Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Nous soutenir Lancer une pétition
Accueil Pétitions Pétitions animaux Pauvres animaux "de boucherie" ! Nouveau scandale, au sommet de l'État : peu importent leurs souffrances, pourvu qu'on ait leur viande !
Pétition

Pauvres animaux "de boucherie" ! Nouveau scandale, au sommet de l'État : peu importent leurs souffrances, pourvu qu'on ait leur viande !

Pauvres animaux "de boucherie" ! Nouveau scandale, au sommet de l'État : peu importent leurs souffrances, pourvu qu'on ait leur viande ! Pétition
19.710 signatures
Pétition soutenue par un Super contributeur
Auteur
Auteur(s) :
LES GAMELLES DU COEUR France - Association d'assistance aux animaux dans le besoin - 2 Bd Tzarewitch "B" - 06000 - NICE
Destinataire(s) :
Président de la République, Gouvernement, Parlementaires, Citoyens français
La pétition

Le 18 février 2018, nous avons adressé à Monsieur Emmanuel MACRON, Président de la République, une LETTRE OUVERTE, reprise sur MesOpinions.com par notre pétition :

"Alerte Abattoirs : Scandaleux : La vidéo-surveillance votée en janvier 2017 supprimée du PROJET de LOI actuel ! Mobilisons-nous et AGISSONS !", que vous êtes près de 71.000 à avoir signée à ce jour, lui demandant de réintroduire dans le PROJET de LOI gouvernemental du Ministre de l'Agriculture Stéphane TRAVERT l'installation de caméras de vidéo-surveillance dans les abattoirs, comme il s'y était engagé durant la campagne des élections présidentielles.

Plus de cinq mois plus tard -mieux vaut tard que jamais !-, nous avons reçu, en date du 25 juillet dernier, une réponse de la Directrice de Cabinet du Ministre de l'Agriculture Stéphane TRAVERT, et ce après l'adoption, en première lecture par l'Assemblée Nationale, à large majorité LREM et par le Sénat, à majorité LR, du PROJET de LOI en question, TOUS les amendements proposant des mesures pour minorer les souffrances infligées aux animaux d'élevage de leur naissance à leur abattage ayant été rejetés par les parlementaires.
A noter, de plus et entre autres, que 4 amendements, les amendements CE214, CE675, CE789 et CE1984 émanant de 32 député.e.s visaient à supprimer du Projet de Loi n° 627 "Agriculture et Alimentation" tout ce qui pourrait permettre de réduire les souffrances des animaux ! SCANDALEUX !

A noter aussi l'adoption d'amendements interdisant l'usage de termes faisant référence à la viande pour présenter des produits d'origine végétale, tels que "steaks de soja", "fromage végan","saucisses végétales ou végan", "lait de soja ou d'amande", aliments sans viande "goût bacon", etc... avec amendes pouvant aller jusqu'à 300.000 Euros pour les contrevenants... alors que les amendes pour actes de cruauté ou sévices graves sur un animal ne sont souvent que de 300 Euros ou guère pluq...

Cette réponse est aussi éloquente qu'édifiante !

Déjà la dénomination aussi bien du Ministère que du PROJET de LOI, "Agriculture et Alimentation" témoigne du peu de cas de l'exécutif pour les animaux d'élevage, donc "de boucherie", considérés comme de vulgaires marchandises alors qu'ils sont reconnus comme "êtres sensibles" aussi bien dans le Code Rural que dans le Code Pénal et le Code Civil !

Par ailleurs, nous y lisons que :

- "le visionnage des enregistrements vidéos ne permet pas, dans la majorité des cas, de caractériser sans ambiguïté la souffrance animale"

Mais de qui se moque-t-on ?
Vous qui avez tous vu les reportages en caméras cachées de L214 à la télévision et sur les réseaux sociaux, montrant les atrocités commises par des employés d'abattoirs, y compris "bio", sur les animaux qui y sont à leur merci, trouvez-vous que leur souffrance n'était pas évidente et sans ambiguïté ?

 - "le visionnage des enregistrements vidéos ne saurait remplacer la présence physique des inspecteurs et leurs contrôles in situ"

Là encore, de qui se moque-t-on ?
Précisément, si la présence physique des inspecteurs et vétérinaires d'abattoirs était efficace et permettait d'éviter que des actes de cruauté, voire de barbarie, ne soient commis sur les malheureux animaux de toutes espèces se trouvant dans ces lieux de mise à mort, des caméras cachées n'auraient pas pu filmer les atrocités qu'elles ont filmées !

Où étaient donc les inspecteurs et vétérinaires de ces abattoirs quand ces horreurs ont été filmées par ces caméras (et on pourrait filmer les mêmes horreurs dans tous les abattoirs) ?
En train de boire un café ou de jouer aux cartes ?
Ou, plus certainement, ferment-ils les yeux sur ce qu'il se passe réellement dans les abattoirs, où règne l'omerta, la loi du silence, et sont-ils l'objet de menaces, pour eux-mêmes et/ou leurs familles, de la part des tueurs professionnels des lobbies de la viande ?

Pour avoir moi-même, alors Déléguée de la Ligue de Protection du Cheval, "fréquenté" pendant trois mois un abattoir pour, avec un vétérinaire du secteur privé, en faire sortir vivants une jument étrangère  et le poulain à qui elle avait donné naissance en y arrivant, ainsi qu'une jument française gestante que j'y avais rachetée au maquignon qui en était propriétaire, et avoir moi-même été l'objet de menaces de mort -et tentative, avec fracture de colonne vertébrale, sur un membre très proche de ma famille pris pour moi -parce que, étrangère au "milieu", j'étais un témoin gênant de ce qu'il se passait dans ces lieux, je sais de quoi je parle...

" Ce visionnage interviendrait systématiquement trop tard pour faire cesser la souffrance animale "
Là encore, de qui se moque-t-on ?
Le Ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation "fait-il l'âne pour avoir du foin ?" ?
N'a-t-il pas compris que si nous réclamons la vidéo-surveillance dans les abattoirs et à tous les postes, y compris -et surtout- au poste "abattage", c'est précisément pour que les employés d'abattoir et en particulier les abatteurs-tueurs, se sachant sous surveillance, et leurs éventuels actes de cruauté et sévices sur les animaux sanctionnables pénalement (art 521-1 du Code Pénal, notamment), ils ne commettent pas de tels actes, le but principal de l'installation de caméras de vidéo-surveillance dans les abattoirs étant  de PROTEGER LES ANIMAUX et d'EVITER des ACTES DE CRUAUTE ENVERS EUX ?
Le Ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation -qui défend les lobbies de la viande- n'a-t-il pas compris que nous demandons la vidéo-sirveillance A TITRE PREVENTIF essentiellement, et à titre punitif le cas échéant ?
Ou le Ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, et avec lui le Gouvernement dans son ensemble, le Président de la République et la majorité "anti caméras de surveillance" des parlementaires, nous prennent-ils pour des imbéciles ?

 - "Par ailleurs, la présence de caméras en abattoir doit respecter les droits des salariés, qu'il s'agisse des opérateurs de l'abattoir ou des agents de l'Etat et ne doit pas concourir à un mal-être au travail "
Là encore, de qui se moque-ton ?
Les abatteurs-tueurs et autres personnels qui travaillent dans les abattoirs devraient-ils être l'objet de plus d'égards que tous les employés des autres secteurs, employés de banques, de magasins, de super et hyper-marchés, de bureaux de poste, de mairies et préfectures, etc, etc... qui le sont bien, elles et eux, en permanence sous surveillance vidéo sur leur lieu de travail ?
Cette affirmation est particulièrement scandaleuse, inadmissible et indéfendable  !

- "Il ne peut être question de prolonger la dures de conservation des enregistrements et encore moins de permettre leur visionnage par d'autres personnes que les seuls agents de l'Etat comme vous le proposez dans votre courrier"
Là encore, de qui se moque-t-on  ?
Car il est bien évident que si, seuls des personnels d'abattoir, fussent-ils agents de l'Etat, pouvaient visionner ces enregistrements vidéos, ceux-ci ne serviraient A RIEN, tout comme la présence physique de ces personnels, qui existe depuis fort longtemps dans les abattoirs, N'EMPECHE PAS que des atrocités soient commises sur ces malheureux animaux, comme, précisément, les images fimées par les caméras cachées nous l'ont démontré sans la moindre contestation possible  !
Le Pouvoir en place nous prend vraiment pour des imbéciles !

MAIS LE PLUS SCANDALEUX de ce courrier est ce qui suit :

- "La responsabilité des conditions décentes de mise à mort RELEVE DU PROFESSIONNEL qui a UNE OBLIGATION DE RESULTAT et NON DE MOYEN"

-1°- Autrement dit, tout est pour le mieux, et nous devrions faire confiance AUX ABATTEURS-TUEURS pour se soucier de la non-souffrance des animaux avant et pendant leur mise à mort !
Mais là encore, de qui se moque-t-on ???
Quand le Pouvoir en place va-t-il finir de nous prendre pour des imbéciles ???

-2°- ET PIRE ENCORE : le "professionel" en question, l'ABATTEUR-TUEUR, a UNE OBLIGATION DE RESULTAT, c'est à dire de TUER ces malheureux animaux MAIS PAS UNE OBLIGATION DE MOYEN, c'est à dire que PEU IMPORTE COMMENT IL LES TUE  !!!

Voilà le plus inadmissible, le plus intolérable, le plus scandaleux, le plus abject ! Voilà comment le Pouvoir en place voit les choses !

Nous n'avons donc RIEN A ATTENDRE DU POUVOIR EN PLACE POUR CES PAUVRES, CES MALHEUREUX ANIMAUX D'ELEVAGE et "DE BOUCHERIE", qui ne sont considérés que comme de LA VIANDE SUR PIED  !!! (c'est d'ailleurs ainsi qu'est libellée la facture de la jument gestante déjà dans un abattoir, mentionnée plus haut, que j'y ai rachetée à un maquignon : "viande de cheval sur pied" !)

Inutile, donc, de continuer à perdre notre temps à écrire au Président de la République Emmanuel MACRON à son Ministre de l'Agriculture -et de l'Alimentation- Stéphane TRAVERT et aux députés et sénateurs de tous partis politiques, ou non-inscrits, qui les soutiennent :
Ils et elles n'ont aucune empathie, aucune compassion, aucune pitié pour les animaux "d'élevage et de boucherie", tout comme pour bien d'autres animaux, d'ailleurs !
        
Ils se sont eux-mêmes on ne peut plus clairement débusqués dans ce courrier du 25 juillet 2018 que nous avons reçu. ALORS, IL NE NOUS RESTE PLUS QU'UNE SEULE CHOSE A FAIRE pour PROTEGER LES ANIMAUX "DE BOUCHERIE", à deux ou à quatre pattes et aussi les poissons et autres "produits des mers et des rivières" : BOYCOTTER TOUS LES PRODUITS D'ORIGINE ANIMALE : Viande, charcuterie, oeufs, lait, poissons et fruits de mer ou de rivière et leurs dérivés (il n'y a d'ailleurs rien d'appétissant ni de réjouissant à se nourrir de cadavres ou de leurs produits, indépendamment de l'amour que l'on porte, ou pas, aux animaux ...)

Car, SI ON ARRETE d'ACHETER, ON ARRETE DE TUER et DE MARTYRISER !

Pour protéger les animaux "d'élevage et de boucherie", nous avons tous, individuellement, ce fantastique et colossal pouvoir de boycott, dont personne ne peut nous empêcher d'user, pour lequel nous ne sommes tributaires de personne ! Alors, UTILISONS-LE, et ne soyons plus tributaires des politiques ni des lobbies  !

Soyons PRAGMATIQUES  et faisons UN SUPERBE PIED -DE -NEZ aux politiques et à leurs lobbies ! Ne nous laissons plus manipuler !


Nicole BAUDET
Vice-Président co-fondateur de l'Association d'assistance aux animaux dans le besoin
"LES GAMELLES DU COEUR-FRANCE"
06000 - NICE - France
< lesgamellesducoeur.fr@orange.fr >

" Si les murs des abattoirs étaient en verre, personne ne mangerait de viande"
 
Paul McCARTNEY

"Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas ; c'est parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles . "SENEQUE


Information :
L'examen par l'Assemblée Nationale, en deuxième et dernière lecture, du PROJET de LOI "EGALIM-AGRICULTURE ET ALIMENTATION" du Ministre de l'Agriculture Stéphane TRAVERT, du Gouvernement et du Président de la République Emmanuel MACRON aura lieu à partir du 12 septembre 2018,  la semaine prochaine, donc.

19.710 signatures
Signez avec votre email
Veuillez sélectionner une option
Pétition soutenue par un Super contributeur
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je signe avec un autre email
Ajouter un commentaire
Partagez la pétition avec vos amis :
833 commentaires
Delphine - Le 07/09/2018 à 16:05:13
je signe pour avoir des videos surveillances dans les abattoirs stop à la souffrance animale
0
Le 07/09/2018 à 16:17:35
c est inadmissible de tuer tous ces animaux pour le plaisir arreter ce massacre
0
Martine - Le 07/09/2018 à 16:28:26
Inacceptable
Horreur
0
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs

Accueil Pétitions Pétitions animaux Pauvres animaux "de boucherie" ! Nouveau scandale, au sommet de l'État : peu importent leurs souffrances, pourvu qu'on ait leur viande !