Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Nous soutenir Lancer une pétition
Pétition

Pour Pancake et les autres animaux victimes d'erreurs vétérinaires

Pétition : Pour Pancake et les autres animaux victimes d'erreurs vétérinaires Pétition

Pour Pancake et les autres animaux victimes d'erreurs vétérinaires

20.293 signatures
Auteur :
Auteur(s) :
Laura Vincent, Stéphane Deschamps et Pancake
Destinataire(s) :
M. le Président du Conseil Régional de l'Ordre des Vétérinaires des Pays de la Loire
La pétition

Nous souhaitons vous faire part de notre histoire que nous avons vécue lors de vacances en Vendée. Ceci est une copie de notre histoire que nous avons transmise au Conseil de l'Ordre des Vétérinaires des Pays de la Loire.


Nous estimons avoir été traités de façon lamentable par des pseudos vétérinaires et notre chiot bouledogue français de 5 mois avoir été victime d'un inintérêt de la part de ces "professionnels" de santé animale, d'un travail bâclé, d'un "je m'en foutisme" flagrant.


Nous souhaitons dénoncer ces actes inadmissibles, irrespectueux et indignes afin que les gens sachent et n'aient jamais à vivre ce que ma conjointe et moi avons vécu.


Pour que ces personnes concernées soient connues et pour qu'enfin ces pseudos vétérinaires comprennent que leur profession est une vocation et non un business !


Merci,


Monsieur


Je souhaitais vous informer par la présente du traitement dont nous avons été victime récemment par plusieurs de vos confrères. Nous savons que votre profession n'est pas facile et que vous êtes souvent confronté à des situations difficiles mais ceci n'est malheureusement pas une excuse vis à vis du comportement intolérable, non professionnel et anti déontologique que nous avons subit.


Ma conjointe et moi même nous sommes rendu pour une semaine de vacances en compagnie de nos deux chiens. Le lendemain de notre arrivée nous constatons que notre chiot bouledogue français de 5 mois était victime de diarrhées, de nombreux vomissements  et d'une extrême fatigue. Nous alarmant de son état nous décidons de prendre contact avec le vétérinaire de garde vers 23h / 23h30. Après 5 appels restés sans réponses nous parvenons à joindre le docteur et lui expliquons la situation dans laquelle notre animal se trouve. Sa première réponse fût celle-ci : "Nous nous occupons des urgences seulement pour nos clients". Nous avons de l'expérience avec les animaux et de ce fait, nous ne sommes pas du genre à demander de l'aide d'urgence pour des "petites choses". Si nous avons demandé de l'aide c'est que nous estimions qu'elle était nécessaire. Devant lui expliquer notre situation qui était que nous n'étions pas de la région car en vacances et que nous ne connaissions pas d'autre vétérinaire, le Docteur **** accepte de nous recevoir à la clinique vétérinaire de C***. Suite à l'examen de notre chiot il écarte la possibilité d'une obstruction, lui administre un antibiotique, un anti vomitif et un anti diarrhéique et nous prescrit un pansement gastrique et intestinal à administrer au chien à notre retour à la maison. Il nous conseille également de ne pas changer nos habitudes et de laisser notre bouledogue malade dormir comme d'habitude avec son "frère" dans le salon. Nous suivons donc son conseil en sachant que les vomissements avaient cessés mais que la fatigue extrême était toujours là. Bref nous avons fait confiance à son jugement et à ses conseils.


Le lendemain matin vers 8h00 notre deuxième chien aboie et hurle à la mort, je me lève donc pour aller voir se qu'il se passait et je découvre notre bouledogue étendu sur le sol en train de gémir dans sa bave et en grande hypothermie et en très grande faiblesse. Elle ne tenait plus sa tête et respirait à peine. Nous nous précipitons donc vers le vétérinaire le plus proche, qui se trouvait être celui de *********. Enfin nous pensions qu'il était vétérinaire puisque sur la façade du bâtiment se trouve l'enseigne en forme de croix blanche... Arrivé sur place avec ma conjointe portant notre chienne entre la vie et la mort dans les bras nous nous retrouvons face à deux personnes assises derrière un bureau qui après une première explication de la situation nous révèlent (enfin surtout le monsieur dont je n'ai malheureusement pas le nom mais dont je suppose fortement être ***** puisque la clinique est à son nom) qu'ils ne veulent rien faire que nous devons partir et nous rendre à C*** à plus de 10 minutes de route. Ma conjointe le supplie quasiment d'au moins jeter un coup d'œil sur notre chienne en grande détresse mais ceci ne change rien et il refuse toujours de nous porter assistance. C'est alors que je lui montre la pièce dans laquelle nous nous trouvons en lui exposant les médicaments, affiches médicales vétérinaires et autres sacs de croquettes se trouvant autours de nous en lui disant : "On est où là ? C'est bien un cabinet vétérinaire non ?!". Grand bien mal m'en a pris puisque cette personne d'une grande bonté et apparemment d'une grande intelligence se lève en furie de sa chaise, ouvre la porte et nous expulse quasiment manu militari des lieux en nous disant, je cite, "qu'il n'a pas vocation à sauver tout les animaux de la Terre", en tenant évidement compte que ma conjointe et moi même étions désemparés face à cette situation puisque nous tenions dans nos bras notre chiot entre la vie et la mort.


Article R. 242-48 - Devoirs fondamentaux


III. - Il conserve à l'égard des propriétaires ou des détenteurs des animaux auxquels il donne des soins une attitude empreinte de dignité et d'attention, tenant compte en particulier des relations affectives qui peuvent exister entre le maître et l'animal.



  1. - Il assure la continuité des soins aux animaux qui lui sont confiés. La continuité des soins peut également être assurée dans le cadre d'une convention établie entre vétérinaires et déposée auprès du conseil régional de l'ordre dans les conditions prévues par l'article R. 242-40. Le vétérinaire informe le public des possibilités qui lui sont offertes de faire assurer ce suivi médical par un confrère.

  2. Lorsqu'il se trouve en présence ou est informé d'un animal malade ou blessé, qui est en péril, d'une espèce pour laquelle il possède la compétence, la technicité et l'équipement adapté, ainsi qu'une assurance de responsabilité civile professionnelle couvrant la valeur vénale de l'animal, il s'efforce, dans les limites de ses possibilités, d'atténuer la souffrance de l'animal et de recueillir l'accord du demandeur sur des soins appropriés. En l'absence d'un tel accord ou lorsqu'il ne peut répondre à cette demande, il informe le demandeur des possibilités alternatives de prise en charge par un autre vétérinaire, ou de décision à prendre dans l'intérêt de l'animal, notamment pour éviter des souffrances injustifiées


 


Forcément des mots fusent et je lui demande s'il est incompétent ou feignant  et là cette personne méprisable me menace avec son poing devant le visage. J'arrive tant bien que mal a garder le contrôle et pars pour le cabinet vétérinaire de C***.


Arrivé sur place le Docteur **** prend en charge notre chien et commence les examens et c'est après notre insistance qu'il procédera à une radio et à une prise de sang. Les radios ne montrant aucunes obstructions, et en attendant le résultat des examens sanguins, la question d'un empoisonnement et/ou d'une intoxication se pose enfin. N'ayant aucunes réponses claires et nette à lui proposer sur ce qu'elle aurait pu ingérer il place notre chienne sous perfusion pour la réhydrater et décide de l'hospitaliser.


Ayant donc une idée sur les causes du mal dont souffre notre chienne nous faisons le tour de la maison et du jardin à la recherche de l'élément coupable de sa souffrance. Lors de nos investigations nous découvrons un vomi rempli de champignons, évidemment nous alertons donc le vétérinaire de ce nouvel élément. A l'autre bout du fil nous sommes en contact avec une secrétaire a laquelle nous disons ce que nous avons découvert, à savoir que notre chiot avait ingéré puis vomi des champignons, une informations qui pourrait aider au processus de diagnostique puis de soins.


Quelques heures plus tard le Docteur **** nous joint par téléphone pour nous demander si nous avions trouvé quelque chose susceptible d'avoir été ingéré par le chien. A notre grande surprise nous découvrons donc que les informations importantes que nous avions transmises auparavant n'étaient pas arrivées jusqu'à la personne concernée. Après recherches nous découvrons que nous avions appelé à C******** et non à C***. Pourquoi une telle information ne passe pas alors que C********* dépend de la clinique de C***  et que c'est encore et toujours le même nom qui revient : **** ?

20.293 signatures
Signez avec votre email
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je signe avec un autre email
Ajouter un commentaire
1.270 commentaires
Sophie - Le 21/10/2015 à 00:12:41
Cette pétition est une bonne chose afin d'informer d'autres personnes ayant rencontré ce même type de problème. Mais il et important et primordial de porter plainte. Et je conseille à chacun dans des situations (même si dans ces moments là il est difficile de le prévoir), d'enregistrer, voire de filmer... Bon courage...
3
Annick - Le 20/10/2015 à 07:36:09
PARCE QUE MOI AUSSI J AI EU AFFAIRE A UN VETERINAIRE QUI EN PLUS SUPERVISER TOUS LES VETERINAIRES DE LA VILLE MON LOULOU AVEZ PEUR ET TREMBLE IL A PRIS SA LAISSE ET D UN MOUVEMENT BRUSQUE LUI A SERRE LE MUSSEAU MON CHIEN HALETE SON COEUR BATTAIT A 100 A L HEURE IL L A RELEVE BRUTALEMENT PAR LA CROUPE POUR LE METTRE SUR LA TABLE ET ME DIT QU IL NE SUPPORTE PAS QU UN CHIEN LUI RESISTE
JE LUI AI DIT QU IL ETAIT MALADE ET QU IL FAISAIT HONTE A TOUTE SA PROFESSION J AI REPRIS MON CHIEN ET JE SUIS PARTIE
IL M A CRIE QUE JE DEVAIS LE PAYER PUISQUE JE LUI AVAIS FAIT PERDRE SON TEMPS
3
Béatrice - Le 20/10/2015 à 07:40:33
Parce que j'ai déjà subi pour mon chat un refus de prise en charge par le vétérinaire de garde, la nuit. Mon chat n'a pas survécu.
3
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs