86 009 540 signatures sur MesOpinions.com

Pour un projet de loi interdisant l'élevage d'animaux à fourrure en France.

Sauvegarde en cours...
Pétition : Pour un projet de loi interdisant l'élevage d'animaux à fourrure en France.
Par Société Anti Fourrure, Combactive, Dignité Animale.

Pétition adressée à Président de l'Assemblée Nationale et aux élus de la République.

Mise à jour

Nous, le collectif Société Anti Fourrure, et les associations Combactive et Dignité Animale, sollicitons nos députés afin qu’une loi soit votée rapidement pour interdire sur notre territoire les élevages d’animaux pour la fourrure.


Nous vous sollicitons pour l’élaboration d’une proposition de loi, afin qu’à l’instar des autres pays, la FRANCE s’engage pour un projet de loi interdisant ces élevages pour la fourrure et rejoindrait ainsi les pays de l'UE ayant déjà interdit ce type d'élevage.


De nombreux pays ont déjà interdit l'élevage d'animaux pour la fourrure tout comme récemment l'Allemagne, la Belgique et la République Tchèque et la Norvège (d'ici 2025). Le Royaume Uni, l'Autriche, la Suède, la Hongrie, le Danemark, les Pays Bas, et l'Espagne ont mis cette mesure en application depuis des années. En Suisse, l'élevage est inexistant tant la sévérité des normes empêche toute rentabilité économique.


Or, la France semble quant à elle, devenir le refuge de ces enfers, peu à peu interdits dans les autres pays d’Europe ; et le lobby de l’industrie du luxe fait pression pour encourager l’extension de ces « mouroirs ». C’est ainsi que dans le département du Doubs l’élevage de visons, sis à Emagny, projetait d’être régularisé car en infraction depuis des années et condamné par la Justice grâce à l’action de l’association locale Combactive ainsi que Dignité animale. La demande d'extension de 2000 à 18 200 visons a été logiquement rejetée par la Préfecture. La plupart des autres fermes d’élevages d'animaux pour leur fourrure sont dans le même cas, de non-respect des conformités de l'environnement et des conditions minimales de bien-être animal. Bien que la demande de Emagny ait été rejetée, il est urgent d'instaurer un projet de loi afin de bannir ces élevages.


Les révélations partout dans le monde sur la pollution, la cruauté extrême de tels élevages sont amplement connues, beaucoup d'ONG ont démontré les conséquences dramatiques de ces élevages, tant pour l’animal que pour l’environnement pris au sens large : gaspillage des ressources, pollution des eaux et des sols, l’élevage des visons a des conséquences environnementales en matière de consommation d’énergie, et de traitement de fourrure aux métaux lourds. Il en résulte d’inadmissibles manquements au minimum de bien-être pour les animaux : conditions sanitaires déplorables et actes de cruauté intolérables infligés aux visons.
Cette industrie ne fait qu'accroître l'écocide, également classée parmi les cinq industries les plus polluantes pour les métaux lourds d'après la Banque Mondiale Raisons écologiques, à l'approche de la Conférence sur le climat à Paris, COP21, pour l'interdiction des élevages à fourrure en Europe.

Animal Rights révèle des images choquantes, tournées dans un élevage de visons en Flandre (Belgique), ces pratiques inacceptables sont les mêmes dans nos élevages de visons en France.


Ces élevages au niveau mondial représentent le massacre annuel de 140 millions de vies encagées, véritable gaspillage de vies, de protéines et de ressources. A l'heure actuelle, il est plus que recommandé de réduire notre empreinte de carbone en mettant un terme aux élevages à fourrure. D'après un sondage concernant l’élevage en cage : 90 % des français se déclarent contre, bien que beaucoup ignorent que notre pays héberge de tels mouroirs destinés à la fourrure, de par ses élevages de lapins et de visons. Le rapport du Comité Scientifique de l'Union Européenne, The Welfare of AnimalsKept for Fur Production (les conditions de vie et de mort des animaux dans tous les élevages à fourrure du monde entier, ne sont pas humainement acceptables) dénonce ces élevages, qui ne respectent nullement les besoins physiologiques minima de ces animaux.


Nous interpellons l'Assemblée Nationale afin que nos Députés mettent à jour un projet de loi interdisant ces exploitations, et que ce projet de loi soit étudié comme il se doit.

65.995 signatures
  Partager avec vos amis Facebook  Partager avec vos amis Facebook
Partagez la pétition avec vos amis :

Vous pourriez soutenir aussi

Lancer votre pétition

Lancer ma pétition

Lancez votre pétition pour faire bouger les choses Je lance ma pétition