132 331 442 signatures sur MesOpinions.com

Justice Exemplaire pour Fudji ( Berger Allemand brulé vif à Sagy en Bresse)

Sauvegarde en cours...
Pétition : Justice Exemplaire pour Fudji ( Berger Allemand brulé vif à Sagy en Bresse)
Auteur : Esprit Malin

Destinataire(s) : M. Damien Savarzeix, Procureur de la République. Tribunal de Grande Instance de Chalon-sur-Saône.

Mise à jour

Monsieur le Procureur de la République, Damien Savarzeix . 


Je me permets de vous solliciter afin d’attirer toute votre attention sur l’affaire que vous allez tenir à l’audience du 3 septembre 2018 vers 15h.


Cette affaire concerne ce pauvre berger allemand « Fudji » aspergé de produit inflammable puis incendié à vif, jeudi 9 août à Sagy en Bresse.
L’auteur présumé des faits, la compagne du propriétaire du chien a laissé Fudji agonisant dans un champ de maïs après lui avoir mis le feu.
Cette personne exerçait le métier d’éleveuse canin !
Le 11 août 2018 (deux jours après avoir commis cet acte ignoble) cette personne publiait un poste son Facebook disant qu’elle avait perdu le chien de son compagnon et qu’elle l’avait retrouvé brûlé se demandant comment " l’être humain pouvait être aussi immonde et ignoble pour commettre un acte aussi cruel." 
La gendarmerie saisie de l’affaire n’a pas mis longtemps àretrouver cette tortionnaire qui se trouvera donc face à vous lundi 3 septembre 2018 pour son audience.


J’ai lu que vous étiez en faveur des TIG dans certaines affaires, comme les prisons françaises sont bondées .
Je vous implore de ne pas placer la cause animale dedans, tous ces bourreaux de tortionnaires d’animaux ont leur place en prison !



Certaines associations de défense et de protection des animaux seront présentes pour donner voix à Fudji qui vient de quitter ce monde ce matin lundi 20 août 2018, malgré tous les bons soins prodigués par toute l’équipe de la clinique vétérinaire du colombier qui a pris soin de lui jusqu’à son dernier souffle. Nous les en remercions.



Fudji aura survécu 11 jours. Il est bon de se demander, Monsieur le Procureur, dans quel état d’esprit pouvait se trouver Fudji durant ses 11 journées. Malgré tous les soins apportés, il est certain que Fudji a souffert de cet acte de torture et de barbarie qui lui fut infligé.



Monsieur le procureur, je vous demande de prendre exemple sur Madame la juge de Bobigny qui a rendu justice à la petite Attila en date du 15 février 2018 en condamnant son bourreau à une peine de deux ans de prison ferme (Peine maximale prévue par la loi française) avec interdiction à vie de détenir de nouveau un animal (prévu par la loi française) 


Article du parisien : Seine-Saint-Denis : deux ans de prison pour avoir battu et défenestré sa chienne

Monsieur le procureur, je me permets quelques petits rappels :
vérifié le 25 juillet 2018 - Direction de l’information légale et administrative (Premier ministre), ministère chargé de la justice
Il est interdit d’exercer des mauvais traitements envers les animaux domestiques et les animaux sauvages apprivoisés ou tenus en captivité. Plusieurs sanctions pénales sont prévues en cas de mauvais traitements, d’abandon, de sévices graves et d’atteintes à la vie ou à l’intégrité de l’animal. Le propriétaire est tenu notamment d’alimenter et de soigner son animal.

Abandon :
(je vous mets sur l’abandon, car il me semble bien que Fudji ait bien été abandonné en le laissent agonisant dans ce champ de maïs)
Le propriétaire qui abandonne son animal peut-être puni de : 2 ans de prison, et 30 000 € d’amende.
Le juge peut prononcer, à titre complémentaire, l’interdiction définitive ou provisoire de détenir un animal.


Sévices graves et actes de cruauté :
la personne qui exerce publiquement ou non des sévices graves, ou de nature sexuelle, ou qui commet un acte de cruauté envers un animal domestique, ou apprivoisé, ou tenu en captivité, est punie de : 2 ans de prison, et 30 000 € d’amende.
Le juge peut prononcer, à titre complémentaire, l’interdiction définitive ou provisoire de détenir un animal


Monsieur le procureur, je vous demande de montrer l’exemple, de n’avoir aucune compassion face à la défense que cette personne risque de se préparer dans le but de vous attendrir.


Garder à l’esprit tout au long de votre audience le calvaire, l’horreur insoutenable et inacceptable cas du vivre et endurer ce pauvre Fudji qui n’avait rien demandé.
Mémorisez bien la photo que je vais voit joindre s’il vous plaît Monsieur le Procureur et ne sortez pas un seul instant de votre mémoire cette image jusqu’à votre verdict.



Je compte vraiment sur vous, vos droits et devoirs de rendre la Justice comme il se doit, c’est-à-dire au maximum de ce qui est prévu.


Monsieur le Procureur de la République je vous demande PRISON FERME AVEC INTERDICTION DE DÉTENIR DE NOUVEAU UN ANIMAL ET CELA A VIE AVEC TOUTES LES AMENDES A LEUR MAXIMUM PRÉVUES !



Je vous prie d’agréer, Monsieur le Procureur de la République Damien Savarzeix , l’expression de ma respectueuse considération.



Maintenant je lance un appel à vous tous, je compte sur vous, car j’ai besoin de votre aide au maximum pour m’aider dans ma démarche auprès du procureur, Damien Savarzeix pour que Justice soit rendue à ce pauvre Fudji.
Partager au maximum, faite tourné partout où vous le pouvez et signez SVP pour Fudji.
Il ne faut pas que sa tortionnaire s’en sorte avec du sursis.


Merci pour votre soutien !

3.803 signatures

Pétition soutenue par un Super contributeur

  Partager avec vos amis Facebook  Partager avec vos amis Facebook
Partagez la pétition avec vos amis :

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs

Lancer votre pétition

Lancer ma pétition

Lancez votre pétition pour faire bouger les choses Je lance ma pétition