention municipale.





En conséquence :



  • Nous en appelons donc à Monsieur le ministre de l'Agriculture, Julien Denormandie, et au président du groupe Condition Animale, Loïc Dombreval, à agir pour que ce critère de "1er arrivé 1er servi" soit revu car il est profondément injuste et risque de créer un fossé important entre les associations qui ont un refuge et celles qui n'en n'ont pas.



  • Nous demandons que les Maires de France acceptent en urgence, avant le 1er janvier, de délivrer les autorisations d'intervention à toute association qui en ferait la demande pour soigner, stériliser et identifier les animaux errants de sa commune.



  • Nous appelons le grand public à soutenir l'action d'Ethics For Animals, One Voice, L'Arche des Associations et le Collectif Chats et Compagnie en signant la pétition


Les temps sont durs, la solidarité et la compassion doivent être les maîtres mots. L'animal, souvent dernier lien social des humains, a sa place dans cette chaîne de solidarité et avec lui doivent être aidées sans exception les associations, toutes les associations, qui se consacrent à sa défense et sa protection. Dans cette crise, plus que jamais les plus forts doivent être solidaires des plus faibles.


Nous espérons que Julien Denormandie, ministre de l'Agriculture, Loic Dombreval, président du groupe Condition Animale à l'Assemblée nationale et les Maires de France entendront nos demandes et permettront avec Ethics For Animals, One Voice, L'Arche des Associations et le Collectif Chats et Compagnie que les associations sans refuge puissent être tout autant aidées que les autres.

Victoire de la pétition
52.196 signatures
Aidez d’autres auteurs à atteindre la victoire grâce à un accompagnement personnalisé Je soutiens MesOpinions
758 commentaires
Béatrice - Le 09/12/2020 à 15:22:09
Rien n'est fait pour améliorer les conditions animales.... Et pourtant, on ne cesse de dire que cela compte... La maltraitance n'a jamais été aussi importante alors qu'une loi dissuasive existe pour les tortionnaires (2 ans d'emprisonnement et 30 000 euros d'amende) mais elle n'est JAMAIS appliquée, on peut vendre un animale comme un objet sur le bon coin, les trafics d'animaux de l'étranger, les élevages de reproductions intensifs de chiots, les combats de chiens clandestins.... Il y a tellement de choses à faire alors que RIEN n'est fait !!!! A quand un ministre de la cause animale ??? Il y a de nombreux ministres qui ne servent à rien alors, pourquoi ne pas les occuper utilement !!!!
11
Francoise - Le 09/12/2020 à 11:14:57
Entièrement d'accord et engagée. Tous solidaires pour aider les animaux. Les assos pallient déjà grandement au déficit d'engagement de l'Etat et des collectivités. AIDEZ-NOUS ! AIDEZ-LES !
9
Le 09/12/2020 à 11:49:16
Je suis famille d'accueil pour une association très sérieuse, qui me confie un chaton de 2 semaines environ avec une vilaine plaie à la joue... Entre les blessures et les abandons... OUI IL Y EN A MARRE ! Marre de toutes ces souffrances inutiles, un animal c'est un être VIVANT qui ressent la douleur, la peur.. L'homme fait à l'animal, ce que ne FAIT JAMAIS UN ANIMAL A L'HOMME...
8
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs