Se connecter
Logo Mobilisation pour la Cause Animale
Accueil Pétitions Victoires Logo MesOpinions.com Nous soutenir Lancer une pétition
Accueil Pétitions Pétitions animaux Urgent : Aidez-nous à sauver le parc animalier La Ligule !
Pétition

Urgent : Aidez-nous à sauver le parc animalier La Ligule !

Urgent : Aidez-nous à sauver le parc animalier La Ligule ! Pétition
34.225 signatures
Quand elle atteindra 50 000 signatures, cette pétition deviendra l'une des plus signées sur MesOpinions !
Pétition soutenue par un Super contributeur
Auteur :
Auteur(s) :
La Ligule
Destinataire(s) :
SPW bien-être animal, cabinet du ministre Céline Tellier
La pétition
Actualité(s)

Chargé de colère, d’incompréhension et de dégoût face à notre système, nous devons vous informer d’une situation qui touche de plein fouet La Ligule !


Comme vous le savez probablement, La Ligule comprend, entre autres, un parc animalier initié en 2016 avec des espèces autorisées en tant qu’agriculteur à titre principal que je suis (Vandenberghe Benoit) ! 


Tous nos animaux sont en parfaite santé, en ordre de détention et en ordre de statut sanitaire auprès de l’AFSCA. Ce sont des espèces issues de fermes du monde : le buffle d’eau pour la production de mozzarella (Asie), le watusi pour la production de viande et lait (Afrique), l’auroch (ancêtre de nos bovins, ce qui nous permet de faire un lien sur l’évolution des espèces en fonction des usages agricoles et la domestication par l’homme), le yack pour sa production de viande, lait et laine (Asie), le cerf élaphe élevé dans des fermes à gibier pour sa production de viande (Europe), l’autruche pour sa production d’œufs et viande (Afrique),…


Ce ne sont donc pas des animaux sauvages tels que nous pouvons en retrouver dans les parcs zoologiques.


En mai de cette année, nous recevons un courrier du SPW mentionnant que suite à un arrêté du gouvernement wallon datant de 2018 dont nous n’avions pas connaissance, notre petit parc animalier n’est pas réglementaire et que nous devons faire le nécessaire en vue d’obtenir un agrément « parc zoologique » et ce, malgré notre statut agricole et notre reconnaissance « attraction touristique de Wallonie ». 


Cette démarche administrative nous est présentée comme une formalité : déposer une demande de permis d’environnement « classe 2 » et parallèlement à cela, demander un agrément parc zoologique. 


Nous faisons donc le nécessaire et obtenons le permis d’environnement ce 14/11/2022. 


Ce permis nous autorise à faire tout ce que nous faisons déjà ainsi que de détenir tous nos animaux et quelques espèces supplémentaires à venir. 


Cependant, suivant cet arrêté de 2018, pour pouvoir accueillir du public, nous devons obtenir l’agrément parc zoologique.


Notre dossier de demande d’agrément est déposé début août et une visite de contrôle a lieu début octobre par un inspecteur vétérinaire et son assistante. 


Durant cette visite, nous comprenons que Charlotte et moi n’avons pas la même interprétation des normes et de la loi que ces deux inspecteurs ; ce qui n’est pas très favorable à notre demande d’agrément.


Cependant, ces deux personnes nous témoignent d’une certaine flexibilité car ils jugent nos arguments tout à fait pertinents et ils sont également dans des procédures de révision des normes. 


Quelle ne fut pas notre stupéfaction en lisant le rapport de contrôle qui nous est parvenu le 25 novembre, rapport dans lequel nous nous faisons littéralement « descendre » par ces deux fonctionnaires du SPW bien-être animal ! 


Ceux-ci sont allés jusqu’à émettre des doutes sur notre capacité à Charlotte et moi à nous occuper correctement de nos animaux et je cite : « Mr et Mme Vandenberghe sont à deux pour s’occuper du gîte et du parc animalier, ce qui semble peu compte tenu des exigences requises en termes de soins et de développement pédagogique ». 


Ces propos sont blasphématoires et inacceptables ! Cela fait 10 ans que nous tenons notre établissement d’une main de maître dans un parfait état d'entretien.

N
os animaux sont également en très bonne santé et très beaux. C’est d’ailleurs des remarques qui nous reviennent souvent de nos visiteurs : « vos animaux sont beaux ; on voit qu’ils sont bien ! » ou encore « vos animaux ont de grandes parcelles », « il fait très propre ; c’est très bien entretenu » et … Vous pourrez lire tous ces avis laissés par nos visiteurs sur « google avis ». 


Un autre point important dans ce rapport va, selon nous, à l’encontre du bien-être de nos animaux. En effet, selon ces experts du bien-être animal, rentrer nos animaux dans leurs spacieux enclos intérieurs l’hiver est contraire à leur bien-être et au principe même du parc zoologique. 


Selon eux, les animaux doivent obligatoirement avoir accès à leur enclos extérieur toute l’année et à tout instant. 


C’est un point dont nous avons largement discuté durant leur visite du 12 octobre. 


En effet, nous rentrons nos animaux de début décembre à mi-février (parfois de mi-décembre à fin janvier lorsque l’hiver n’est pas trop pluvieux) pour leur bien-être. 


En effet, La Ligule est localisée sur les plateaux hennuyers sur des sols limoneux et un sous-sol argileux. Ce type de sol a le désavantage de se gorger d'eau en période hivernale lors de fortes précipitations car l'activité végétale est à l'arrêt et il n'y a donc plus d'évapotranspiration. 


Dès lors, malgré que nos animaux aient de grands enclos extérieurs, les laisser dehors toute l'année provoquera à terme la destruction complète du couvert végétal et la parcelle se transformera en un immense champ de gadoue.


De mon point de vue de spécialiste de l'écologie et de l'environnement avec ma casquette d’architecte du paysage et de mon point de vue d'agriculteur respectueux de mes animaux ceci est : 


  • Contraire au bien-être de nos animaux car cela provoquera, à terme, des problèmes de pieds et de parasites ; 
  • Contraire à la bonne présentation des animaux pour le visiteur dans un environnement propre et sain; 
  • Contraire au respect de l'environnement et la préservation des sols car cela provoque une destruction complète du couvert végétal et de toute la faune nécessaire à la biologique de l'enclos pour la production d'herbe et le bon équilibre de l'écosystème du parc ; 


Tout le monde s’accordera à dire qu’ils sont quand-même bien mieux dans leurs enclos intérieurs sur une litière paillée que dans 50cm de boue !


Nous n’allons pas rentrer dans les détails de ce rapport surréaliste mais les conclusions que nous pouvons en retirer sont que ces normes ne sont pas du tout adaptées à un petit parc animalier comme le nôtre qui ne comprend aucune espèce sauvage qui pourrait être réintroduite dans la nature ou participer à un programme de sauvegarde.

Nous sommes conscients que la détention d’animaux impose des règles pour leur bien-être mais nous estimons que nous satisfaisons largement au bien-être de nos animaux car ils sont bien soignés avec une nourriture adaptée, des soins quotidiens, un suivi vétérinaire, des abris dans leurs enclos extérieurs et de spacieux enclos intérieurs et extérieurs. La taille de nos enclos est d’ailleurs largement supérieure aux tailles minimales exigées dans les normes « parc zoologique » ; c’est dire à quel point le bien-être de nos animaux est au centre de nos préoccupations ! 


La mise en conformité « parc zoologique » engendrerait un investissement financier tel que nous devrions vous demander un droit d’entrée de plus de 10€/personne en émettant des réserves quant au bien-être de nos animaux durant la période hivernale. Nul doute, ces lois et ces règles sont faites par des bureaucrates avec un manque cruel de réalité du terrain ! 


En ouvrant les portes de notre petit parc animalier, nous avons toujours eu à cœur de proposer une activité dépaysante à un prix accessible pour tous. Le droit d’entrée de 3.50€/personne ne génère aucun bénéfice, il sert uniquement à nourrir nos animaux et entretenir le parc.

Nous avions à cœur de proposer une alternative aux grands parcs animaliers : un petit parc sécurisé, des espèces agricoles peu courantes, pas d’effet de foule, un tarif accessible. En nous imposant ces règles, nos politiques retirent à nos visiteurs le droit de continuer à jouir de ce petit parc dans ces conditions !


Face à cette situation, nous avons réagi en demandant au SPW bien-être animal de revoir sa position. En admettant qu’il est surréaliste pour un petit parc animalier comme le nôtre de rencontrer strictement les normes « parc zoologique », étant donné que nos animaux sont dans de très bonnes conditions de détention et étant donné que les espèces détenues sont des espèces domestiquées par l’homme depuis des siècles pour son usage agricole, nous leur avons demandé de pouvoir bénéficier d’une dérogation pour pouvoir garder notre petit parc animalier ouvert en l’état actuel ou en faisant quelques petits aménagements réalistes sur le plan économique. Cette demande est restée lettre morte ! Nous avons également sollicité une réaction du cabinet de la ministre Tellier en charge du bien-être animal, également resté lettre morte.


A moins d’une réaction positive des administrations compétentes ou des politiques en charges du « Bien-être animal » avant ce 31/12/2022 concernant notre demande de dérogation, la seule option que nous avons est de revoir la liste des espèces présentes sur le parc afin que celles-ci soient toutes reprises sur l’annexe 1 et l’annexe 2 de l’AGW de 2018. 


Ainsi, bien qu’il nous soit autorisé de détenir des yacks, buffles d’eau, cerfs élaphe, wallabies et autruches dans le cadre de notre permis d’environnement ou dans le cadre d’une production agricole de lait ou de viande, il nous est interdit de montrer ces espèces aux visiteurs dans le cadre d’une activité touristique sans l’octroi d’un agrément « parc zoologique ». Situation complètement surréaliste car nous pouvons donc bien détenir ces animaux dans un cadre privé ou pour la production agricole primaire et ce avec des normes de bien-être animal complètement différentes … mais nous ne pouvons pas en faire profiter nos visiteurs sauf si nous nous soumettons aux normes « parc zoologiques » qui ne sont pas adaptées à notre réalité de terrain ! De quoi douter sérieusement de l’éligibilité de ces lois, ces normes … sont-elles bien faites pour encadrer le bien-être de nos animaux ou plutôt pour soutenir une politique économique qui vise à écraser les petits au profit des grands ?  


Profondément attachés à nos animaux, il va nous être psychologiquement très difficile de devoir nous séparer de nos yacks, nos buffles, nos autruches, nos biches, notre cerf et nos wallabies que nous devrons remplacer par d’autres races comme des races rustiques de vaches, moutons, chèvres, daims, lamas, … pour autant qu’ils figurent sur l’annexe 1 de l’AGW de 2018 afin de ne pas tomber dans la catégorie « parc zoologique ». 


Par la présente pétition, nous souhaitons donc que le SPW bien-être animal nous donne la possibilité de poursuivre avec notre petit parc animalier en bénéficiant d'une dérogation pour pouvoir garder nos yacks, buffles d'eau, cerf élaphe (biches et cerf), wallabies, autruches, chameaux et lièvre de Patagonie sans nous soumettre aux normes "parc zoologiques" qui ne sont pas adaptées à la réalité de terrain de La Ligule! 


Merci à tous d'avance pour votre soutien et vos signatures! 


Benoit et Charlotte

34.225 signatures
Signez avec votre email
Quand elle atteindra 50 000 signatures, cette pétition deviendra l'une des plus signées sur MesOpinions !
Pétition soutenue par un Super contributeur
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je n'ai pas signé cette pétition et je veux le faire
Ajouter un commentaire
Partagez la pétition avec vos amis :

Lancez votre propre pétition

La personne ayant lancé cette pétition a décidé d'agir pour la cause qui la concernait.
En ferez-vous de même ?
Je lance ma pétition
- Actualité(s) de la pétition -
785 commentaires
Friart - Le 03/12/2022 à 17:13:29
Ce couple accueillant et bienveillant travaille dur chaque jour pour mettre ce magnifique parc animalier à la disposition de leurs clients pour un prix démocratique et tout cela dans le respect du bien être de leurs animaux...ils sont tout à fait aptes à continuer à gérer ce parc de la même manière et méritent pas qu'on leur impose une fermeture ou des changements radicaux de fonctionnement.
58 0
Sarah - Le 04/12/2022 à 23:52:00
Bon courage... Je suis déjà venue quelques fois dans votre petite ferme familiale avec mes enfants. Ce sont des visites que nous avons adorées...
47 0
Pascale - Le 04/12/2022 à 23:08:20
Plus que jamais avec vous
43 0
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs

Accueil Pétitions Pétitions animaux Urgent : Aidez-nous à sauver le parc animalier La Ligule !