Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Blog Nous soutenir Lancer une pétition
Mise à jour de la pétition

Justice pour Frost, un jeune Beauceron empoisonné avec du Molluscicide à Saint Pée sur Nivelle (64)

Pétition : Justice pour Frost, un jeune Beauceron empoisonné avec du Molluscicide à Saint Pée sur Nivelle (64) Mise à jour de la pétition

Justice pour Frost, un jeune Beauceron empoisonné avec du Molluscicide à Saint Pée sur Nivelle (64)

53.626 signatures
Auteur :
Auteur(s) :
Marine JULLY
12/05/2021

Un appel avorté - le mur du silence

11 mai 2021. Une année aujourd’hui que Frost nous a quitté. Depuis hier, nous sommes en mesure d’évoquer heure par heure ce que nous faisions il y a un an, précisément. Il y a 365 jours, une éternité et pourtant c’était à la fois hier. Là, en un instant, une kyrielle de convictions balayées, profanées. Une tornade puis un brouillard, une interminable nébuleuse.

Depuis le 11 mai 2020 et ce dépôt de plainte, nous avons remué Ciel et Terre pour nous faire entendre dans notre combat pour la Protection du précieux du Vivant.

Nous nous sommes ainsi focalisés sur une des formes de cette action : la Justice, candides que nous sommes. Nous nous sommes alors engouffrés et avons été happés dans la direction dans laquelle nous avons le moins de pouvoir. Cela a fait naître en nous de profonds sentiments de déception et d’impuissance. Aujourd’hui, nous sommes emplis d’amertume en faisant le constat que cette Justice (devons-nous encore y mettre une majuscule ?), devant punir les personnes qui ne respectent pas la loi et ainsi protéger la morale, le droit et la vertu nous avait laissé ce « faux choix » de décider si telle ou telle personne devait être condamnée en nous proposant de faire appel d’une première décision rendue.

Cet homme n’a jamais été visé personnellement par nos démarches, nous condamnons en revanche fermement ces industries phyto-pharmaceutiques qui ont accouché de ces produits meurtriers pour lesquels il n’existe pas d’antidote.

Nous les condamnons en outre d’avoir permis qu’un homme inconscient, égoïste et irrespectueux ait pu un jour avoir une telle substance entre ses mains. Nous regrettons que quelqu’un ait permis à ce dernier d’en faire usage de manière irraisonnée et d’avoir ainsi tué massivement le Vivant ; et de nous avoir retiré Notre Bon-Vivant, Frost.

Frost est la victime visible de ces pratiques agricoles outrageantes qui portent grandement préjudice aux agriculteurs respectueux de la Terre et du Vivant en général. De nombreux animaux sauvages en périssent à chaque instant, dans l’ombre, par la faute de ces hommes qui se pensent autorisés à prendre possession de la Nature en la rendant stérile de toutes formes de vie, en l’empoisonnant. En ne condamnant pas ces pratiques dépassées, nous estimons que la justice ne met pas en exergue le fait que l’Homme n’est qu’un usager de la Nature et qu’en ne respectant pas le cycle de la Vie, en déversant ces poisons pour tous, nous courrons à notre propre perte.

Nous pleurons Frost, toujours, et nous ouvrons un peu plus les yeux, malgré nous, sur un monde qui nous déplait.

Nous avons essayé par tous les moyens de prévenir, alerter, sensibiliser, être aidés, épaulés, soutenus, relayés, nous avons tapé à ces portes « tout là-haut », à celles de la cime hiérarchique, insolente par son silence : les mairies, les députés, la justice, les médias, la commission européenne…

Nous nous sommes démenés pour faire savoir cet inacceptable, notre inacceptable. Les démarches sont chronophages, éprouvantes, emplies d’ascenseurs émotionnels, de pertes financières, de kilos en moins, d’heures de journées en trop, de peurs, de doutes, de larmes, de fatigue…

Et dans tout ce tumulte, tel un couperet, la décision de la justice a été rendue en fin d’année 2020 : la demande d’appel est rejetée. Le Tribunal de Pau se solidarise avec celui de Bayonne pour ne former qu’une seule voix, abjecte à nos yeux : un rappel à la loi suffira.  

Nous ne demandions rien de plus qu’un peu d’espoir. Un peu d’espoir pour la Vie, pour le Vivant, pour la Planète, pour que Titouan puisse connaître et faire connaître les abeilles, le chant de chaque oiseau, les adorables choupissons, les espèces de fleurs qui ont fait notre enfance, ces bouquets de coquelicots, sans pétale, parce que l’on avait osé penser pouvoir les cueillir et les mettre entre des murs alors que la beauté insaisissable n’est visible que dans la Nature…

Nous demandions une considération pour Frost, notre Frost qui n’est pas un chien mais Notre Chien, avec ses sentiments, ses qualités, ses défauts. Frost qui ne supportait pas d’être pris par le collier, vestige d’une vie passée, Frost qui aimait que l’on s’allonge contre lui le soir pour raconter des histoires à Titouan, Frost qui raffolait du bruit de l’essoreuse à salade et des bêlements des brebis retournant au bercail, Frost qui attendait, trépignant lorsque nous rentrions du travail. Frost le linéaire dans son amour, débordant, peu importe les journées passées. Il n’était pas un chien, il était Ce Chien.

Quand cette machine préhistorique va-t-elle se bousculer, se chahuter, se brusquer, s’ébranler pour admettre que l’Homme n’est pas supérieur ? « On peut juger de la grandeur d’une nation et ses progrès moraux par la façon dont elle traite les animaux » écrivait Gandhi. Tout est dit vraisemblablement.

Nous sommes heurtés de plein fouet. Ce rappel à la loi qui sonne comme un affront au Vivant, qui signe des jours sombres. Ce rappel à la loi qui nous fait rougir les joues de honte, les yeux de tristesse et la poitrine de colère ; qui nous fait craindre l’extérieur et qui nous rappelle, à nous, que personne ne nous protège et que nous sommes bien incapables de nous protéger nous-mêmes.

Nous partirons de la Terre, sans nous acharner sur cette forme de « justice », sur laquelle nous avons le moins de pouvoir mais le plus de déception en l’Humain. Nous ressentons désormais ce besoin de rencontrer, d’échanger, de co-construire et non plus de nous battre, épuisés, en notre nom propre. C’est l’inadmissible qui s’est invité chez nous et nous savons désormais que ce ne sera pas par la voie judicaire que nous pourrons faire évoluer les choses.

Il nous reste à nous inventer dans d’autres manières de prendre soin du Vivant, mettre en place des actions citoyennes à partir de là où nous sommes et de ce que nous sommes. Agir dans des formes sur lesquelles nous avons du pouvoir et permettre ainsi à Notre Frost de vivre à travers de belles actions. Nous faire entendre ne fonctionne pas. Nous agirons.

Prenons soin de nous, ce n’est pas ce « là-haut » qui le fera. Les démarches judiciaires ont été avortées sur le plan pénal. Mais nous ferons fleurir nos convictions et continuerons à œuvrer dans ce sens avec l’aide de moyens plus jolis, que nous décidons, et qui permettront de mettre en évidence et de faire éclore de plus belles facettes de notre Monde. C’est ainsi finalement que FrosTerra vivra.

Nous pensons de tout notre cœur que le Monde espéré de demain pourra naître avec nos Enfants, grâce à notre ouverture d’esprit et à l’éducation qui sera proposée. Alors faites de beaux enfants, faites-les déborder d’amour afin qu’ils rayonnent à leur tour.

A l’instar de Bernard Charbonneau, pionnier de l’écologie politique et ayant influencé largement les contrées Pyrénéennes, nous invitons chaque personne à « prendre le relais du message […]. Ce qui compte, ce n’est pas de réussir ou d’échouer, mais d’avoir été un bon messager. »  

Dans l’histoire du monde, les grands changements ont souvent été l’œuvre de minorités alors « ne doutez jamais qu’un petit groupe de personnes engagé et réfléchi est capable de changer le monde. En fait, cela se passe toujours de cette manière. » (M. Mead)

Merci à tous pour votre soutien, au plaisir d’échanger. Prenez soin de vous, de nous, des Autres.

  • Mathieu, Marine, Titouan, Darwin et Markus  -
53.626 signatures
Signez avec votre email
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je n'ai pas signé cette pétition et je veux le faire
Ajouter un commentaire
Commentaires
Valider
Votre commentaire a bien été enregistré
Margareth - Le 12/05/2021 à 18:33:52
Lisez ce magnifique texte, il est très émouvant et tellement vrai, merci à vous 5.....
33
— 1 réponse de l'auteur
Laurence - Le 12/05/2021 à 18:37:26
Je vous comprends et suis de tout coeur avec vous pour la perte de votre chien adoré et de la justice qui n'a

rien fait !!!

On empoisonne la terre et tous ses habitants tout petits, petits et grands ! et ce gouvernement ne fait rien

pour que cela change !!
24
— 1 réponse de l'auteur
Le 12/05/2021 à 18:49:10
Il y a encore beaucoup de chemin à faire. Il faut croire aux vertus de l'exemple. Un jour, nous regarderons le rapport de l'humain aux animaux (dont il fait partie) comme un obscurantisme et l'exploitation irraisonnée de la nature comme une folie. D'ici là, ceux qui ont un temps d'avance ne doivent pas déroger.
15
— 1 réponse de l'auteur
Voir tous les commentaires
Commentaires
Valider
Votre commentaire a bien été enregistré
— 1 réponse de l'auteur
- Autre(s) Actualité(s) de la pétition -